NUMERO : N°96-juillet-août 2021

VECTEUR SANTÉ : La compétence, du développement à la fabrication

Partagez cet article

Pour toutes ses fabrications, Vecteur Santé s’appuie sur un équipement de haut niveau.

Un des pionniers français des compléments alimentaires

Concepteur, fabricant et distributeur, depuis 1965, de compléments alimentaires ainsi que de cosmétiques, Vecteur Santé est une société initialement créée par le Dr Roussel, médecin et chirurgien. Spécialiste au départ des produits de régime, son activité s’est ensuite étendue dans les années 1980 aux compléments alimentaires, étant alors parmi les premiers acteurs de ce marché. Reprise en 1999 par Richard Nogué, pharmacien, l’entreprise, implantée en Île-de-France, à 30 km de Paris, est toujours française et 100 % indépendante.

Dans la continuation de l’histoire de la marque, Vecteur Santé a pour objectif de ne proposer que des produits naturels et bio, sûrs, efficaces et performants, répondant pleinement aux attentes des consommateurs.

La gamme offre une centaine de références, qui apportent en toute sécurité des bienfaits réels et avérés : charbon végétal super-activé conforme à la pharmacopée, sous de nombreuses formes (gélules, comprimés, granulés, poudre…) ; psyllium de qualité pharmaceutique ; spiruline ; mastic de l’île de Chios ; compléments alimentaires répondant à de nombreuses problématiques précises, en gélules, capsules ou poudres ; protéines végétales et graines bio de haute qualité ; biscuits diététiques convenant aux végétariens et végétaliens ; etc. Ces produits sont vendus exclusivement dans le réseau spécialisé bio.

L’appui d’un important réseau scientifique

Richard Nogué, gérant de Vecteur Santé.

Tous les produits sont développés et conçus avec la plus grande rigueur, en collaboration avec des médecins, pharmaciens et diététiciens. Une rigueur qui doit beaucoup à l’expérience professionnelle de Richard Nogué, dont des postes de responsabilité (réglementaire, production, assurance qualité…) entre autres dans un laboratoire pharmaceutique vétérinaire et dans une importante société spécialisée dans les produits bio et macrobiotiques. Avant de reprendre Vecteur Santé, il a également été pharmacien responsable et directeur général d’une marque très connue de compléments alimentaires.

Ce parcours personnel a également permis à Richard Nogué de construire autour de Vecteur Santé un très utile réseau scientifique et technique, comme il l’explique lui-même : « Au-delà des relations proches avec des universitaires et des échanges avec de nombreux médecins généralistes et pharmaciens d’officine – des praticiens de terrain essentiels pour comprendre beaucoup de choses – j’ai également la chance d’avoir pu construire des relations de confiance avec des fabricants de machine, véritables mines de connaissances. Développer des produits c’est formidable, encore faut-il pouvoir les fabriquer ! ».

Une chaîne de fournisseurs de confiance

L’environnement scientifique dans lequel la marque baigne en permanence rejaillit sur la façon dont les produits sont élaborés, fabriqués et contrôlés. Si, en amont, la R&D est sous le contrôle de Richard Nogué lui-même (docteur en pharmacie mais également titulaire d’un DEA de Pharmacotechnie, Biopharmacie et Galénique ainsi que d’un DESS Droit de la Santé, option Droit Pharmaceutique), certains développements ou tests d’objectivation sont réalisés en collaboration avec le réseau universitaire évoqué plus haut. Cela a par exemple été le cas des tests d’abrasivité des charbons dentaires, réalisés en collaboration avec l’Indiana University School of Dentistry aux USA.

Le charbon végétal super-activé, un des produits phares de Vecteur Santé.

Vecteur Santé utilise exclusivement des matières premières 100 % d’origine naturelle, privilégiant toujours le bio à chaque fois que c’est possible, les formules étant toutes, par ailleurs, sans colorants, conservateurs ni autres additifs. La traçabilité de ces matières premières est bien entendu totale, avec un plan de contrôle très rigoureux. Pour certaines d’entre elles, des analyses précises sont systématiques, par exemple la recherche d’oxyde d’éthylène, de dérivés nicotiniques et de pesticides dans le psyllium. Si les analyses de base sont réalisées en interne, pour les recherches plus poussées, Vecteur Santé préfère s’appuyer sur des laboratoires spécialisés extérieurs titulaires de toutes les accréditations nécessaires.

Mais face à la mondialisation et à l’explosion des offres de matières premières, et étant donné qu’en matière de contrôles on ne trouve en général que ce que l’on cherche, Vecteur Santé a de plus pris le parti de s’appuyer sur son réseau historique de fournisseurs, constitué de sociétés françaises et de pays européens (Allemagne, Suisse, Italie, Espagne, Portugal, Belgique, Grèce), qui forment une véritable chaîne de compétence et de confiance. Par sécurité également, l’entreprise a fait le choix de partenaires les plus proches possibles, tout dépendant bien sûr de la matière première. Ainsi, si la spiruline bio est cultivée en France, le mastic de Chios – aux nombreuses propriétés médicinales, connues depuis des générations – ne peut provenir, par définition, que de l’île grecque de Chios.
100 % sans additifs

La rigueur qui est la signature de la marque se prolonge avec la production, pour laquelle Vecteur Santé a développé un outil adapté, permettant de produire sans ajout d’additifs : alimentation par effet Venturi, traitement de surface évitant le colmatage, salle de production à hygrométrie contrôlée, etc. Les machines utilisées sont fabriquées en France (doseuse à poudre, machines à comprimés, granulateur et grilles de tamisage…), proximité qui est également un avantage pour avoir du matériel toujours précis et performant.

Les méthodes de fabrication choisies sont aussi un gage de qualité. Pour qu’elle soit la meilleure possible, et ce dans le plus grand respect de la nature, Vecteur Santé n’emploie que des méthodes d’extraction et de fabrication préservant à la fois l’environnement et les actifs. Pour la fabrication des comprimés ou des gélules, Vecteur Santé n’utilise ainsi pas d’additif du type stéarate de magnésium ou silice colloïdale, ce qui pourrait pourtant lui simplifier la vie en évitant les colmatages ou les problèmes d’écoulement des poudres dans les trémies. Pour éviter cela, l’entreprise préfère travailler à des vitesses plus réduites ou faire des séquences de production plus courtes. Un choix plus contraignant mais qui permet donc de n’utiliser aucun additif. Participant à l’objectif de la préservation de l’environnement, le matériel est nettoyé avec des produits écologiques ou bio certifiés Écolabel ou Ecocert.

Une vrille de dosage en inox surfacé, un des équipements de pointe permettant de se passer d’additif.

La production est faite dans le cadre de la méthode HACCP ainsi que de celle dite « marche en avant », correspondant à une organisation rationnelle du travail et des locaux afin que le produits propres ne croisent pas le chemin des produits souillés.

Particularité qui mérite d’être soulignée, Vecteur Santé faisant partie des dernières sociétés produisant en région parisienne, l’entreprise a l’avantage d’avoir des visites régulières de la DGCCRF/DDPP. Un avantage car cela lui a permis de tisser avec celle-ci des relations de confiance et constructives, souvent utiles lorsqu’il s’agit par exemple de clarifier des textes officiels pouvant prêter à confusion.

Des conditionnements respectueux de la nature

L’assortiment de Vecteur Santé compte
de nombreux « classiques », mais élaborés avec une rigueur toute particulière.

Rigueur est enfin une nouvelle fois le mot qui convient pour tout ce qui touche au conditionnement final. Vecteur Santé n’utilise que des articles de conditionnement compatibles avec le contact alimentaire et ayant passé avec succès les tests de migration et également d’étanchéité, cette dernière étant essentielle pour garantir en toute sécurité la conservation des produits jusqu’à la date de péremption, même après ouverture.

Ces articles de conditionnement sont systématiquement 100 % recyclables, biosourcés ou issus de recyclage : piluliers en PEHD 100 % biosourcé (issu de canne à sucre) ou 100 % issu de recyclage (PEHD recyclé post-industrie), film de cellophane issue de cellulose 100 % recyclable et « home compostable », sachets en papier étanches refermables 100 % recyclables, etc. Afin de réduire l’impact carbone, un maximum de fournisseurs se trouve dans un périmètre géographiquement réduit, région parisienne ou France (comme pour les matières premières et les machines).

Et puisqu’il est question d’impact carbone, il est nécessaire, pour conclure, de signaler que Vecteur Santé soutient financièrement, depuis 5 ans, l’association française Arutam Zéro Déforestation, qui lutte contre la déforestation et le réchauffement climatique en protégeant les forêts autochtones en Amérique centrale et du Sud, avec le slogan « Nous rendons la terre aux indiens ». La boucle est pour ainsi dire bouclée : Vecteur Santé tire le meilleur de la nature, pour notre santé, mais se préoccupe aussi de la santé de la nature.

Partagez cet article