NUMERO : N°70 -Mars Avril 2017

Détergence et allergies

Partagez cet article

« Depuis 2009, l’allergie est devenue la 4e maladie mondiale qui affecte 30 % de la population ! ». C’est Patrick Danset qui nous l’apprend. Il a fondé RLab, un cabinet expert spécialisé dans la prévention des phénomènes allergiques. RLab est le partenaire de l’Association de Recherche Clinique en Allergologie et en Asthmologie, ARCAA, qui mène un combat de sensibilisation sur l’incidence de l’allergie dans notre vie. Le 29 décembre 2016 l’allergologie est enfin reconnue comme une spécialité.

Qu’est-ce qu’une allergie ?

Les allergies de la peau représentent 32 % des allergies. L’allergie est un problème sévère, un emballement du système immunitaire qui sur-réagit à un « alergène ».  La peau peut devenir rouge et sèche avec des vésicules à sa surface, de la desquamation, des démangeaisons. Ce sont les allergies « de contact » qui sont à l’œuvre dans les détergents. Elles apparaissent entre 2 et 3 jours après le contact. Parmi tous les détergents incriminés, c’est la lessive qui génère le plus souvent des allergies.

Que veulent dire les allégations ?

L’argument de l’allergie fait vendre. Malheureusement, les terminologies sont mal encadrées.

Voici un lexique des allégations sur les allergies.

« Hypo-allergénique » désigne des produits qui ne contiennent pas de substances répertoriées pour provoquer des allergies. Ils sont testés selon un protocole connu pour valider sa bonne tolérance.

« Sans allergènes », il n’y a aucun composant répertorié comme étant un allergène.

« Allergènes contrôlés » est une mention qui indique que des médecins confirment l’absence d’allergènes de la batterie (26) listée par la Communauté Européenne, ainsi qu’une liste d’allergènes supplémentaires. Cette mention est adossée au label de l’ARCAA. Elle exclut à la fois les 26 allergènes listés et les conservateurs sensibilisants.

« Testé dermatologiquement » signifie que des tests ont été réalisés, toujours sous le contrôle d’un dermatologue, chez des volontaires. On utilise classiquement des « patchs » pour provoquer et mesurer les réactions de la peau. Attention, ce genre de tests n’est pas normalisé. Cette allégation peut-être trompeuse.

Qui est sujet aux allergies dues aux détergents ?

Tous les types de peau peuvent déclencher des allergies. Les lessives contiennent des ingrédients qui sont potentiellement très sensibilisants. En cause, deux familles d’ingrédients en particulier :

  • les parfums (26 substances allergisantes sont classifiées et portées sur les étiquettes). Depuis 2005, la réglementation impose de faire figurer sur l’emballage la liste des 26 parfums allergènes, dès que leur concentration dépasse un seuil de 0,01 %.
  • les conservateurs eux doivent obligatoirement être inscrits dans la liste des ingrédients, quelle que soit leur concentration.

À noter, il n’y aucun seuil prévu à la concentration de ces conservateurs. Aucun rinçage ne garantit leur élimination. Le comble, on peut trouver dans les lessives soi-disant « testées dermatologiquement » certains conservateurs, comme les moléculesde la famille des thiazolinones – le benzylisothiazolinone et la méthylisothiazolinone (le fameux MIT).

Les lessives « bio »

Les lessives « bio », écologiques répondent aux mêmes questions que les conventionnelles dès qu’il s’agit d’allergies. Le Savon de Marseille ou les noix de lavage, sont des solutions naturelles. En règle générale privilégier les lessives formulées sans allergènes.

Bien entendu, au-delà de l’enjeu des allergies, les détergents écologiques vont garantir le respect de l’environnement avec des parti-pris stricts : à base de substances naturelles, dépourvues de composants pétrochimiques, de composés issus de la chimie des silicones et/ou des halogènes, sans parfum de synthèse, avec une liste noire rigoureuse : phosphate, chlore et azurants optiques. Sans OGM et sans menace pour la durabilité d’une espèce végétale.

Enfin, les procédés d’extraction et de fabrication sont très encadrés : interdiction de l’irradiation, limites à l’éthoxylation, extraction aux solvants naturels.

Les conseils à votre clientèle

1. Leur conseiller de consulter leurs praticiens, médecins ou pédiatres, lorsqu’ils évoquent des symptômes allergiques

2. Leur conseiller de retenir des lessives avec les allégations

« hypo-allergénique », « sans allergène » et « allergènes contrôlés ».

3. Se méfier de la mention « Testé dermatologiquement »

4. Leur donner les conseils pratiques suivants :

  • Privilégier les solutions de lessive les plus naturelles possibles comme le Savon de Marseille ou les noix de lavage
  • Éviter les lessives parfumées et celles qui contiennent les 2 conservateurs incriminés.
  • Favoriser les lessives en poudre, les programmes moyens ou longs.
  • Éviter le surdosage, limiter la quantité de linge à laver
  • Laver les vêtements neufs avant de les porter
  • Mettre moins de lessive en cas d’eau moins dure
  • Pour bébé, une lessive sans allergènes, rincer plusieurs fois les vêtements, éviter les assouplissants, repassezr plusieurs fois – cela  radoucit le linge et élimine les bactéries
  • Bannir l’eau de Javel.

5. Sélectionner des lessives sous le référentiel (Ecocert, Nature & Progrès, Ecogarantie…) pour garantir des formules strictement respectueuses de l’environnement

Partagez cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here