NUMERO : N°70 -Mars Avril 2017

Les plantes du printemps

Partagez cet article

En toute saison, nous devons aider l’organisme à fonctionner à un niveau optimal et maintenir ses propres régulations… en harmonie avec chaque période de l’année.

Au printemps…

La sortie de l’hiver demande une adaptation particulière pour faire face à certains déséquilibres et une possible aggravation saisonnière de certains troubles ou inconforts qui peuvent devenir des « maladies » :

Il faut renforcer certains organes, en particulier :

  • soutenir la thyroïde
  • stimuler les surrénales
  • protéger l’axe génital (ovaires ou testicules)…

« Booster » l’organisme par des flocons d’avoine dans du lait d’avoine, ajouter de la cannelle dans les desserts et les infusions pour nourrir les surrénales, effectuer de petites cures de 2 ou 3 semaines d’éleuthérocoque ou de ginseng, utiliser la vitamine C naturelle sous forme de comprimés d’Acérola (500 mg le matin, puis 500 mg vers 10-11 h) ou de jus d’argousier.

Face aux « épidémies » de lumbago du printemps, reliées à un état congestif du bas du dos, utiliser des cataplasmes de pâte d’argile verte ou des massages relaxants aux extraits de plantes (TM d’Arnica + TM de Piment de la Jamaïque + HE Lavande), cataplasme de feuilles de chou vert (le meilleur anti-inflammatoire de la saison – éviter le chou rouge qui tache).

Une petite boisson contre l’acidité (problème fréquent dès que l’on quitte l’hiver pour le printemps) est facile à réaliser : faire un jus frais de pomme de terre crue, à boire aussitôt pressée (pour éviter l’oxydation) à la fin du repas et avant le coucher.

Pour optimiser sa libido, consommer du gingembre ou préparer des infusions de gingembre frais et utiliser la tisane de sauge pour réveiller la sensualité endormie.

Le printemps, la meilleure période pour décrasser l’organisme :

  • avec du jus de bouleau pendant 3 semaines : 1 à 3 c. à s. le matin ou de pissenlit (tisane ou salade) pour affiner la silhouette.
  • Cure d’aubier de tilleul pour atténuer la rétention d’eau
  • ou de camomille pour décongestionner le foie
  • ou de vigne rouge pour diminuer les effets des jambes lourdes
  • ou de plantain pour lutter contre les allergies….

Prendre le soleil intelligemment et utiliser la vitamine D naturelle qui diminue les risques de décalcification extra-osseuse.

Pour les peaux à problèmes, bien choisir sa tisane

  • tisane de feuilles ou racines de bardane pour les peaux encrassées à cause d’une déficience pancréatique,
  • tisane de feuilles de plantain pour les peaux allergiques grasses,
  • tisane de feuilles de noyer en cas de mycoses, infections,
  • tisane de fleurs de pensée sauvage ou jus de bouleau, pour toutes les peaux fragiles

Lorsque le printemps arrive, l’énergie revient normalement mais  parfois accompagnée d’inconforts passagers : douleurs articulaires, migraines momentanées,… La montée de l’énergie printanière n’est pas toujours un « fleuve tranquille », mais présente des hauts et des bas : c’est l’heure du « ménage » de printemps…

Le printemps est, pour certaines personnes, le retour des allergies provoquées par la « pollution verte » : le pollen de certaines plantes (graminées, ambroisie) et de certains arbres (chêne, châtaignier, peuplier, bouleau, tilleul, saule, cyprès…) ou encore de certaines vivaces (plantain, ortie, armoise…).

Les allergies aux pollens concernent environ 25-30 % de la population mondiale et le nombre de personnes concernées augmente considérablement depuis les vingt dernières années.

Que faire ? Mettre le pancréas au repos en évitant les sucres et les douceurs, en supprimant les graisses cuites, fritures et charcuteries, les protéines de lait de vache…

Parmi les plantes du printemps, faire une place réfléchie aux :

  • plantes qui présentent de l’amertume (pissenlit, petite centaurée, absinthe,…) qui vont stimuler les secrétions digestives endormies par l’alimentation « lourde » de la saison hivernale
  • légumes verts pour reverdir votre assiette et lui donner des éléments de vie en harmonie avec la saison et suivre le calendrier des fruits et légumes au fil des mois : un bouquet de bons choix, accompagnés de recettes pour toute l’année.

Jean-Claude Rodet

Les interactions médicamenteuses

Connaître les actions, les effets et le devenir des médicaments dans l’organisme est d’une importance indispensable.

Ce guide d’information, seul ouvrage francophone paru sur le sujet, présente de façon complète et détaillée les possibles interactions entre médicaments, produits de santé naturels, aliments et plantes, pour un meilleur usage des traitements.

Il s’adresse à toutes les personnes concernées

par la santé.

ÉDITIONS DU DAUPHIN

43-45, rue de la Tombe-Issoire 75014 PARIS

Tél. : 01 43 27 79 00 /

Fax : 01 43 27 76 31

www.editionsdudauphin.com

Partagez cet article