NUMERO : janv-fév 2009

Le bio en France : un marché vigoureux

Objectif, structure du questionnaire et méthodologie

L’étude qui comportait 49 questions s’articulait autour de sept axes principaux :
● Les consommateurs de produits bio et leur fréquence d’achat
● La notoriété des marques du secteur (spontanée et assistée)
● La perception des marques
● Les principaux produits bio que souhaitent trouver le consommateur dans son magasin spécialisé et ses autres lieux d’achats.
● Une comparaison entre les magasins spécialisés et les GMS concernant leur « crédibilité bio » (qualité, fraîcheur des produits, conseils…)
● Les principales raisons d’achat en magasins bio mais aussi en GMS
● Les liens entre le bio et la région faits par les consommateurs. L’enquête a été menée en face-à-face, la moitié en « interview personnelle assistée par ordinateur » et l’autre moitié en questionnaire sur papier classique.

L’échantillon se constitue des consommateurs se trouvant dans des magasins spécialisés, dans trois villes différentes : Toulouse, Chatellerault et Lisieux.

« Les réponses à cette question, plus concrètement liée à l’acte d’achat, révèlent le conflit concurrentiel entre l’offre régionale et l’offre bio. La moitié des consommateurs en magasin bio déclarent préférer le produit conventionnel, si le produit homologue bio vient de loin.»

Les premiers résultats

Les marques bio bénéficient d’une image positive…
Qu’elles soient vendues en GMS ou en magasins spécialisés, les marques bio sont largement perçues comme des marques professionnelles, à la mode et de bonne qualité gustative. Les consommateurs utilisent des produits bio pour leurs bienfaits pour la santé et pour les origines naturelles de ces aliments.
… mais souffrent d’un manque de notoriété
Plus de la moitié des répondants n’ont pas pu citer une seule marque bio, et ce même pour les clients de magasins spécialisés. Ceci montre clairement le manque de profil, de personnalité et de présence des marques bio. Derrière l’étiquette « bio » les consommateurs ne semblent pas voir les particularités des marques présentes sur le marché. La conséquence logique de ce fait est, en GMS, l’essor des marques de distributeurs.
L’origine régionale plébiscitée !
Les consommateurs bio, aussi bien en GMS qu’en magasin spécialisé, attachent beaucoup d’importance à l’origine régionale. Pour la moitié d’entre eux, un produit conventionnel régional est préférable à un produit bio qui vient de loin. Quel enjeu pour les acteurs de filières bio françaises dans un marché, où presque la moitié des produits vendus viennent de l’importation ?

 

Pour en savoir plus …

Ecozept est un bureau de conseil et de recherche, basé en Allemagne et en France, spécialisé dans le marché bio. Au printemps 2007, cette étude a été réalisée en collaboration avec l’IUT Contact de Tarbes. Les résultats et analyses intégraux sont publiés sous forme d’un rapport : « La perception des marques bio vendues en GMS et en magasins bio en France » (Prix : 250 € TTC)
Informations et commandes à : ou au 04 67 58 42 27 (fax et téléphone).