NUMERO : sept-oct 2009

Le savon d’Alep, une tradition qui mérite d’être préservée

Fabrication et phénomène de saponification

Commencée en hiver après le pressage des olives, la fabrication va suivre plusieurs étapes. L’huile d’olive versée dans une grande cuve subit une cuisson qui l’amène aux alentours de 200°C. Le savonnier ajoute alors l’huile de baies de laurier en quantité suffisante (le maximum théorique est de 20 %). C’est l’ajout de soude qui déclenche le phénomène de saponification en fin de cuisson. Elle est d’abord mélangée avec de l’eau et versée dans la cuisson en cours. Le phénomène de saponification se met en route (acides gras saponifiables + soude). Le savonnier dose en fonction des matières premières utilisées et de leur qualité (en l’occurrence, huiles d’olive et de laurier essentiellement). Après la cuisson, la pâte ”savon” remonte à la surface. Cette pâte onctueuse, chaude, de couleur verte, sera ensuite versée dans l’espace au sol prévu pour le séchage, le découpage et l’estampillage (le khan).

La qualité du savon

La meilleure qualité de savon, appelée « rar mumtaz » qui signifie « laurier excellent », est le mélange le plus équilibré, soit 80 % d’huile d’olive et 17 à 18 % d’huile de laurier, le reste étant l’eau et la soude. C’est la qualité des huiles d’olive et de laurier qui permet de diminuer la quantité de soude, ceci grâce à la présence des acides gras contenus dans ces huiles. Le savoir- faire du savonnier lui permet d’en ajouter alors la bonne proportion. Savon "rectangulaire" au sceau rond : c’est un "Rar Mumtaz"

De la pâte au savon

Ce mélange liquide étalé sur toute la surface du "Khan" représente une quantité d’environ 5 tonnes de savon. C’est une longue plate-forme dallée, dont la profondeur correspond à l’épaisseur d’un savon. Après 2 jours de séchage, lorsque la pâte reste encore souple, les ouvriers font la découpe, à l’aide d’instruments manuels, sur la longueur puis la largeur de la surface. La découpe effectuée, ils marquent d’un estampillage les savons un par un, le sceau étant choisi en fonction de la qualité du savon élaboré

Reconnaître l’estampillage des savons

C’est le gouvernement de Syrie qui autorise l’activité des savonneries, leur donne un numéro de licence et impose l’usage des tampons et la forme du pain pour déterminer la qualité de savon. Vous reconnaîtrez 2 formes différentes : un savon

parallélépipédique (la meilleure qualité) et un savon cubique (de qualité moindre). En effet, moins le savonnier utilise d’huile de laurier, plus il est obligé de compenser par de l’huile d’olive et d’autres huiles telles que l’huile de palme, de tournesol ou autre… Mais un savon élaboré avec des huiles autres que olive et laurier n’atteindra jamais la qualité « rar mumtaz », c’est-à-dire excellent, de forme rectangulaire et estampillé d’un sceau rond.

Le séchage du savon

Tous les savons seront empillés en quinconce sur une hauteur de plus de 2 m, dans les alcôves prévues sur les côtés du khan. Un passage permanent de l’air assure le séchage qui durera au moins 8 mois, du printemps à l’automne. Durant ce laps de temps, le savon change de couleur passant du vert au brun par l’oxydation, (plus il vieillit, plus le savon brunit vers le coeur), il diminue très légèrement en volume et durcit. Il pèse à peine 210 g, le poids pouvant varier puisque c’est un produit fabriqué manuellement. Son calibrage n’a rien d’industriel. Ce qui prouve qu’un savon plus petit, bien calibré, tranché net aura été élaboré et conçu de façon industrielle et non plus artisanale. Les savons moulés ne peuvent se revendiquer de cette fabrication ancestrale. Ils ne sont pas estampillés, mais si vous en trouvez avec le mot «Alep» inscrit en français, aucune garantie de fabrication traditionnelle aleppine ne peut être apportée à ce type de savon.

Les vertus du savon

Non agressif, ce savon surgras convient à tous types de peau et notamment aux personnes particulièrement sensibles. Découpé en petits morceaux, il fera merveille dans vos armoires comme antimites. Simple et authentique, le savon d’Alep est totalement biodégradable.

Instruments de découpe manuelle

Les sceaux

De forme ronde :
pour le «Rar mumtaz» c’est-à-dire «laurier excellent». C’est la plus haute qualité que l’on puisse trouver.
Hexagonal :
pour le «rar sah» et ovale : pour le savon dont le taux en huile de laurier est moindre (cela reste néanmoins un savon d’Alep de qualité artisanale). Les informations sont écrites en arabe :
● la première ligne correspond à la qualité du savon fabriqué.
● la seconde, c’est le nom du maître savonnier,
● la troisième, c’est son numéro de licence
● la quatrième, c’est le nom de la ville : Alep