NUMERO : mars-avril 2006

Optimiser votre rayon – Libre Service ultra-frais des produits carnés

Le jambon blanc est un produit d’appel et couramment demandé. Placez-le en haut du rayon avec les lardons. 

Les pâtés, les rillettes, les mousses de viande doivent être bien présentés, étiquettes tournées dans le bon sens. Les saucissons devront être mis de préférence debout.

La saucisserie fraîche comme les merguez, les boudins ont une moindre rotation. Ayez une attention particulière sur la qualité de leur présentation (tenue debout conseillée). 

Les viandes découpées sous atmosphère contrôlée devront être placées de préférence dans le bas du meuble réfrigéré, là où la température est idéale. Les barquettes ou paquets doivent être identifiés par type de viande (agneau, porc, bœuf…)  mais surtout bien rangés.

Le petit truc qui rassure
 Afficher à proximité du thermomètre les températures réglementaires

La signalisation 

Utiliser des étiquettes « poids-prix-pièce » claires et précises pour éviter les contestations en caisse et avec les services administratifs 

      Les aides à la vente

 Utiliser la PLV fournie par vos fournisseurs pour l’information client.
Les promotions sur les prix sont aussi de bons moyens pour dynamiser le rayon mais les «animations dégustations» font la différence.
Il est donc indispensable de prévoir des actions commerciales en mettant en place des plannings des mises en avant en fonction des fêtes, des saisons…(gamme de grillades pour l’été et gamme festive pour Noël, Pâques…)
Pensez également à des animations via «les têtes de gondoles», et ce, plusieurs fois par an, sur des opérations spéciales en relation avec vos fournisseurs.  

Conseils pour mieux vendre

Il est important de former les membres de votre équipe à la connaissance des produits carnés afin de mieux les
conseiller. Des bases sont nécessaires pour répondre aux questions des clients (quelles différences y-a-t-il entre la fabrication d’une saucisse bio et d’une conventionnelle, les colorants, les antioxydants, les conservateurs sont-ils autorisés en bio, comment sont fait les contrôles en bio, … foule d’interrogations auxquelles il faut savoir répondre). Des formations reconnues par la profession sont prévues.
Appuyez vous sur vos fournisseurs qui, dans leurs argumentaires, vous donneront des indications sur la qualité de leur produit : goût, teneur en calories, garanties, etc. Ils vous conseilleront sur l’implantation du rayon et vous
feront aussi déguster leur produit.
Rappelez vous : Il est important d’aimer et de consommer le produit que l’on conseille. Tenez compte de la sensibilité du vendeur en magasin : un végétarien aura du mal à
conseiller des produits carnés…