NUMERO : Nov-Déc 2006

Pet food bio – Un rayon à développer

Pourquoi un rayon pet food

• le magasin a une vocation alimentaire
• un consommateur de produits bio et écologiques « doit » l’être aussi pour ses animaux.
• originalité : un moyen d’attirer une clientèle ne cherchant que ce type de produits (pas d’équivalent dans d’autres réseaux de distribution).
• proposez tout simplement une nouvelle offre produit qui n’avait peut être jamais été proposée.
• fidélisez la clientèle en proposant un maximum d’offre et d’éviter qu’elle aille dans un autre point de vente (animalerie…)
• Profitez de la vague « santé – diet » et du segment haut de gamme.

Repères

• 52,8 % des ménages français achètent du petfood
• le panier moyen d’un acheteur de petfood est 1,23 plus élevé qu’un non acheteur.

Où l’implanter

Le rayon pet food doit être considéré comme un rayon à part entière (ne pas le mettre au fond ou dans un coin sous prétexte que l’on manque de place)
Pour éviter une transition trop forte entre chaque thème de rayons, implantez le près du linéaire Eco produits.

Conseils d’agencement

• Créez un univers (donner de la chaleur au rayon – signalisation au sol – autocollants…)
• Incitez le consommateur à faire des découvertes produits – snacks, en-cas, biscuits …
• Tentez d’implanter en plein passage alimentaire ( tête de gondole ou étagères spéciales) dans ce cas utiliser une signalétique adaptée (stop rayon)

Les aides à la vente

Utilisez le maximum de supports fournis par vos fournisseurs (poster, livrets consommateur)

Conseils à la vente

Sans additif, les pet food BIO sont parfois moins appétents que les produits traditionnels (les chats préfèrent spontanément un aliment traditionnel). Il est parfois nécessaire d’effectuer une période d’adaptation pour passer au bio. Commencez par ajouter 10 % d’aliment BIO à la nourriture traditionnelle et augmentez progressivement la ration jusqu’à sa totalité. Cette période peut varier d’une à deux semaines. Aussi, préférez au départ des petits conditionnements avec des barquettes alu 100 g.

Quels produits proposer :

Un minimum de références est indispensable (même si la place manque). Deux catégories distinctes de produits existent et sont indissociables : le chien et le chat. Il est important de présenter ces produits dans chaque segment sec et humide.
• l’humide (terrines, pâtés…) a généralement de meilleures rotations.
• le sec (croquettes) génère plus de chiffres d’affaires.
Une autre catégorie qui est en forte progression est le snacking disponible à ce jour en bio uniquement pour les chiens.
Dans l’ensemble, la répartition produit « chien-chat » devra être plutôt équilibrée. Même si les produits humides sont plus pratiques d’utilisation, le référencement en sec devra être plus conséquent.
• Pensez à sélectionner les références végétariennes pour chien (forte progression).
• Adaptez vos gammes en fonction de votre localisation (urbaine, rurale).
Enfin, les produits pour chiots ont leur importance car ils permettent de fidéliser le client pour de longues années.

Étude sur le rayon pet food bio

Une étude effectuée fin 2005 par un distributeur sur un panel de 50 magasins montre que le nombre moyen de références est de 26 sur 38 références existantes et que le montant annuel d’achat de ces magasins oscille entre 3.000 et 20.000 e.
Enfin, elle confirme que le rendement du rayon ne dépend ni de la surface de vente ni de la zone géographique mais essentiellement de l’assortiment proposé, de la politique de prix et de la motivation de mettre ou non ce rayon en avant.

Garantie – certification

Aucune réglementation européenne officielle sur les
produits biologiques pour animaux de compagnie existe. Des cahiers des charges sont élaborés selon les États.
En France, les pet food sont régit par le cahier des charges « aliments pour animaux de compagnie » à base de matières premières issues du mode de production biologique. Il a été homologué par l’arrêté interministériel du 16 février 2004 (JO du 25-02-04).
Au Pays bas, la certification est faite par EKO et contrôlé par SKAL.

Le logo AB est depuis le 1er janvier 2005 utilisable sur les aliments pour animaux de compagnie.