NUMERO : mai-juin 2010

Superficies biologiques en hausse … de 21 % dans l’UE de 2005 à 2008

L’Espagne : 1ère surface en Europe

En 2008, les cinq États membres de l’UE27 affichant les superficies consacrées à l’agriculture biologique les plus importantes étaient l’Espagne (1,3 million d’hectares), l’Italie (1,0 million d’ha), l’Allemagne (0,9 million d’ha), le Royaume- Uni (0,7 million d’ha) et la France (0,6 million d’ha). En 2007, le total des superficies consacrées à l’agriculture biologique représentait 4,1 % de l’ensemble des superficies agricoles utilisées dans l’UE27. Les plus fortes proportions de superficies consacrées à l’agriculture biologique se situaient en Autriche (15,7 % du total des superficies agricoles), en Suède (9,9 %) et en Italie (8,9 %).

Plus fortes hausses des superficies entre 2005 et 2008 en Pologne, en Lituanie et en Espagne

Entre 2007 et 2008, le total des superficies consacrées à l’agriculture biologique a augmenté dans tous les États membres pour lesquels des données étaient disponibles, à l’exception de l’Italie (-13 %). Les hausses plus fortes ont été observées en Espagne (+33 %), en Bulgarie (+22 %), en Slovaquie (+19 %), en Hongrie (+15 %) et en Grèce (+14 %). Au cours de la période 2005-2008, les hausses les plus élevées ont été enregistrées en Pologne (+94 %), en Lituanie (+89 %), en Espagne (+63 %) et en Belgique (+57 %). Des baisses n’ont été constatées que pour l’Italie (-6 %) et la Hongrie (-5 %).

Les céréales et les fourrages sont les cultures arables biologiques les plus importantes

En 2008, les trois utilisations principales des terres biologiques dans l’UE27 ont été les pâturages et les prairies (44 % des superficies converties en totalité à l’agriculture biologique dans l’UE27, à l’exception de l’Allemagne), les cultures arables (37 %) et les cultures permanentes (10 %). Les 9 % restants correspondent aux jachères et aux sols non exploités. Dans l’UE27 en 2008, les cultures arables les plus importantes ont été les céréales (44 % des superficies converties en totalité à l’agriculture biologique et consacrées aux cultures arables), suivies des fourrages herbacés (42 %), des autres cultures arables telles que les légumes secs, les pommes de terre, les betteraves à sucre, les semences et plants de terres arables (7 %), les légumes frais et les cultures industrielles (4 % chacun). Les céréales ont été particulièrement importantes en Lituanie (79 % des superficies consacrées aux cultures arables), au Portugal (75 %) et en Irlande (73 %), tandis que les parts les plus élevées de fourrages herbacés ont été observées en Lettonie (67 %), en Estonie (66 %) et en Suède (58 %).