NUMERO : Sept-Oct 2008

Un point sur la formation continue pour les vendeurs conseils en produits biologiques

Pourriez-vous nous rappeler les raisons pour lesquelles, il y a 3 ans, la profession s’est mobilisée pour mettre en place ces formations ?

Le secteur de la distribution spécialisée en produits bio et diététiques a beaucoup évolué ces cinq dernières années. Avec environ une centaine d’ouvertures de magasins par an, les besoins en personnel ont donc dû suivre. On estime déjà que 565 personnes ont rejoint les 5000 employés en magasin entre 2005 et 2006 et ce, rien que pour les réseaux organisés.

On peut donc être satisfait du dynamisme social de notre secteur mais il faut aussi se préoccuper de savoir si ces nouveaux salariés ont les qualifications et les connaissances suffisantes de la filière biologique et diététique.

Rappelons en premier lieu que nos clients viennent chercher le conseil et qu’il y a une nécessité de marquer une différence avec les autres secteurs de la distribution conventionnelle qui s’intéresse de plus en plus aux produits bio, aux cosmétiques naturels et aux compléments alimentaires, notamment la grande et moyenne surface. C’est pourquoi, le syndicat, avec le concours de la Fédération Nationale de I’Épicerie (FNDE), de l’Organisme de Formation de l’Alimentation Spécialisée (OFAS), a su anticiper et proposer ces modules de formation continue dans bientôt toute la France.

Pourquoi ces formations remportent-t-elles autant de succès auprès des vendeurs  ?

Tout simplement parce qu’elles répondent déjà à un vrai besoin. Par un programme adapté, qui évolue en fonction des demandes des personnels de vente et grâce à des formateurs très impliqués dans la filière, les contenus de ces formations ont su se « caler ». Par exemple en 2007, le module « Produits de cosmétiques naturels et produits d’hygiène » se fera sur deux journées au lieu d’une, ceci en raison du fort développement de ce rayon en magasin. En participant à ces formations, les vendeurs acquièrent de l’assurance face aux clients et remplissent mieux leur rôle de vendeurs-conseils, un plus pour le magasin.

Autre intérêt, l’offre de formation va au plus près des magasins en sélectionnant à travers la France les villes les plus accessibles en fonction des régions et de la concentration des points de vente, ceci afin de faciliter les déplacements et de réduire leurs coûts. Enfin, les magasins ont des conditions de prise en charge facilitées du fait des accords de la Branche avec Distrifaf.

Quelles sont les nouveautés pour 2007 ?

Outre l’ouverture de nouveaux groupes dans les villes de Clermont-Ferrand, Valence, Marseille et dans la région du Sud-Ouest, la nouveauté sera sans nul doute, la possibilité d’obtenir le Certificat de Qualification Professionnelle «Vendeur Conseil en Produits Biologiques » via la Validation des Acquis d’Expérience (VAE). La VAE permettra à nos employés d’obtenir le CQP grâce à leurs compétences acquises sur le terrain. Parfois, ils doivent compléter leur formation par un ou plusieurs modules réalisés par Synadis.

Conditions de prise en charge et de participation

• Seules les entreprises qui appliquent la convention collective 3244 et qui versent leurs cotisations formation à l’Opca DISTRIFAF peuvent prétendre à une prise en charge.

• Le programme de formation est réservé exclusivement aux personnels de vente.

• Seuls les salariés ayant au minimum 1 mois d’ancienneté et pouvant produire un bulletin de salaire peuvent être pris en charge (apprentis et stagiaires exclus).

Avantages administratifs et financiers

• Aucune démarche administrative complexe n’est à effectuer pour la prise en charge des salariés que l’entreprise envoie en formation. Seul l’envoi du dernier bulletin de salaire du mois précédant la formation sera nécessaire pour l’inscription du salarié.

• La prise en charge est totale pour les candidats qui remplissent ces conditions, seul le repas du midi est à la charge du candidat, toutes les autres dépenses étant gérées par l ’OFAS et prises en charge par Distrifaf.

• Une indemnité de salaire de 90 e par jour et par participant est versée aux entreprises. Cette indemnité est allouée au chef d’entreprise afin de l’aider à remplacer le salarié absent durant le temps de la formation.

Le programme des modules

La formation comprend 18 modules qui se déroulent sur une journée de 7 heures à raison d’un module par mois.

Ci-aprés quelques un des modules proposés :

• Les fondements de l’agriculture biologique
• Les fruits et légumes biologiques
• Les produits d’élevage et d’aquaculture biologique
• Les produits d’épicerie et les plats cuisinés biologiques
• Les grandes familles de nutriments
• Les compléments alimentaires biologiques
• Les produits de phytothérapie biologiques
• Les éco produits et accessoires

• Le contrôle des magasins de détail de produits biologiques 

 

 

Renseignements

SYNADIS – Commission Formation
22 rue Michel Montaigne – 33500 LIBOURNE
Tél  : 05 57 25 38 14 –