NUMERO : mars-avr 2009

L’étiquetage du fromage à la coupe

AOC/AOP

1- Dénomination de vente :
nom de l’AOC / AOP
2- Appellation
d’origine contrôlée ou protégée
3- Prix
(au kilo ou à la pièce)
4- Traitement thermique ou physique,
sauf pour les pâtes pressées cuites (PPC), pour lesquelles il faut spécifier «fromage à pâte pressée cuite»*

IGP

1- Dénomination de vente :
nom de l’IGP
2- Prix
(au kilo ou à la pièce)
3- Traitement thermique ou physique
(sauf pâtes pressées cuites)*

AUTRES PRODUITS

(fromages non définis, fromages fondus, spécialités fromagères, spécialités fromagères fondues)
1- Dénomination de vente :
“fromage” ou “spécialité fromagère”
2- Prix
(au kilo ou à la pièce)
3- Traitement thermique ou physique
(sauf PPC, fromages fondus et spécialités fromagères fondues)*
4- Matière grasse
(taux exprimé pour 100g de produit fini)
5- Espèce animale,
si différente de la vache. En cas de mélange, préciser les espèces dans leur ordre décroissant d’importance, ou indiquer “lait de mélange”
6- Pour les fromages blancs,
indiquer le taux d’humidité

*L’affichage du traitement thermique n’est pas obligatoire pour les pâtes pressées cuites, fromages fondus et spécialités fromagères fondues. Pour les PPC, il faut spécifier "fromage à pâte pressée cuite”. L’étiquette des fromages de lactosérum doit porter la mention “produit pasteurisé”.

FROMAGES DÉFINIS

1- Dénomination de vente :
nom du fromage défini
2- Prix
(au kilo ou à la pièce)
3- Traitement thermique ou physique
(sauf PPC, fromages fondus et spécialités fromagères fondues)*
4- Matière grasse
(taux exprimé pour 100g de produit fini). Liste des fromages définis (annexe du décret du 27 avril 2007) :
Brie + Petit Brie + Pointe de Brie, Brillat-Savarin, Cabécou, Camembert + Petit Camembert, Cancoillotte (spécialité fromagère), Carré de l’Est + Grand et Petit Carré de l’Est, Chabichou, Coulommiers, Crottin, Demi-sel, Emmental, Fromage à raclette ou raclette + Petit fromage à raclette ou petite raclette, Mimolette ou Mimolette jeune, Petit-suisse, Saint-Félicien, Saint-Florentin, Saint-Marcellin, Saint-paulin + Petit Saint-paulin + Mini Saint-paulin, Sainte-Maure

Spécificité Bio :

Pour les fromages « à la coupe », il y a deux cas :
– à la coupe devant le consommateur : dans ce cas c’est l’étiquette d’origine (du producteur de la tome par exemple) qui doit porter les mentions bio. La présence des étiquettes d’origine à la vue du consommateur permet la garantie AB ( bien sûr la découpe du conditionnement d’origine est autorisée). De plus l’information bio est possible si l’étiquette d’origine est visible. Attention : il ne faut pas de confusion possible entre bio et non bio pour le consommateur.
– prédécoupées (sans la présence du consommateur) : dans ce cas c’est le transformateur final (le magasin, le supermarché bio par exemple) qui réimprime chaque étiquette avec les mentions bio.

Les différentes façons de vendre du fromage
La seule définition réglementaire concerne la vente en libreservice et les fromages “préemballés”. Ils doivent être vendus dans l’emballage dans lequel ils ont été conditionnés être emballés de telle façon “que le contenu ne puisse être modifié sans que l’emballage subisse une ouverture ou une modification”. Ces produits doivent comporter un étiquetage complet. En revanche, la “coupe” ne fait pas l’objet d’une définition réglementaire, sinon par opposition au “préemballé”. Les morceaux de fromage découpés à l’avance et écoulés au maximum dans la journée, pour faire face à l’affluence, présentés au rayon coupe et simplement recouverts d’un film plastique, qui les remet directement au consommateur, peuvent être considérés comme vendus à la coupe et comporter le type d’étiquetage lié à cette catégorie de produits.