NUMERO : mars-avr 2008

Le CQP


Pourquoi un CQP «Vendeur Conseil en Produits bio» ?

Toutes les études montrent que le nombre de magasins bio augmente de façon linéaire depuis environ cinq ans et que l’on enregistre une centaine de créations par an. Face à cette évolution, se pose donc le problème de recrutement de personnel quali é. C’est pourquoi, depuis plus de 5 ans, la Fédération Nationale de I’Epicerie (FNDE) a créé le Certi cat de Quali cation Professionnelle « Vendeur-Conseil en Produits bio », le CQP bio. Il permet ainsi de répondre à cette demande et de donner aujourd’hui une formation adaptée aux boutiques bio…

Reconnaissances

Le CQP Vendeur Conseil en Produits Biologiques est un titre créé et délivré au sein d’une branche professionnelle par une instance paritaire – la Commission Paritaire Nationale de l’Emploi – dans le cadre d’accords qui en dé nissent le processus de création et de mise en oeuvre. Ce titre atteste, par référence à un descriptif d’activités et de capacités, sur la base d’épreuves dont la nature et la forme sont prédé nies, d’une quali cation dans un emploi propre à la branche professionnelle.

L’obtention du CQP de Vendeur Conseil en Produits Biologiques.

Ce titre inscrit au niveau N3B de la Convention Collective Nationale du commerce de détail des fruits et Légumes, Epicerie et Produits Laitiers (CNN 3244 du 15 avril 1988) a été déposé par avenant N° 68. Texte étendu par arrêté du 4 octobre 2005, JO du 15 octobre 2005.

Objectifs

A l’issue de la formation, le stagiaire doit être capable, d’assurer la commercialisation des produits bio, le conseil sur la spéci cité des produits bio, des compléments alimentaires et des cosmétiques bio dans les conditions prédé nies de coût, d’hygiène, de qualité et de sécurité. Intérêt pour le magasin-favoriser le développement de l’activité en épaulant le responsable.

• favoriser l’acquisition des gestes professionnels par l’alternance

• former l’apprenant à sa propre méthodologie de travail et au fonctionnement spéci que de son magasin.

• Préparer les jeunes générations à reprendre le flambeau dans les meilleures conditions.

Contenu de la formation

Le contexte de la «BIO» : L’agriculture biologique, la production et la transformation des produits biologiques…

Le commerce des produits «BIO» : le marché et la consommation, organisation de la distribution…

Les produit «BIO» : (bases de la nutrition, les produits d’alimentation générale, les produits diététiques et de régimes, les compléments alimentaires, l’aromathérapie, la phytothérapie, les cosmétiques et les produits d’hygiène, les éco-produits et accessoires)

Le métier de Vendeur Conseil : (Accueil, écoute, conseil et accompagnement du client, la mise en place du rayon…)

L’Hygiène .

Public concerné

Nouveaux salariés : dans le cadre du contrat de professionnalisation

• jeunes de moins de 26 ans, niveau BAC ou formation technique de niveau IV (Bac technique), (CDD d’un an maxi ou CDI)

• demandeurs d’emploi, âgés de plus de 26 ans, motivés par la vente en commerce de détail alimentaire, susceptibles de rencontrer des di cultés par insu sance de quali cation professionnelle. (CDD d’un an maxi ou d’un CDI)

• Salariés déjà en entreprise – justifi ant d’un an minimum d’activité dans la branche professionnelle du commerce de détail : dans le cadre de la période de professionnalisation.

Le parcours de formation est alors adapté, sur une durée minimale de 150 heures, en fonction des acquis et des compétences lors d’un bilan de positionnement avec le salarié, le tuteur et le centre de formation.

Déroulement

Cette formation en alternance dure un an maximum. En fonction des centres agréés, la date d’ouverture peut varier (septembre, janvier, mars…). Le calendrier de l’alternance varie aussi et est organisé selon les exigences des entreprises et le lieu de formation (Paris – Provinces). Le volume horaire est d’environ 450 heures.

Avantages et coûts pour l’entreprise

Dès lors que l’entreprise est cotisante de l’OPCAD-Distrifaf, le coût de la formation est intégralement pris en charge, ainsi que les frais éventuels de déplacement, d’hébergement consécutifs au suivi de la formation. De plus des indemnités de  n de formation substantielles sont prévues :

• 2.400 € versés en fi n de formation au titre de la formation interne

• 1.380 € versés en fi n de formation au titre de l’aide à la fonction tutorale

• 600 €, si le tuteur est salarié, au titre d’indemnisation du temps passé à la formation tutorale.

Soit un total cumulable de 4 380 € possibles, que ce soit dans le cadre du contrat ou de la période de professionnalisation.

Rémunération des nouveaux salariés dans le cadre du contrat de professionnalisation :

• La rémunération est au SMIC pour les plus de 26 ans

• Pour les moins de 26 ans, elle est en pourcentage du SMIC (de 55  % à 90 %, en fonction de l’âge et des diplômes). Dans les 2 cas, la Réduction Fillon s’applique. Les charges patronales sur les salaires représentent environ 13 % du salaire brut. Note importante : le  nancement de cette formation, que se soit dans le cadre du contrat de professionnalisation pour les nouveaux salariés, ou de la période de professionnalisation pour les salariés déjà en entreprise n’entame pas le budget plan de formation de l’entreprise.

Les organismes agrées pour ce CQP

• BIOCOOP – Saint Denis (93) – Elodie LECAIN – Tél. : 01 55 93 21 90

• IFOPCA – Paris (75008) – Stéphane LEFLAO – Tél. : 01 55 26 39 90

• OPTIMUM – Montmorency (95) – André BENTOLILA – Tél. 01 39 89 14 19

• POISY – Poisy (74) – Cécile DUBOIS – Tél. : 04 50 46 86 61

• TREMPLIN 84 – Vedeme (84) – Carole MORARD – Tél. : 04 90 31 35 14