NUMERO : Nov-Dec 2012

Le son de riz un trésor nutritionnel…

Qu’est-ce que le son de riz ?

Lorsque l’on regarde de plus près un grain de riz, on peut le décomposer en trois parties. La plus importante est l’endosperme, constituée principalement d’amidon. On retrouve ensuite le germe (« l’embryon » de la plante) qui constitue la partie vivante et enfin, l’enveloppe, appelée le son et qui regroupe :
● le péricarpe (épicarpe, mésocarpe et endocarpe),
● le tégument,
● le nucelle, qui est en quelque sorte le tissu de réserve,
● et la couche aleuronique, riche en protéines. Le son de riz biologique que vous pouvez commercialiser comporte généralement le son et le germe, conférant ainsi à ce produit tous les bienfaits de ces deux parties.

Comment est-il obtenu ?

Le son de riz biologique est obtenu par abrasion mécanique des grains de riz complets. Il subit ensuite un procédé thermique breveté qui stabilise les composants enzymatiques, empêche le rancissement et surtout préserve l’ensemble des valeurs nutritionnelles de cette partie des grains. Le son de riz représente en effet près de 60 % des valeurs nutritionnelles du riz.

De quoi est-il composé ?

En inde, lorsque leurs enfants étaient malades, les mères avaient pour habitude d’aller au moulin à riz le plus proche pour prendre du son, reconnu pour son pouvoir curatif. Des nos jours, grâce à une meilleure connaissance du riz, la science est capable de donner L’explication de ce comportement.

Tableau nutritionnel son de riz bio

De bons lipides

A l’inverse du grain de riz raffiné riche en amidon, le son de riz possède une teneur en graisses non négligeable de l’ordre de 15 à 20 %. Les lipides présents sont non seulement d’une excellente qualité nutritionnelle mais ils apportent avec eux une multitude de substances fonctionnelles comme des tocotriénols, de l’acide férulique et ses esters qui ont un pouvoir antioxydant très élevé, de l’alpha-tocophérol (vitamine E à raison de 2-13 mg pour 100g), de la vitamine A, des phytostérols reconnus pour leurs effets sur l’hypercholestérolémie (campestérol, stigmastérol, bêta-sitostérol) et enfin du gammaoryzanol, une substance présente uniquement dans le son de riz, qui possède une action reconnue sur la régulation du taux de cholestérol et contre l’oxydation de celui-ci.

D’excellentes protéines

Avec un apport de 12 à 16 g/100g, le son de riz fait partie des aliments végétaux présentant une bonne teneur en protéines. De plus, à l’inverse de la plupart des protéines d’origine végétale, celles du son de riz apportent tous les acides aminés indispensables. On dit alors que la valeur biologique de ces protéines est optimale. De plus ces protéines sont hypoallergéniques et peuvent donc être consommées par un plus grand nombre.

Des fibres

Si ce produit avait été évalué par la commission ayant délivrée les allégations, elle aurait pu obtenir, de par sa richesse en fibres, les allégations du son de blé et celles du son d’avoine, c’est-à-dire qu’elle aurait pu revendiquer sur l’étiquette que sa consommation contribue à augmenter le volume des selles et à accélérer le transit intestinal.

Parmi les fibres, on retrouve des fibres insolubles (cellulose, hémicellulose, lignine) remarquablement efficaces sur le transit intestinal et des fibres solubles (pentosanes) qui ont la capacité de freiner le passage des glucides dans le sang au moment de la digestion et sont donc recommandées pour les diabétiques qui surveillent leurs glycémies postprandiales.


Une source d’éléments indispensables

Le son de riz apporte également toutes les vitamines du groupe B (c’est d’ailleurs l’une des céréales en contenant le plus), qui permettent de bien métaboliser les glucides et qui ont un rôle important au niveau émotionnel. Il contient également de l’acide pangamique, parfois appelé également « vitamine B15 », qui est une substance rare et aurait une action sur l’oxygénation.

Il apporte aussi des minéraux : magnésium (5.8- 15.1mg/g), potassium (12-27mg/g), manganèse (0.11-0.27mg/g), phosphore (13-29mg/g), calcium (0.4-1mg/g), fer (0.1-0.5mg/g) et des traces de zinc. Il contiendrait aussi une petite quantité d’IP6 (inositol hexaphosphate), actuellement à l’étude pour contrer la multiplication des cellules cancéreuses et pour limiter la survenue de calculs rénaux.

Comment le recommander ?

Le son de riz est donc l’auxiliaire indispensable pour vos clients soucieux de leur santé. Ils peuvent l’utiliser de la même façon que la levure de bière, le germe de blé, le son d’avoine ou de blé en l’ajoutant à leurs préparations habituelles : dans les céréales du petit déjeuner : mélangé aux flocons d’avoine, de sarrasin etc…, dans les smoothies, les yaourts, dans les aliments céréaliers faits à la maison : pains, brioches, cakes, biscuits et gâteaux ou encore dans les soupes et les sauces.

Il peut également servir à la confection de boisson de riz en mélangeant une cuillère à café de son de riz pour 125 ml d’eau. Garanti sans gluten, sans lactose et avec des protéines non allergisantes, il saura trouver sa place même chez vos clients les plus sensibles.

Le + du son de riz biologique

Les riz utilisés sont européens et garantis non OGM. Le son est garanti sans résidu de pesticides ni engrais chimiques de synthèse