NUMERO : nov-dec 2005

Trois huiles essentielles pour affronter l’hiver


 HUILE ESSENTIELLE
 NOM BOTANIQUE
 ORIGINE
 PARTIE DISTILLEE
 PROPRIETES
COMPOSANTS 
 UTILISATIONS
 EUCALYPTUS
 Eucalyptus radiata
 Australie
 Feuilles
 Antibactérien, antiviral
 1,8 cinéole, alpha terpinol
 Sinusite, bronchite,           toux, rhinopharyngite
 RAVINTSARA
 Cinnamomum camphora
 Madagascar
 Feuilles
 Antiviral, antibactérien, neurotonique
 1,8 cinéole, alpha terpinol
 grippe, zona, insomnie
 PIN SYLVESTRE
Pinus sylvestris
 France
 Aiguilles
 Expectorant, antiseptique, tonique
 Pinène, limonène,  acétate de bornyle
Bronchite, sinusite,
 asthme, fatigue 

 

Critères de qualité

1 – La plante
• Choix du végétal (bio, sauvage, culture conventionnelle)
• Conditions de récolte (stade végétatif, météo)
2 – La distillation
• Technique de la distillation (artisanale, industrielle)
3 – L’huile essentielle obtenue doit être
• Naturelle (pas de composants synthétiques)
• Pure (non coupée avec d’autres huiles)
• Totale (non modifiée)
• Chémotypée : profil chimique confirmé
par la chromatographie

Mode d’utilisation
• En diffusion par un diffuseur électrique : mettre les huiles seules ou mélangées et les diffuser 15 minutes plusieurs fois par jour.
• En inhalation : verser 3 à 5 gouttes dans un inhalateur ou dans un bol d’eau très chaude, mettre une serviette sur la tête et respirer. Répéter l’opération 2 à 3 fois par jour.
• En friction sur le thorax, la nuque, la colonne vertébrale, les membres, dans le dos. Mélanger quelques gouttes d’huiles essentielles dans une huile végétale (amande douce, sésame, jojoba…) ou dans une huile florale.
Recommandations
• Pas d’utilisation en interne sans avis médical
• Attention ! Pas d’utilisation des HE avec les enfants de moins de 36 mois.
• Pour les petits, on diffusera dans la chambre du bois de rose à la place de ces 3 HE, en diffusion extrêmement légère et en dehors de leur présence.
• En cas d’éclaboussures dans les yeux, il suffit de nettoyer l’œil avec un coton imbibé d’une huile végétale (huile d’olive, de tournesol..)

 

Exemple de mentions sur une étiquette
• Huile essentielle 100 % pure et naturelle
• Ne pas laisser à la portée des enfants
• Eviter le contact avec les yeux
• Adresse du fournisseur   
• LOGO
• Pin sylvestre biologique
• Pinus sylvestris
• Pinène, limonène, acétate de bornyle…
• Pays d’origine
• Aiguilles
• Biologique
• Certifié par : Nom de l’organisme de certification
• Contenance
• Numéro de lot

 

Nouvelle réglementation : paradoxe et difficultés
de mise en place pour les fabricants

Pour une Huile Essentielle Biologique certifiée :
 
1 – Si emploi du  label AB, mettre la mention « A usage alimentaire »
Mais cette mention est très dangereuse pour le consommateur qui ne sait pas comment utiliser correctement l’huile essentielle !
Par sécurité, certains fabricants ne souhaitent pas mettre cette mention sur l’étiquette. Ils ne peuvent donc pas utiliser le label AB.
Ils indiquent alors la mention : 100 % du total des ingrédients sont  issus de l’agriculture biologique + logo Ecocert avec l’ adresse (et éventuellement le logo Cosmebio pour les adhérents).

2 – Ajouter aux précautions d’emploi : « Ne pas ingérer », « Ne pas appliquer sur les muqueuses »
 
3 – Les molécules de géraniol, linalol, eugénol, citronnellal, pouvant
présenter des risques d’allergies pour certains terrains, doivent être mentionnées sur l’étiquette lorsque la concentration est supérieure à :
• 0,001 % dans les produits à ne pas enlever (produits pour friction,
massage…)
• 0,01 % dans les produits à enlever par rinçage