NUMERO : N°73-Septembre Octobre 2017

Une peau jeune et belle… Les aliments et compléments efficaces

Il n’y a pas de saison et pas d’âge pour prendre soin de sa peau. En parallèle des cosmétiques de vos rayons, vous devez prôner une alimentation saine et équilibrée et en fonction des besoins, compléter avec des suppléments adaptés pour véritablement nourrir et protéger la peau de l’intérieur.

Les responsables du vieillissement cutané : l’oxydation et la glycation

On sait désormais que pour garder une belle peau au fil des années, il faut non seulement choisir des cosmétiques adaptés mais également nourrir et protéger sa peau de l’intérieur. Pour cela, il faut miser sur des substances antioxydantes, capables de lutter contre l’excès de radicaux libres qui endommagent à long terme les cellules épithéliales.

Consommer des aliments riches en antioxydants cutanés

Pour cela, vous devez recommander :

  • Des végétaux riches en caroténoïdes : patate douce, carotte, potiron, chou frisé, épinard, laitue romaine, persil, blette, chou chinois, abricot…
  • Des sources de vitamine C : cassis, persil, poivron (jaune, rouge et vert – le jaune étant deux fois plus riche que le vert), kiwi, litchi, fraise, papaye, chou de Bruxelles, chou-fleur, cresson, chou rouge, citron, oseille, cerfeuil, pomélo, groseille, orange…
  • De la vitamine E pour protéger les lipides cutanés : huiles (germe de blé, avocat, carthame, noisette, colza), huile de foie de morue, graines de tournesol, amandes (les versions pré-germées et déshydratées à 41°C sont beaucoup plus digestes et parfaites pour vos clients crudivores), germe de blé à saupoudrer…
  • Du zinc pour également améliorer la cicatrisation et limiter l’inflammation des petites lésions cutanées   : huître, crabe, bœuf, graines broyées (sésame, pavot, lin, courge), shiitake, son de blé, noix de cajou et de pécan…

Limiter la glycation

Vous devez voir la glycation comme la « caramélisation » des protéines. Plus scientifiquement c’est une réaction qui se produit entre un sucre et une protéine, qui augmente entre autres le vieillissement cutané.

Vous devez donc :

  • Recommander des cuissons humides (vapeur, étouffée, poché…) plutôt que sèches
  • Limiter les aliments frits ou grillés et notamment les oléagineux grillés
  • Ne conseiller que des aliments à IG bas ou modérés

Chez vos clients diabétiques, il est également judicieux de conseiller de la L-carnosine en supplément.

Axer sur les bonnes graisses

Pour une bonne souplesse des couches de l’épiderme et pour diminuer l’inflammation au niveau cutanée (boutons disgracieux), vous devez favoriser les acides gras insaturés :

  • Les oméga-9 des huiles pression à froid de noisettes, d’olive, de colza, d’avocat et de carthame
  • Les oméga-3 anti-inflammatoires, et notamment EPA et DHA des poissons gras : foie de morue, hareng, maquereau, sardine, saumon, truite. Si vos clients sont Vegan ou végétariens conseillez des huiles de Périlla, Chia, Lin, Inca inchi, Cameline, Chanvre, Noix, Colza.

Les huiles de bourrache et d’onagre, riches en acide gamma-linolénique, peuvent aussi être conseillées en alimentation ou sous formes de capsules huileuses pour améliorer la souplesse de l’épiderme et diminuer la sécheresse cutanée.

Miser sur les vitamines du groupe B

Elles sont en effet essentielles à l’intégrité de la peau et des muqueuses.

Pour faire le plein de ces vitamines, et notamment B2, B3 et B8, vous devez cibler les aliments suivants :

  • Tous les abats
  • Les algues (Spiruline et Nori pour leur richesse en B2)
  • Le thon germon (thon blanc)
  • La levure de bière (Saccharomyces cerevisiae)
  • Les sons de riz et de blé
  • Les arachides particulièrement riches en B3
  • Les graines (chia, tournesol, sésame)

Fournir suffisamment d’eau

L’apport hydrique est aussi une des armes primordiales pour avoir une belle peau. Vous devez donc recommander tout au long de la journée la consommation :

  • D’eau (plate ou gazeuse) si besoin agrémentée d’un filet de jus de citron
  • De boissons chaudes sans sucre ajouté (thés, tisanes)
  • De jus de légumes
  • De boissons végétales sans sucre ajouté
  • D’eau de coco
  • Et un petit verre de jus de fruits rouges maximum par jour pour coupler hydratation et antioxydants

Penser aussi aux végétaux naturellement très riches en eau : concombre, salade verte, radis rouge, endive, chou chinois, courgette, tétragone cornue, céleri branche…

Les nutricosmétiques

Dans vos rayons, vous avez à votre disposition des compléments alimentaires spécifiques qui apportent les nutriments nécessaires à la nutrition, la fermeté et à l’élasticité de la peau.

Leurs composants fournissent en effet au derme les éléments de structure et d’élasticité, ils hydratent l’épiderme, apportent des antioxydants protecteurs et permettent une meilleure cicatrisation en cas de boutons disgracieux.

Parmi les ingrédients incontournables de ces compléments on peut citer :

Collagène, élastine et acide hyaluronique : le trio gagnant

Le derme est constitué principalement d’eau mais aussi de fibres protéiques telles que l’élastine et le collagène qui assurent ensemble sa résistance et son élasticité. Un glycoaminoglycane particulier, l’acide hyaluronique, assure quant à lui l’hydratation en améliorant la rétention de l’eau à ce niveau.

Si l’on prend une métaphore : Le collagène serait le sommier (la structure), l’acide hyaluronique serait le matelas (la souplesse) et l’élastine serait le sur-matelas (l’élasticité).

Avec les années, la baisse progressive de leurs productions respectives entraîne indéniablement l’apparition de rides et ridules sur le visage et le relâchement cutané sur l’ensemble du corps. Une supplémentation peut donc s’avérer nécessaire.

L’origine de ces compléments a leur importance. Le collagène et l’élastine d’origine marine, si possible issus de pêche durable, sont généralement obtenus par hydrolyse enzymatique naturelle. Leurs faibles poids leur permettent ainsi de passer aisément la barrière intestinale et donc d’avoir une parfaite biodisponibilité.

Vos conseils :

  • Collagène : 500 mg à 2 g par jour
  • Elastine : 500 à 1000 mg par jour
  • Acide hyaluronique : 150-300 mg par jour

Pour maximiser leur efficacité, vous pouvez y adjoindre la vitamine C, indispensable à la formation du collagène.

La silice

À partir de la quarantaine, la teneur en silicium au niveau cutané décroît. Or cet élément intervient dans la synthèse du collagène et de l’élastine et améliore donc l’élasticité et la fermeté de la peau, tout en limitant le relâchement cutané.

Votre conseil :

  • De la silice colloïdale (ortie, prêle, bambou)
  • De l’acide orthosilicique obtenu grâce à des micro-algues unicellulaires (diatomées)

Les céramosides quand ça tiraille

Les céramides sont des sphingolipides naturellement présents au niveau de la barrière hydrolipidique de l’épiderme. Etant des molécules amphiphiles, elles fixent d’un côté les molécules d’eau tout en formant de l’autre une barrière lipidique.

Avec l’âge ou durant l’hiver, leur concentration diminue et la peau devient alors plus sèche et plus réactive, entraînant des inconforts quotidiens à ce niveau sous formes de tiraillements et de démangeaisons.

Votre conseil : 30 mg par jour de céramosides, un extrait naturel hautement concentré en phytocéramides et DGDG (digalactosyl diglycérides), un lipide essentiel à l’hydratation de la peau qui permettra d’améliorer l’hydratation et l’élasticité de la peau, de réduire les micro-rides et de retrouver une peau d’apparence plus belle, plus douce et sans rugosité.

Le pycnogénol®

Extrait d’écorces de pins maritimes des Landes, élevés sans pesticides ni herbicides, le Pycnogénol® possède une forte affinité avec le collagène et l’élastine. Les études ont montré qu’il possédait des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires cutanées.

De plus, il stimule la microcirculation au niveau de la peau. Il permet ainsi un meilleur approvisionnement en oxygène et en nutriments et favorise l’élimination des déchets.

Et enfin, il inhiberait la mélanogenèse, atténuant donc les zones d’hyperpigmentation de la peau, surtout au niveau du visage.

Votre conseil : 50 mg par jour

Des complexes « prêts au conseil »

Tous les laboratoires désormais ont leur propre complexe beauté regroupant tous les nutriments essentiels à la beauté de la peau mais aussi des cheveux et des ongles. Ces compléments sont très faciles à conseiller à vos clients novices qui n’ont pas l’habitude de consommer des suppléments nutritionnels en leur expliquant bien

que de simples déficiences en certains nutriments suffisent parfois à rendre la peau sèche, terne et relâchée.

Le gel d’Aloe

Ce gel translucide qui peut être consommé par voie interne peut aussi se conseiller en usage externe. Il peut être ajouté aux crèmes de jour et de nuit et aura une action apaisante, hydratante, anti-inflammatoire locale et cicatrisante cutanée. Il est idéal en cas d’irritations, de démangeaisons ou encore de boutons disgracieux.

Angélique Houlbert
Nutritionniste

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here