1 million d’Européens disent “non” aux pesticides

S’abonner à la newsletter de Bio Linéaires

1 million de citoyens européens ont signé l’Initiative Citoyenne Européenne « Save Bees and Farmers » (Sauvez les abeilles et les agriculteurs). Pour rappel, celle-ci demande notamment une élimination de 80 % des pesticides de synthèse d’ici 2030 et de 100 % d’ici 2035. « Ce succès marque un souhait très clair et fort des citoyens de l’UE de réduire fortement l’utilisation des pesticides », se réjouit Générations Futures dans un communiqué. 

La totalité des déclarations de votes valides comptent désormais 1 054 973 signatures. Les organisateurs ont soumis les déclarations des 27 pays à la Commission européenne pour la validation finale de l’Initiative Citoyenne Européenne (ICE). Prochaine étape : les organisateurs seront invités par la Commission et dans les trois mois, une audition au Parlement européen aura lieu.

L’ICE Save Bees and Farmers demande

  1. Une élimination de 80 % des pesticides de synthèse d’ici 2030 et de 100 % d’ici 2035 ;
  2. Une restauration de la biodiversité sur les terres agricoles ;
  3. Un accompagnement financier des agriculteurs dans la nécessaire transition vers l’agroécologie.

L’Initiative Citoyenne Européenne a été organisée par Générations Futures (France), Global 2000 (Autriche), Romapis (Roumanie), l’Umweltinstitut München (Allemagne) et les organisations européennes Beelife, PAN Europe et Slowfood. Elle a été soutenue par plus de 200 organisations de tous les pays de l’UE. 

« C’est un signal démocratique fort adressé aux décideurs européens et nationaux pour qu’ils écoutent enfin les citoyens et s’éloignent des pesticides »

« C’est la septième ICE réussie et la deuxième contre l’utilisation des pesticides (après celle sur le glyphosate). C’est un signal démocratique fort adressé aux décideurs européens et nationaux pour qu’ils écoutent enfin les citoyens et s’éloignent des pesticides. Les agriculteurs et la science ont montré que l’agroécologie peut nourrir le monde sans produits chimiques. Il est grand temps que nos représentants politiques arrêtent d’écouter l’agro-industrie et commencent à travailler pour l’avenir de nos enfants », témoigne Martin Dermine, le principal représentant de cette ICE et coordinateur de PAN Europe.

Une victoire importante et un lobby puissant

« Actuellement, les institutions de l’UE discutent d’un nouveau règlement sur la réduction des pesticides (SUR) qui encadrera l’utilisation des pesticides pendant de nombreuses années à venir. Une consultation a d’ailleurs pris fin récemment sur ce Règlement. Le résultat aura des impacts énormes sur notre environnement et notre santé au sein de l’UE. Le lobby des pesticides fait une forte pression contre ce texte. Il craint une baisse des revenus et ses alliés élèvent de fortes voix de protestation dans de nombreux pays. Or seule une agriculture respectueuse de la nature nous assurera la sécurité alimentaire, c’est pourquoi cette nouvelle victoire est si importante », appuie Générations Futures. 

« Le succès de cette ICE sur les pesticides montre les attentes fortes de la population européenne en matière de transition écologique de l’agriculture. Le message est clair : la fin de la dépendance de l’agriculture au pesticides, ce doit être maintenant ! Nous demandons au gouvernement français d’entendre cet appel et d’agir enfin sur ce sujet », conclut François Veillerette, porte-parole de Générations Futures.

www.savebeesandfarmers.eu 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here