NUMERO : N°64 -Mars avril 2016

Ail ordinaire et oignon

Deux légumes condimentaires et aromatiques considérés comme les joyaux de notre cuisine et de notre santé…

L’AIL ORDINAIRE

(Allium sativum)

Bulbe à saveur piquante, originaire des steppes d’Asie centrale, l’ail est utilisé comme condiment. Les Grecs l’appelaient la « rose puante » (l’allicine est responsable de son odeur et de sa saveur, aux vertus thérapeutiques). Condiment indispensable de la cuisine méditerranéenne, il a été utilisé pour soigner la peste et le choléra au Moyen-Âge.

Qualités alimentaires et vertus thérapeutiques

  • désinfectant pulmonaire
  • bactéricide
  • vermifuge
  • cardiotonique
  • hypotenseur
  • hypocholestérolémiant
  • anticoagulant
  • antiseptique et antibiotique (le sulfure d’allyle ralentit la croissance des cellules malades)
  • antioxydant
  • riche en fer, zinc, soufre, iode, potassium, germanium, sélénium, vitamine B6 et polyphénols
  • contrepoison.

États et troubles de santé pouvant en bénéficier

  • états infectieux
  • tuberculose
  • hypertension artérielle
  • hémogliase, caillots dans les vaisseaux sanguins
  • mycose, candidose, parasites intestinaux
  • verrues
  • gale et teigne
  • œdème des jambes
  • prévention de certaines maladies graves (estomac, rein, prostate, côlon, rectum, œsophage, peau)
  • améliore le système immunitaire par stimulation des globules blancs et augmentation de la production d’interleukine
  • « Pénicilline russe » de la deuxième guerre mondiale.

Contre-indication 

Allaitement, appareil digestif irritable, utilisation d’anticoagulant, d’antiplaquettaire.

Utilisations culinaires

  • de préférence cru (selon Hildegarde), ajouté en fin de cuisson (altéré par la cuisson)
  • relève le goût des aliments fades, se consomme avec les nourritures grasses (stimule la secrétion biliaire)
  • la cure d’ail est la plus favorable en février (Dr Hanish)
  • pour atténuer l’haleine d’ail, croquer du persil, des graines de cardamome, d’anis, de la menthe…

L’OIGNON

(Allium cepa)

Les Sumériens cultivaient l’oignon il y a 6000 ans. Les oignons d’Égypte et d’Espagne sont réputés pour leur douceur. De par ses multiples enveloppes qui protègent son centre, il symbolise également la révélation. Sa forme ronde évoque le cosmos et l’immortalité.

Qualités alimentaires et vertus thérapeutiques

  • riche en sels minéraux : calcium, cuivre, bore, potassium, manganèse, phosphore, silice, soufre, sélénium, manganèse, cobalt, fluor, molybdène ; en vitamines B, C et PP et en flavonoïde
  • laxatif, hypoglycémiant (contient de la glucocinine, hormone considérée comme insuline végétale)
  • expectorant, stomachique, stimulant diurétique et vermifuge, antiparasitaire (cru)
  • aphrodisiaque
  • anti-oxydant grâce aux polyphénols
  • suggéré en cas de cancer de l’estomac, du sein et du côlon
  • anti-coagulant
  • anticholestérol
  • augmente la masse osseuse et prévient les fractures liées à l’ostéoporose.

États et troubles de santé pouvant en bénéficier

  • catarrhe, angine, toux, bronchite
  • diabète
  • œdème, ascite
  • anémie (en cure prolongée)
  • parasites intestinaux, calculs biliaires, diarrhée
  • troubles menstruels (bouillon d’oignons)
  • prostatisme, rhumatismes (en jus), ostéoporose
  • douleurs hémorroïdaires (cataplasme)
  • en cataplasme, cuit et chaud, fait mûrir les abcès, furoncles, panaris…
  • cru, déconseillé si hyperacidité. À éviter si estomac fragile (ballonnements)
  • piqûres d’insectes.

Modes de consommation

  • difficile de digestion : le laisser séjourner coupé dans de l’eau froide. Finement haché, il parfume salades ou le steak tartare
  • cuit au four dans son enveloppe, excellent régénérateur hépatique (cure de 21 jours)
  • pour éviter le larmoiement, couper l’oignon sous un filet d’eau froide
  • imprègne l’haleine fortement (mâcher du persil, de la menthe).

Jean-Claude Rodet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here