NUMERO : nov-Déc 2008

Champagne – Champagne bio Une sélection bio pour les fêtes

Le + BIO

Le Champagne est avant tout un vin et comme tous les vins sa qualité finale est étroitement liée à la conduite de la vigne. La Culture Biologique et encore plus la Culture Biodynamique vont accentuer et favoriser l’enracinement de la vigne notamment par l’apport de compost et par le travail du sol qui aère la terre, développant ainsi la vie microbienne du sol. Plus les racines traverseront les couches du sol (calcaire, argile, schiste ou d’ardoise), plus la palette d’arôme sera importante dans le vin. Seulement dans ce cas nous pouvons alors parler de vin de terroir.
Ces plaisirs que le consommateur va retrouver à travers nos Vins Bio ou Vins Biodynamiques s’expriment par un fruité, une grande complexité, une longueur en bouche, que l’on peut retrouver grâce à une haute expression des arômes du terroir et ainsi l’authenticité du lieu où la vigne pousse. La preuve est apportée, dans de nombreux concours à l’aveugle, par les premiers prix obtenus des Vins Bio ou Biodynamiques.
Pour retrouver ces arômes il faut laisser le terroir s’exprimer et pour qu’il s’exprime il faut laisser vivre la faune et la flore qui le composent. La viticulture conventionnelle ne s’est pas méfiée de cet aspect caché et pervers de l’utilisation des produits chimiques. Au fil de ces 80 dernières années, les sols de par l’utilisation de ces substances chimiques se sont vus mourir : la vie microbienne des sols disparaît, la flore pour ce qu’il en reste mute pour résister aux herbicides. Certains sols, aux dires de scientifiques hautement qualifiés, se reminéralisent, la roche mère se reforme à nouveau, la couche de terre arable diminue au fil du temps. Nous repartons en arrière en nous faisant croire que c’est le progrès. C’est en partie pour cela que la viticulture française est entrée en crise et a du mal à s’en sortir ; nous n’avons pas su garder la particularité, la richesse et la diversité à l’intérieur de nos vignobles.

Digestibilite

Tous les consommateurs de vins Bio ou Biodynamiques, s’accordent sans retenue pour vanter la digestibilité de ces vins qui est due à la teneur ZERO en résidus de la panoplie des pesticides, des herbicides et insecticides de synthèse dont la preuve vient encore d’être apportée par l’enquête PAN-EUROPE (Cf : Bio Linéaires N° 19 page 21)

Vinification

Le contrôle du respect d’utilisation des quelques produits œnologiques assortis des faibles teneurs en produits de conservation inscrits dans les chartes de vinification bio (FNIVAB, Nature & Progrès, BIODYVIN, DEMETER…) améliore considérablement les conditions d’alimentarité et de digestibilité.

Vrai ou faux Champagne

Dans le monde entier, seul les vins pétillants (ou effervescents) provenant de la région Champagne, ont le droit de porter le nom de « Champagne ». On compte trois AOC (Appellation d‘Origine Contrôlée) différentes dans la région : Champagne, Coteaux Champenois et Rosé des Riceys

Millésime

C’est l’année de production inscrite sur l’étiquette et sur le bouchon. Le champagne millésimé n’est pas produit tous les ans mais seulement dans les grandes années.
Non millésimé : environ 80 % des Champagne. C’est l’assemblage de différents cépages sur plusieurs années et d’origines différentes.

Les types de Champagne


● Doux : supérieur à 50 g/litre de sucre
● Demi-sec : de 33 à 50 g/litre de sucre-
● Sec : de 17 à 35 g/litre de sucre
● Extra Dry : de 12 à 15 g/litre de sucre
● Brut : de 0 à 15 g/litre de sucre (le plus vendu)
● Extra brut : de 0 à 6 g/litre de sucre
● Brut nature ou Brut zéro  : de 0 à 3 g/litre de sucre

Connaissance produit


Le terroir :
le sous-sol en Champagne est composé de craie ou de calcaire dur (Portlandien, Kimméridgien). Le sol est généralement avec des variantes argilo-calcaire. La craie est idéale, car l’eau est absorbée et stockée pendant l’hiver et ensuite redistribuée aux racines des vignes pendant l’été. En été, il y a l’effet inverse, la chaleur est absorbée elle est restituée durant l’hiver.
Cépages :
Trois types de cépages sont cultivés pour produire le Champagne :
le Chardonnay, un cépage blanc qui se retrouve dans la composition des grands vins blancs de Bourgogne. Il apporte fraîcheur, grâce et finesse.
Le Pinot Noir, un cépage noir traditionnellement de Bourgogne et de Champagne. Il apporte du corps et de la structure.
Le Pinot Meunier, un cépage noir. Il donne des vins légers et fruités.
 

Conseils dégustation
Pour la préservation des arômes et pour que les bulles montent à la surface tout en gardant une température constante, le champagne doit être servi dans un verre adapté (flûte ou tulipe). Il doit être frais : de 8 °C à 10°C. Conservation – Stockage. Champagne classique : 1 ou 2 ans en cave. Les bouteilles millésimées : entre 3 et 8 ans.
Au réfrigérateur pour une bouteille entamée : pas plus de 3 jours.