NUMERO : Mars-Avril 2015

Dossier : Programme printanier – Les compléments spécifiques de la minceur

Les draineurs anti-rétention d’eau et anticellulite

Afin de drainer l’eau excédentaire et ses toxines hydrosolubles, et dans tous les cas de cellulites infiltrées avec rétention d’eau, plusieurs plantes, seules ou en complexes peuvent être conseillées :
 

Zoom sur la spiruline – Spirulina platensis (Arthrospira platensis).

Cette cyanobactérie pluricellulaire, anciennement nommée algue bleu-vert, existe depuis plus de trois milliards d’années. Elle se développe dans des eaux chaudes alcalines riches en nutriments azotés et phosphorés, dans les lacs salins de régions tropicales et subtropicales (Afrique, Amérique latine, Asie du sud). Elle possède une très forte densité nutritionnelle :

● Des protéines d’excellente qualité, riches en acides aminés essentiels et d’une parfaite digestibilité.

● Des sels minéraux et des oligo-éléments (entre 60 et 160 mg pour 100 g de fer, du magnésium, du potassium), de nombreuses vitamines (B12, C, A et E notamment), de la chlorophylle et des caroténoïdes (400 à 500 mg pour 100g répartis entre le bêta-carotène principalement, la cryptoxanthine, la lutéine et la  zéaxanthine).

Sous forme d’une poudre bleu-vert en vrac, de comprimés ou en gélules pour celles et ceux qui n’apprécient pas son goût, elle se conseille en cette période de l’année :

● Pour équilibrer l’apport en micronutriments,

● Comme apport protéique dans des régimes amincissants ou végétaliens,

● Pour lutter contre l’asthénie et la fatigue chronique sans raison apparente,
Les doses habituellement utilisées varient de 3 à 5 grammes par jour pendant 3 à 4 mois. Toutefois, il est recommandé de commencer par une prise journalière d’un gramme la première semaine et d’augmenter ensuite progressivement le dosage car des maux de tête et des troubles intestinaux peuvent apparaître si le dosage préconisé est trop important.

Comme elle peut avoir un effet légèrement stimulant, il est d’usage de la recommander le matin en l’ajoutant à un smoothie maison.
Elle peut être conseillée tous les jours de l’année chez les végétariens et végétaliens, les femmes enceintes, les enfants et pour le reste de vos clients surmenés ou convalescents ou encore recommandée en « cure flash » en cas de fatigue.

Sa composition en nutriments varie beaucoup selon son origine, ses conditions de culture, de stockage, de séchage et de broyage. N’hésitez pas à demander des garanties à vos fournisseurs, notamment des certificats prouvant l’absence de métaux lourds.

Les coups de pouce intestinaux pour un ventre plat

Les probiotiques

Ils sont et resteront le passage obligé de tout conseil de changement saisonnier.

De multiples formulations s’offrent à vous : pour améliorer un transit accéléré ou au contraire ralenti, pour limiter les ballonnements mais aussi des formulations à base d’acide caprylique, un acide gras capable de lutter contre le candida albicans et les fatigues qu’il entraîne.

Le psyllium

Les fibres solubles du psyllium (qu’il soit blond ou noir selon l’OMS) permettent de lutter efficacement contre la constipation chronique en augmentant le volume des selles et en modifiant leur consistance. L’avantage notable avec les fibres solubles de psyllium, par rapport aux fibres insolubles, est qu’elles peuvent se conseiller en cas d’intestins irritables. Et enfin, prises avant un repas avec un grand verre d’eau, elles prolongent la sensation de satiété et permettent ainsi d’avoir faim moins rapidement et de mieux gérer le poids.

Le Konjac

Cette racine japonaise, de par sa richesse en glucomannane, une fibre soluble très absorbante est à mi-chemin entre le coup de pouce intestinal et l’aide minceur. Elle se conseille avant les principaux repas, avec un grand verre d’eau, pour son effet coupe-faim mécanique. Elle est donc parfaitement indiquée à celles et ceux qui mangent quantitativement trop aux repas. De plus, elle freine la vidange de l’estomac, ralentit le passage des glucides dans la circulation sanguine et évite ainsi les hyperglycémies et les sécrétions d’insuline qui les accompagnent, diminuant ainsi le stockage abdominal. Le konjac se préconise aussi en cas de constipation ou de selles molles puisqu’il est capable, tout comme le psyllium de régulariser le transit.

Le Nopal (Opuntia ficus indica)

Ce cactus, riche en fibres (pectine, mucilages, cellulose) est un coupe-faim mécanique et un capteur de graisses alimentaires qui empêche leur assimilation et leur stockage. De plus, il possède une action hypoglycémiante par diminution de l’absorption du glucose alimentaire. Il est idéal avant ou pendant le repas si ce dernier s’avère trop copieux ou trop riche en mauvaises graisses (restaurant, dîner ou déjeuner à l’extérieur).

L’aloès

Le jus d’aloès correspond à un extrait aqueux desséché présentant des propriétés laxatives grâce à l’aloïne. Le gel fournit quant à lui des mucilages mais pas d’aloïne. Ils possèdent des propriétés nettoyantes et régénératrices.

Des complexes spécifiques pour retrouver un ventre plat

En cas de constipation, passagère ou chronique, conseillez un complexe spécifique à base de rhubarbe de chine, guimauve, artichaut, basilic, coriandre, levure de bière et ferments lactiques, de préférence le soir au coucher avec un grand verre d’eau. La prise de charbon végétal est aussi d’une grande efficacité pour limiter les flatulences.

Les spécifiques de la minceur qui agissent sur le métabolisme

Les cétones de framboise

Parmi les nouveaux venus dans le rayon minceur, on peut citer les cétones de framboise, qui sont des composés polyphénoliques proches de la capsaïcine du piment. Elles font partie des rares substances qui augmentent le métabolisme de base, c’est à dire capables de faire brûler plus d’énergie au repos à nos cellules.

Elles agissent en effet sur deux hormones clés du métabolisme, en stimulant leurs productions :

● La noradrénaline qui accroit naturellement la thermogénèse et donc la combustion des graisses et favorise ainsi le déstockage.

● L’adiponectine qui est impliquée dans la régulation des métabolismes lipidiques et glucidiques et améliore la résistance à l’insuline. Elle est souvent déficiente chez les personnes en surpoids et les diabétiques. Elle stoppe l’accumulation des graisses.

Selon diverses études, la prise de cétones de framboise améliore la glycémie, l’insulinémie, la résistance à l’insuline et à la leptine (hormone de la satiété). Elles se conseillent avant les repas et sont particulièrement efficaces chez toutes celles et ceux qui ont un métabolisme de base très bas en raison de régimes hypocaloriques à répétition, d’hypothyroïdie, de faible masse musculaire ou encore chez les femmes en ménopause confirmée.

Le café vert biologique

Une méta-analyse, réalisée en 2011, a permis de conclure que la prise d’extrait de café vert pendant 2 à 4 mois diminuait significativement le poids (entre 5 et 10 %).

Riche en acide chlorogénique, le café vert, comparé au café torréfié, agit sur de multiples paramètres :

● Il diminue l’absorption du glucose provenant de l’ensemble des aliments contenant des glucides, empêchant donc les taux sanguins de glucose et d’insuline d’être chroniquement élevés. Il limite ainsi la production et le stockage des graisses.

● Il inhibe une enzyme clé du métabolisme énergétique, la glucose-6-phosphatase, qui contrôle l’utilisation du glucose par les cellules hépatiques et empêche donc ces dernières de transformer le glucose en triglycérides pour les cellules adipeuses.

● Il augmente l’utilisation des graisses corporelles pour la production d’énergie et facilite l’utilisation des sucres par les muscles.
Il se conseille plutôt en début de journée de par la présence de caféine stimulante.

L’Acide Linoléique Conjugué  – CLA

Cet acide gras oméga-6 se retrouve naturellement dans les matières grasses laitières et bovines si les animaux ont été nourris avec de l’herbe. Il est indispensable au transport des lipides dans les cellules où ils sont utilisés pour produire de l’énergie. Selon les études réalisées sur ce complément alimentaire minceur, il réduit la graisse corporelle tout en maintenant la masse maigre et régule l’appétit.
Il se conseille plutôt le matin ou lors d’un repas ou une collation pauvre en fibres solubles. Evitez donc de le conseiller avec le psyllium, le Nopal ou le Konjac au même repas.

La L-Carnitine

Ce coenzyme, indispensable à l’utilisation des acides gras par les mitochondries, est synthétisé par le foie et les reins à partir de deux acides aminés (L-lysine et L-méthionine) grâce à la vitamine C mais, majoritairement, elle provient des aliments d’origine animale (elle n’est d’ailleurs présente que dans ce règne). A ne pas confondre avec l’acétyl-L-carnitine, à visée cérébrale, elle se conseille sous forme de supplément pour :

● Améliorer le métabolisme énergétique en augmentant l’oxydation des acides gras dans les mitochondries,

● Mieux gérer le poids puisqu’elle facilite la réduction de la masse grasse et l’augmentation de la masse maigre.

En effet, plus les graisses pénètrent facilement dans les mitochondries pour donner de l’énergie, moins les protéines sont utilisées comme combustible par les cellules. On dit de la L-carnitine qu’elle a un effet d’épargne des protéines. Elle se conseille donc préférentiellement chez les faibles consommateurs de viandes et ceux qui manquent d’énergie, le matin au réveil ou avant le déjeuner.

Le chrome

Cet oligo-élément est idéal pour toutes celles et ceux ayant régulièrement des fringales sucrées. En effet, il régule le métabolisme glucidique et renforce les effets de l’insuline.

Il va donc réduire les envies de sucre chez les gourmands qui ne peuvent résister aux collations très sucrées et/ou à IG élevé entre les repas. Il est souvent présent dans les complexes ou seul, à prendre de préférence le matin ou en fin d’après-midi, et si possible sous forme de picolinate.

Le wakamé Bio (Undaria pinnatifida)

Cette algue brune, comme le kombu, également nommée « fougère des mers » est originaire du Japon. Elle pousse également en Bretagne et est reconnue pour son action sur le contrôle du poids et de l’appétit.

La L-Tyrosine et l’iode sont tous les deux indispensables au bon fonctionnement de la thyroïde qui bien souvent, fonctionne au ralenti. De plus, la L-tyrosine en permettant la synthèse de dopamine, permet d’aller de l’avant dès le matin, et de retrouver la motivation (pour aller faire de l’activité physique par exemple, essentielle au maintien d’un poids de forme).

Quant à l’iode, et aux algues qui en sont riches, elle joue un rôle prépondérant dans la synthèse des hormones T3 et T4 et elle peut se conseiller chez les personnes prenant déjà du Lévothyrox.

Les poudres de protéines… à choisir 100 % végétales

Certaines marques offrent désormais des poudres de protéines 100 % végétales (quinoa, amarante, pois jaune, artichaut) qui fournissent l’ensemble des acides aminés indispensables sans apport de lactose, de soja, de gluten, d’édulcorants synthétiques ni de polyols.

Elles sont donc parfaites en cette période de détoxication 100 % végétalienne. Comme les protéines procurent un sentiment de satiété durable, ces poudres sont recommandées à celles et ceux qui désirent perdre du poids et réduire leur sensation de faim.

Faciles à mélanger dans de l’eau ou une boisson végétale, elles se conseillent soit en remplacement d’un repas non équilibré ou trop copieux, soit en supplément du petit déjeuner afin d’apporter durablement ce sentiment de satiété.