NUMERO : Septembre – Octobre 2015

Du salon international de la diétetique à Natexpo 2015


L’édition 2015 est maintenant toute proche (18,19 et 20 octobre 2015), mais depuis quand et comment cette manifestation a- t-  elle évoluée ?

Pour répondre à cette question, nous nous référons à l’interview que nous a donnée Patrick de Longeaux qui a longuement œuvré dans la filière en tant que fabricant de produits diététiques et biologiques (Favrichon), a été président du Syndicat Synadiet puis de la FFD pour en devenir enfin pendant 10 ans le permanent et, à ce titre, coorganisateur des salons Dietexpo-Natexpo jusqu’en 2007.

 

Dès 1950 se créait un « Groupement du commerce des produits alimentaires naturels et de régimes » en réaction à des mesures réglementaires telles le monopole des plantes médicinales donné aux officines, les conventions collectives. En 1957, son nouveau président organise des « assises professionnelles » sous la présidence de Mme Randouin, membre de l’Académie de Médecine : on y parle de l’organisation de la profession mais aussi de la définition des produits diététiques et de régime.

En 1960, la profession prenant de l’ampleur et chaque catégorie ayant ses problèmes particuliers qu’elle souhaite régler elle-même, le Groupement est remplacé par 3 syndicats autonomes :

● Le Syndicat National des détaillants en produits diététiques, naturels et de régime devenu ultérieurement Unadiet.

● Le Syndicat national des Fabricants et Producteurs de produits diététiques, naturels et de régime devenu depuis Synadiet.

● Le Syndicat national des grossistes et agents de marque en produits diététiques, naturels et de régime.
 

1965 : le SID

Ce n’est qu’en 1965 que la Fédération adopte le principe d’organisation d’un « Salon international de la diététique » dont une première édition aura lieu cette même année au Cercle Républicain à Paris. Elle sera inaugurée par un représentant du Ministre de la Santé et connait un grand succès. Après une nouvelle édition en 1966, les locaux étant désormais trop exigus, c’est dans ceux du Palais d’Orsay qu’en octobre 1968, se tient cette manifestation.

En novembre 1972, l’exposition à l’hôtel Méridien à la Porte Maillot ne connut pas le succès escompté. Le prix de la location des stands a été mis en avant, mais les causes étaient ailleurs : les détaillants reprochaient à leurs fournisseurs de s’intéresser aux nouvelles formes de distribution,les fabricants les plus importants souhaitaient reprendre la maîtrise de leur commercialisation, les compléments alimentaires étaient mis en cause par la pharmacie, l’agriculture biologique bousculait la diététique… le tout motive une mise en sommeil progressive de la Fédération avec l’organisation de salons concurrents.
 

En 1976, après la disparition du Syndicat des grossistes, le « Syndicat national des producteurs et transformateurs de produits naturels de culture biologique » devenu Synabio adhère à la Fédération. En 1977, la charge d’organisation amena Unadiet à contractualiser avec le salonnier OIP qui organisa cette même année les « assises nationales de la Diététique ». En 1978, de meilleures relations entre syndicats amènent le contrat à devenir tripartite entre OIP, Unadiet et la Fédération.
En 1982, la Fédération patronne seule le salon qui se veut international, un accord étant trouvé avec Unadiet pour l’utilisation de son sigle. Ce salon créé par les détaillants pour y recevoir leurs fournisseurs et familièrement appelé « Unadiet » sera organisé annuellement jusqu’en 1988. Mais rapidement, avec le développement de la distribution organisée, l’ouverture des frontières européennes aux compléments alimentaires et le regroupement des fabricants européens, il fallut réagir.

En 1988, la Fédération décide donc de transformer le Salon sous le nom de Dietexpo, à périodicité biennale afin de promouvoir le bio et les compléments alimentaires. En parallèle, un effort fut fait au profit de la distribution spécialisée avec des études et colloques autour de la réglementation européenne, le merchandising, le commerce spécialisé tandis qu’en 1999 le salon mettait l’accent sur les nouveaux concepts et organisations de magasins avec « Perspectives 2000 ». Avec l’ouverture des frontières, il apparaissait de plus en plus important d’agir pour donner un sens commun aux produits bio, diététiques ou cosmétiques sans oublier la défense d’une distribution éthique.

Un nouvel élan fut donc donné en 2003 donnant au salon sa nouvelle appellation « Natexpo » tandis que dès 2007, il se tenait au parc d’expositions de Villepinte, internationalement facile à atteindre et disposant d’un cadre plus conforme aux convictions écologiques. Aujourd’hui, Natexpo est devenu « le » salon incontournable de la filière…

 

 Jean-François Lemaire