NUMERO : N°63 -janvier-février 2016

Fénugrec et thym

Un duo épicé et parfumé : du lait maternel au bouquet de Provence

LE FÉNUGREC (Trigonella fœnum græcum)

Originaire du bassin méditerranéen, le fénugrec est une légumineuse à forte odeur épicée riche en phosphore et en fer.

Qualités alimentaires et vertus thérapeutiques

  • Fébrifuge (Égypte)
  • Contre la calvitie (Moyen-Âge)
  • Digestif, régénère le foie
  • Aide à prendre du poids
  • Fortifiant du cœur
  • Fait baisser le taux de glucose du sang (régulateur du pancréas endocrine)
  • Impuissance sexuelle (Chine)
  • Mucilagineux (adoucissant en cas d’irritation gastrique)
  • La fibre visqueuse du fénugrec germé forme un gel dans l’estomac et procure la satiété
  • La farine de fénugrec peut remplacer la farine de lin dans les cataplasmes
  • Déodorant naturel : l’odeur épicée se manifeste sur la surface de la peau
  • Galactogène

États et troubles de santé pouvant en bénéficier

Hypercholestérolémie, hyperglycémie sanguine, digestion lente, indigestion, anoréxie, maigreur rachitique. Inappétence, impuissance, éjaculation précoce, spasmes gastro-intestinaux, irritation intestinale, hémorroïdes (grains pulvérisés et réduits en pommade), fièvre, aphtes, maux de gorge, diabète, douleurs des genoux et faiblesse des jambes, anémie, chute des cheveux (décoction de graines),

  • Facilite les contractions de l’utérus (accouchement),
  • Augmente la production de lait de la nourrice (à éviter chez les femmes enceintes  : stimulant utérin), angoisse

Utilisations culinaires :

  • En poudre pour  les « curries » et « chutneys », en graines germées
  • Aromatise les huiles, les fromages
  • S’emploie comme le fenouil
  • Les feuilles se consomment comme un légume ou en salade (jeunes pousses)
  • S’ajoute aux cornichons
  • Ste-Hildegarde conseillait de faire bouillir 1 c. à  c. de graines dans 1/4 L de vin pendant 3 min. pour contrer l’asthénie, le rachitisme, la tuberculose.

LE THYM (Thymus vulgaris)

Le thym est originaire de l’ouest du bassin méditerranéen : sud de la France, Espagne, Italie et Portugal. Dans l’Antiquité, on le considérait comme une plante sacrée. Les Romains en avaient fait le symbole de la force. Les Égyptiens l’utilisaient pour les embaumements.

Qualités alimentaires et vertus thérapeutiques

  • Antiseptique, antiputride, bactéricide, fongicide, grâce au thymol et carvacrol
  • Stimulant cardiaque et cérébral
  • Astringent
  • Digestif, stomachique
  • Antispasmodique
  • Tonique sexuel
  • Emménagogue
  • Balsamique, béchique
  • Vermifuge
  • Anti-oxydant

États et troubles de santé pouvant en bénéficier

  • Dépression post-partum
  • Fatigue, surmenage. Asthénie sexuelle
  • Toux, rhume, asthme et autres infections de l’appareil respiratoire
  • Parasitoses intestinales
  • Aphtes, inflammations de la bouche
  • Spasmes digestifs, dyspepsie, gastrite chronique, gastro-entérite, atonie intestinale
  • Menstruations difficiles, cystite
  • Dermatose, plaie
  • Tuberculose. pleurésie
  • Nervosité, irritabilité, stress
  • Hypotension artérielle

Utilisations culinaires

  • Aromate de base du bouquet d’herbes de Provence, il aide à la digestion des plats lourds
  • Assaisonne ou aromatise : courts-bouillons, sauces, grillades, coulis de tomate, viande en sauce, gibier, lapin, viande fumée, salade, légumes secs et étuvés, farces de poissons et de volailles, huile d’olive
  • S’utilise seul ou accompagné de persil, d’ail, d’oignon ou de laurier
  • Ne pas le mélanger à la marjolaine
  • Pour l’usage culinaire, on peut utiliser une HE de thym doux, un thym à linalol (Thymus vulgaris linaloliferum) obtenu lorsque la plante est fleurie

Attention : l’infusion trop concentrée est irritante

Jean-Claude Rodet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here