NUMERO : N°71 -Mai Juin 2017

Focus sur le radis noir !

Qu’il soit présent dans votre rayon fruits et légumes ou dans celui des compléments alimentaires, le radis noir reste un incontournable et un allié de choix en cas de dysfonctionnements hépato-digestifs. Mais comment le recommander et à quels clients ? On fait le point sur ce crucifère particulier.

Certains botanistes pensent que Raphanus sativus niger fut la première espèce de radis à être cultivée par les hommes.

Des hiéroglyphes dans le temple de Karnak en Égypte ont même été retrouvés, prouvant que les peuples de l’époque le cultivaient déjà.

Cette herbacée annuelle ou bisannuelle, de la famille des brassicacées (crucifères) peut atteindre plusieurs centimètres de haut mais c’est surtout sa racine charnue, noire à l’extérieure et sa chair blanche qui est consommée et parfois nommée « raifort cultivé ».

Depuis l’antiquité, le radis noir est traditionnellement recommandé pour faciliter les digestions difficiles, stimuler  la sécrétion biliaire et soulager les flatulences en excès. Les études réalisées sur cette racine confirment ces propriétés et ont même élargi son domaine de compétence.

De quoi est-il composé ?

Le radis noir c’est avant tout entre 93 et 94 % d’eau, un peu plus de protéines que les autres légumes, et un peu moins de glucides. Ce qui en fait un précieux allié de vos clients qui souhaitent perdre du poids ou ne pas en prendre, si tant est qu’il ne le consomme pas avec trop de pain et de beurre !

Même si aucune allégation santé n’est autorisée, il peut bénéficier d’allégations nutritionnelles car c’est une source de folates (vitamine B9 naturelle) et de potassium.

Il apporte également une quantité non négligeable de vitamines C et B3, d’iode et du calcium parfaitement assimilable. La biodisponibilité de ce dernier est même meilleure que celle des laitages. Il ne faut donc pas hésiter à en conseiller pour protéger l’ossature.

Comme tous les autres membres de cette même famille (choux, navet, rutabaga, raifort…), le radis noir est riche en glucosinolates. C’est même celui qui en contient le plus, soit quatre fois plus que la plupart des autres légumes de la même famille.

Au total, six glucosinolates ont été identifiés : la glucoraphasatine, la glucosisautricine, la glucoputrajivine, la glucosisymbrine, la gluconasturtiine et la glucoraphanine.

Ces glucosinolates sont des composés organiques contenant du soufre et un dérivé d’acide aminé. Parmi ces composés, le plus présent et le plus étudié est sans nul doute la glucoraphanine.

À manger cru ou en complément alimentaire, pourquoi le conseiller ?

Pour soutenir la détox hépatique des xénobiotiques

Même si vos clients se disent peu exposés aux toxiques car ils mangent des produits bio, locaux, de saison, des aliments bruts non transformés, évitent l’alcool et les gros poissons gras, cela est parfois insuffisant puisque certaines sources de toxiques sont incontournables.

La glucoraphanine contenue dans le radis noir améliore la neutralisation de ces substances potentiellement toxiques pour l’organisme, qu’elles soient d’origine alimentaire (additifs divers, pesticides, métaux lourds, dioxines, PCB, alcool…), médicamenteuse ou aérienne (pollution extérieure, tabac, peintures, produits ménagers, composés organiques volatils). Elle va notamment agir sur la deuxième phase de détoxication hépatique (phase de conjugaison), en activant certaines enzymes qui permettent l’ajout de substances aux toxines afin de les rendre hydrosolubles et donc facilement éliminables par les voies urinaires et biliaires.

Vos clients cibles  : Pour une détox générale, à chaque changement de saison ; En cas de prise médicamenteuse au long cours ou d’une importante agression hépatique (virale, toxique ou alcoolique) ; Les fumeurs, et ceux vivants dans des environnements pollués.

Pour ses propriétés cholérétiques et cholagogues

Rendre les toxines solubles est une chose, mais les éliminer hors de l’organisme en est une autre. Ainsi, le radis noir, de par ses propriétés cholérétique et cholagogue (il facilite la sécrétion, l’évacuation et la circulation de la bile vers les intestins) permet également de mieux évacuer les déchets.Une mauvaise élimination biliaire entraîne souvent des troubles digestifs (sensations de lourdeurs après les repas, état nauséeux, mauvaise haleine…).

Vos clients cibles  : Ceux qui ont une vésicule paresseuse ; Ceux souffrant de troubles dyspepsiques qui surviennent parfois après des repas trop copieux et/ou alcoolisés.

Pour stimuler les intestins paresseux

Comme il possède un léger effet laxatif, il est non seulement idéal en cas de transit ralenti mais il permet aussi d’évacuer les toxines par ce biais et empêchant surtout qu’elles ne soient réabsorbées.

À l’inverse des autres crucifères, le radis noir ne contient pas de FODMAP’s, c’est à dire de glucides fermentescibles, et il peut donc tout à fait être conseillé à celles et ceux qui souffrent d’un syndrome du côlon irritable.

Vos clients cibles  : En cas de constipation ou de transit lent

Pour prévenir certains cancers

La consommation de crucifères, et donc de radis noir, est reliée à une plus faible incidence de certains cancers : sein, prostate et digestifs (bouche, larynx, œsophage, estomac, colorectal). Leurs substances sont en effet capables d’inhiber l’activité des récepteurs aux œstrogènes, d’induire l’apoptose (la mort cellulaire programmée), de protéger l’ADN cellulaire et d’agir sur les enzymes impliquées dans la carcinogenèse.

Vos clients cibles  : En préventif en cas de terrain familial ou d’antécédents et après une chimiothérapie.

Pour soulager les voies respiratoires

Le sénévol que contient le radis noir possède des propriétés expectorantes et une activité anti-inflammatoire sur la muqueuse des voies respiratoires.

Vos clients cibles  : En cas d’inflammations et d’hypersécrétions bénignes des poumons.

Sous quelles formes le conseiller ?

Vous pouvez le conseiller en jus fraichement pressé et mixé, mélangé par exemple à du jus de carottes et à un peu d’huile si votre client a l’estomac fragile.

Les crucifères oui, mais plutôt crus !

Les études scientifiques tendent à montrer que les substances ayant réellement une action détox et anti-cancer sont les dérivés actifs des glucosinolates : les isothiocyanates, dont font partie l’indole-3-carbinol et surtout le sulforaphane.

Les glucosinolates, pour être transformés en isothiocyanates doivent subir l’action d’une enzyme, la myrosinase, impliquée dans les mécanismes de défenses de certains végétaux. Or, cette précieuse enzyme est très fragile et sensible à la chaleur (même la cuisson vapeur la détruit), à la surgélation et au blanchiment (industriel ou à la maison).

Même si la glucoraphanine pourrait également être transformée en sulforaphane par l’action directe des bactéries intestinales, le rendement reste toutefois très variable selon les individus.

La consommation de radis noir cru est donc une grande source de glucoraphanine, à l’inverse des autres choux qui sont majoritairement cuits ou blanchis.

La prise d’extrait de radis noir, si celui-ci n’a pas été chauffé, est tout aussi puissant.

Vous pouvez aussi le recommander :

  • En liquide, sous forme d’ampoule ou de flacon, pur ou à diluer dans de l’eau ou un jus de légumes.
  • En extraits secs concentrés, sous forme de gélules ou de comprimés, si vos clients n’apprécient pas le goût.

Il peut aussi faire partie d’un complexe de plantes dépuratives au même titre que l’artichaut ou le chardon marie.

Quelle que soit la forme utilisée, vous devez le préconiser à jeun, avant chaque repas, d’une à trois fois par jour.

Quelques précautions

Evitez de le recommander en cas de suspicion de calculs biliaires et dans ce cas, optez pour une autre plante dépurative car une évacuation trop brutale pourrait obstruer les voies biliaires.

Son utilisation peut aussi avoir quelques effets secondaires bénins : aigreurs d’estomac, diarrhées, poussées de boutons disgracieux qui témoignent de l’action de cette plante et de l’élimination des toxines.

Angélique Houlbert

Nutritionniste

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here