NUMERO : Jan-Fev 2012

L’aubépine, un allié du coeur

 

Un peu d’histoire

 

Symbole de protection et de pureté dans la Grèce antique, l’emploi de l’aubépine à des fins médicinales remonte au Moyen-âge. Son utilisation gagne de l’ampleur au début du XXe siècle où elle est enfin reconnue pour ses vertus cardiotoniques, hypotensives et pour diminuer les palpitations cardiaques.

 

Quels sont ses principes actifs ?

 

Parmi les principes actifs on peut noter des procyanidines mais surtout deux flavonoïdes, l’hyperoside et la vitexine, qui agissent comme régulateurs du rythme cardiaque en diminuant les palpitations et la perception exagérée des battements cardiaques chez les personnes anxieuses et nerveuses. La fleur d’aubépine contient également des amines aromatiques (tyramine, phénétylamine) qui ont des propriétés cardiotoniques.

Pour réduire les palpitations, l’anxiété, la nervosité

La synergie de ses différents composants a un effet notable dans les états de nervosité, d’irritabilité et d’anxiété. Contrairement aux médicaments de synthèse aux effets secondaires indésirables (somnolence dans la journée, perte de mémoire), l’aubépine ne provoque ni dépendance ni accoutumance.

Pour soulager les troubles mineurs du sommeil

En réduisant les palpitations cardiaques, l’aubépine a une action sédative sur le système nerveux central. Elle est souvent associée à la valériane dans le traitement symptomatique des troubles mineurs du sommeil aussi bien chez les adultes que chez les enfants.

 

Comment la conseiller ?

 

Contre l’anxiété et les palpitations dues au stress, l’infusion est la forme la plus adaptée, à raison d’une à deux cuillères à café de sommités fleuries séchées par tasse d’eau bouillante. Conseillez un temps d’infusion d’environ quinze minutes et préconisez deux à trois tasses par jour, et ceci sur le long terme, c’est-à-dire environ trois ou quatre mois, en essayant d’instaurer un rituel de préparation et de détente autour de cette infusion. Vous pouvez également conseiller aux plus actifs de vos clients qui n’ont pas forcément le temps de réaliser trois tisanes par jour, de prendre des extraits sous forme de gélules de poudre ou d’extraits standardisés sachant qu’au niveau réglementaire, il ne faut pas dépasser 2.6 mg de flavonoïdes et 22.5 mg de procyanidines par jour.

(image)

Pourquoi la conseiller ?

 

Les effets positifs des substances actives de l’aubépine sont désormais parfaitement démontrés dans les pathologies qui touchent le système cardio-vasculaire. Petit tour d’horizon…

Pour soutenir le muscle cardiaque

Les extraits standardisés d’aubépine sont reconnus pour traiter les insuffisances cardiaques légères comme les formes bénignes d’insuffisances coronariennes. En agissant sur la pompe potassium du muscle cardiaque, l’aubépine renforce ce dernier et en régularise donc le rythme. En cas d’atteinte organique du coeur, vous pouvez conseiller l’aubépine en complément des traitements mis en place, et toujours avec l’accord du médecin prescripteur.

Pour son action sur la circulation

Au-delà de son action sur les coeurs « fatigués » l’aubépine agit plus largement sur le système circulatoire en augmentant le flux coronarien, assurant ainsi au muscle cardiaque un apport plus grand de sang oxygéné. Elle constitue donc un bon moyen de prévention des risques d’angor. Par ses propriétés tonicardiaques et ses effets dilatateurs sur les vaisseaux sanguins et en particulier sur les artères coronaires, l’aubépine peut s’avérer utile dans le traitement des troubles de l’excitabilité cardiaque (tachycardies, extrasystoles) chez l’adulte à coeur sain car elle renforce et régularise la cadence du coeur.

Pour normaliser la tension artérielle

De par son action myorelaxante sur les muscles lisses et ses propriétés vasodilatatrices des vaisseaux capillaires, l’aubépine fait baisser la tension. Elle permet aussi de soulager les problèmes liés à l’angine de poitrine grâce à son action hypotensive.

Précautions d’emploi

 

Du fait de son action puissante sur le système cardiovasculaire, si vous avez le moindre doute sur l’usage des extraits d’aubépine, dites à votre client d’en parler avec son médecin traitant ou son cardiologue à la prochaine consultation.

 

(image)

 

Les baies aussi !

Les baies séchées de l’aubépine ont aussi des propriétés intéressantes, et en particulier pour atténuer les diarrhées. Dans ce cas, conseillez des décoctions de baies séchées dès les premiers symptômes.