NUMERO : Novembre-décembre 2015

Production bio française à mi-2015 : la croissance continue…

Partagez cet article

Une progression des engagements des producteurs

Entre le 31 décembre 2014 et le 30 juin 2015, le nombre de producteurs bio, toutes filières et régions confondues, a augmenté de +8,1 %. Les engagements progressent à des rythmes plus ou moins soutenus selon les régions. Durant le premier semestre 2015, le nombre de fermes bio a principalement progressé dans les départements du Sud de la France. Les régions Midi‐Pyrénées et Rhône‐Alpes dépassent désormais 3000 producteurs chacune, suivies par les régions Languedoc‐Roussillon, Provence‐Alpes‐Côte d’Azur et Aquitaine.

Midi‐Pyrénées en pointe : en six mois, 585 agriculteurs bio supplémentaires.

La région Midi‐Pyrénées affiche au 2ème semestre un taux record de progression des fermes engagées par rapport au début d’année 2015 (+20 %). La région réunit quatre départements en tête pour ce qui concerne l’augmentation du nombre de producteurs : le Gers, la Haute‐Garonne, l’Aveyron et le Tarn.

Les régions Poitou‐Charentes et Bourgogne gagnent chacune plus de 100 fermes bio supplémentaires soit une progression supérieure à +10 %. Des régions où la bio est plus modeste, la Lorraine, le Nord‐Pas‐de‐ Calais, le Centre, la Franche‐Comté et le Limousin ont aussi connu des progressions de fermes engagées supérieures à +10   % entre le 31 décembre 2014 et le 30 juin 2015.

Des engagements plus nombreux dans les secteurs des grandes cultures et de l’élevage allaitant

● Grandes cultures

Au 30 juin 2015, 769 nouveaux producteurs ayant pour activité principale les grandes cultures ont notifié leur activité bio depuis le début d’année, ce qui représente une augmentation de 22 % des fermes engagées par rapport à fin 2014. Avec, en moyenne, 75 ha engagés en bio par ferme, ce sont près de 60 000 ha dont la conversion débute en 2015, avec une perspective de récolte certifiée bio à partir de 2017 qui permettra de répondre à une demande croissante du secteur notamment en protéines végétales.

● Élevages de ruminants

Les élevages bovins, ovins et caprins ainsi que les systèmes associant élevages et cultures portent aussi la croissance des engagements, avec une progression variant de +8 % à +10 % entre le 31 décembre 2014 et le 30 juin 2015. Dans le secteur bovin, l’Auvergne et Midi‐Pyrénées connaissent une progression des élevages de +10 % alors que les régions laitières progressent plus lentement. Concrètement, au 30 juin 2015, 500 nouveaux éleveurs bovins ont notifié leur activité bio depuis le début d’année.

● Maraîchage et cultures légumières

Le nombre de maraîchers engagés progresse également : +6,6   % au 30 juin 2015. Les régions de maraîchage bio connaissent de bonnes progressions, notamment la Provence‐Alpes‐Côte‐D’azur, Rhône‐Alpes et la Bretagne (respectivement +10 %, +8,5 % et +8   %).

● Viticulture

L’engagement des viticulteurs est généralement effectué fin août. Il est encore difficile de dégager la tendance. Selon une première estimation, le nombre de viticulteurs pourrait progresser de 80 en 2015.

 

La Bio en France :  quelques repères chiffrés

Au 30 juin 2015 et évolution par rapport  au 31 décembre 2014 (estimations provisoires)

 

Partagez cet article