NUMERO : Juillet-Août 2015

DOSSIER : Les huiles essentielles – Le point de vue des magasins…

● Il nous faut être professionnel si l’on veut garder notre clientèle pour éviter qu’elle parte en pharmacie ! Avoir de la PLV

● Bonne évolution, mais il faut un personnel bien formé pour acquérir la confiance du consommateur en face d’un produit qui fait « peur »…

● Nous travaillons avec un fournisseur du sud de la France : nous avons pu augmenter progressivement les commandes.

● En nette évolution : +10 % si l’on continue à se former dans ce domaine.

● Petite boutique bio principalement alimentaire, tout ce qui est huiles essentielles et cosmétiques se fait que sur commande via notre fournisseur…

● Hélas, les huiles essentielles sont de plus en plus vendues sous vitrine en verre ce qui freine leur vente. Toutefois, les magasins qui s’en sortent, sont ceux qui ont misé sur le conseil.

● Avoir des marques propres au magasin bio afin de ne pas entrer en concurrence directe tarifaire avec les parapharmacies. À la vue du prix de certaines HE, il est important que les fabricants attachent un peu d’importance au packaging (pas très développement durable mais le consommateur n’a pas l’impression d’avoir une fiole à prix d’or !)

● Dans une progression globale avec le rayon. Avec du conseil et un univers di useurs, livres…

● En progression mais avec un tassement des ventes par rapport àla progression du magasin…

● Évolution similaire à celle du magasin…

● Il y a et il y aura toujours eu une forte demande en HE et en conseils. En ce qui me concerne, les ventes sont stables : ni progression, ni diminution…

● Croissance prévisible, pourvu que le personnel de vente en magasinsoit disponible pour conseiller le client…

● Rayon stable avec une bonne marge mais ne progresse plus.

Peut-être trop de concurrence (on en trouve même chez Gi ! ) et surtout concurrence internet…

● Moins de « dispersion » dans les provenances. Calquer ce rayon locales sont peu exploitées : ça veut dire plus d’informations basiques, moins de « rêve » publicitaire et plus de fond et de fondation dans l’argumentation des fournisseurs nationaux.

● Un rayon qui maintient sa progression dû à une forte

● Disparaîtra au profit des parapharmacies…

● Beaucoup en fonction de nos conseils…

● Évolution faible par rapport à l’ensemble du magasin (env.9 %), qui pourrait progresser avec plus de conseils et de pertinence dans les référencements.

● C’est un rayon qui bouge beaucoup, en forte croissance, pour
peu que l’on y trouve du conseil.

● Bien (+20 %) si conseil spécialisé…

● Il faut vraiment inciter les magasins à ne vendre que du bio.

Par principe, bien sûr, mais aussi parce que c’est ainsi que nous ne nous ferons pas prendre tous nos clients par les pharmacies.

Attention aussi à ne pas multiplier les gammes : ça ne sert à rien.

● Malheureusement on trouve des HE partout (aire d’autoroute, Gi , pharmacie low-cost, grande surface au comptoir des caisses ! … pas de conseils bien évidemment puisque le personnel n’est pas formé mais les prix sont bas ! ! ! Les gens ont du mal à faire la différence entre une HE bio et les autres. Donc, ils viennent chez nous pour le conseil et achètent au prix le plus bas.

● Le client semble attaché à une marque. L’évolution du rayon suit la tendance des magasins en terme de CA. Beaucoup de références mais les ventes sont concentrées sur très peu de produits.

Il faudrait développer la mise en valeur des produits grâce à des meubles adaptés et qui ne craignent pas le vol.

● Le rayon des huiles essentielles nécessite du conseil en magasin.

Nous voyons de plus en plus des o res d’huiles essentielles en pharmacie : les pharmaciens restent des conseillers experts de la santé, cela rassure nos consommateurs. En magasins bio, lieu historique de vente des huiles essentielles, le rayon évoluera positivementmalgré cette nouvelle concurrence si nous maintenons ces 3 axes :

1 – conseil en magasin

2 – offre labellisée bio avec des extractions plus qualitatives de plantes

3 – innovation bio …. sur des synergies de phytothérapie.

Le top 5 des huiles essentielles les plus vendues en magasins

(base 233 réponses – surface moyenne des magasins : 306 m²)

1-Lavande
2-Tea tree
3-Citron
4-Menthe poivrée
5-Ravintsara.