NUMERO : Mai-Juin 2014

L’aromathérapie une thérapie majeure incontournable pour le XXIe siècle

 

Mode d’utilisation des h.e.

Les H.E. de plantes ne doivent pas s’utiliser pures mais être diluées soit dans de l’alcool, soit dans de l’huile végétale (sésame, noix, amande douce, germe de blé, olive…) à raison de 1 %.

La posologie se situe généralement à 1 à 5 gouttes/60 kg de poids corporel, 2 à 4 fois/jour.

On les emploie également en capsules (oléocapsules ou «softgel») ou en suppositoires.

Les h.e. s’utilisent aussi en imbibant un support neutre (comprimés de gomme d’acacia, cristaux de pulpe d’agave, bâtons de  bres de cade…) tant pour l’art culinaire que pour l’acte thérapeutique ou la fumigation.

On peut résumer l’histoire de l’aromathérapie en 4 grandes époques :

● La période de l’utilisation des plantes aromatiques dans l’alimentation,

● La période de l’utilisation sous forme de fumigation et de macération dans des huiles,

● La période de véritable utilisation des huiles extraites par distillation,

● La période actuelle qui prend en compte les activités physiques, chimiques, biochimiques des arômes.

 

Jean-Claude RODET