NUMERO : Novembre-décembre 2015

Le pau d’arco et la withania

PAU D’ARCO
(ou Lapacho ou Ipe roxo)
(Tabebuia impetiginosa ou T. avellanedae)

Le Pau d’Arco est un arbre, à floraison jaune ou rose, d’Amérique du Sud, présent dans les régions montagneuses des Andes et de l’Amazonie. Il en existe environ 250 espèces. Le T. impetiginosa est le plus répandu mais le T. avellanedae revendique être le plus actif. Non cultivé, on en récolte l’écorce sur des arbres sauvages en pleine forêt.

C’est l’arbre sacré des Incas. Il appartient aux Bignoniacées et fait depuis toujours partie de la pharmacopée sud-américaine.

Qualités et vertus thérapeutiques

● On utilise l’écorce intérieure (l’aubier) dont les principaux composants sont : naphtoquinone (lapachol), anthraquinone, coumarine, saponosides, flavonoïdes, diterpènes, glycosides, phényléthanoïdes, phénylprépanoïdes.

Selon la pharmacopée traditionnelle amazonienne, on l’utilise comme :

● Diurétique
● Tonifiant
● Anti-infectieux, anti-inflammatoire, anti-ulcéreux, anti-psoriasique
● Antitumoral, stimulant immunitaire, anti-oxydant
● Antidiabétique
● Antidote aux morsures de  serpents et piqûres d’insectes
● Augmente la production de globules rouges et d’hémoglobine par stimulation de la moelle osseuse
● Anti-fongique, antiparasite
● Expectorant
● Analgésique

États et troubles de santé pouvant en bénéficier

● Très prescrit en Amérique du Sud en cas d’infections virales et microbiennes, pour la cicatrisation des blessures externes ou internes.
● Diabète (empêcherait le glucose de passer du système digestif au système sanguin)
● États cancéreux (relance du système immunitaire)
● Candidose vaginale (tampons vaginaux imbibés de décoction refroidie)
● anémie

Modes de consommation

● En décoction concentrée : 2 c. à s. d’aubier/500 ml d’eau en ébullition, 10 min.
● En pommade sur les plaies.

LA WITHANIA / ASHWAGANDHA (Withania somnifera)

Parfois appelé "Ginseng indien" ou "coquelicot somnifère", cette plante, utilisée depuis plus de 2000 ans en médecine ayurvédique, pousse à l’état sauvage dans les endroits arides du Pakistan et du Sri Lanka.

Qualités et vertus thérapeutiques
● On utilise principalement la racine (séchée, moulue) et parfois les feuilles.

Principes actifs :

● Acétylstérylglucosides,
● Lactones stéroïdales (whitanolides),
● Fer,
● Alcaloïdes stéroïdiens (somnine, somniférine),
● Flavonoïdes.
● À la fois tonique et sédative, plante adaptogène et antistress (à fortes doses, présente des effets hypnotiques)
● Antifatigue
● Aphrodisiaque
● Stimule le fonctionnement de la glande thyroïde des hypothyroïdiens (augmente la production de T4, hormone thyroïdienne) (déconseillée en cas d’hyperthyroïdie)
● Favorise la résistance immunitaire
● Ralentit le vieillissement cérébral et la maladie de Alzheimer
● Besoins des sportifs : renforce la masse musculaire, fortifie les os, diminue la fatigue.

États et troubles de santé pouvant en bénéficier

● Hypothyroïdie
● Insomnie, troubles du sommeil
● Anxiété
● Troubles digestifs et neurologiques
● Asthme
● Ulcères
● Douleurs articulaires et inflammatoires
● Récupération énergétique durant une convalescence
● Dérèglement de la libido
● Médecine sportive
● Sclérose latérale amyotrophique (maladie de Lou Gehrig) selon des études de l’Université Laval à Québec et de l’Université de Toronto.
 

Modes de consommation

● 1 à 2 fois / jour en soirée : en décoction (1-2 g de racine / tasse), teinture : (40-80 gtes /pour verre d’eau), gélules de poudre, extrait fluide (1-2 ampoules)
● Au Yémen, la withania a longtemps servi de dentifrice naturel.
    Jean-Claude Rodet

Jean-Claude Rodet