Bio et souveraineté alimentaire sont « complémentaires »

La Maison de la Bio dénonce l’absence de mention de l’agriculture biologique lors des vœux au monde agricole du ministre de l’Agriculture, qui y évoquait la transition écologique et la souveraineté alimentaire. Pour La Maison de la Bio pourtant, souveraineté alimentaire et Bio sont « parfaitement complémentaires ». 

👉 S’abonner à la newsletter de Bio Linéaires

Pour appuyer son propos, La Maison de la Bio cite des études européennes récentes affirmant qu’il serait possible de nourrir 9 milliards d’êtres humains en 2050 avec 100 % d’agriculture biologique (sans augmenter la superficie des terres agricoles et en réduisant les émissions de gaz à effet de serre) ainsi que les scénarios de Solagro : une agriculture biologique à 50 % pourrait nourrir 72 millions de Français en 2050 sans augmenter la quantité de terres arables tout en divisant par trois les pesticides et par deux les émissions de gaz à effet de serre, la consommation d’énergie et la consommation d’eau en été.

La Maison de la Bio souligne enfin que « La transition vers un système de production alimentaire durable est plus que jamais cruciale face à l’augmentation de la population et à l’urgence environnementale. Les sceptiques peuvent pointer vers les rendements inférieurs de l’agriculture biologique, mais cela néglige le fait que nous devons repenser tout notre système agro-alimentaire ». 

Lire l’intégralité du communiqué de La Maison de la Bio

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here