Entretiens à Natexpo : Régis Pelen (La Vie Claire)

Régis Pelen, président du Conseil de surveillance de La Vie Claire, livre son regard lucide et avisé sur le marché bio actuel au micro d’Antoine Lemaire, directeur de la rédaction de Bio Linéaires. Si Régis Pelen se dit confiant dans l’avenir, il incite le réseau spécialisé bio, en pleine restructuration actuellement, à « se remuer » collectivement.

Écouter l’interview de Régis Pelen de La Vie Claire

 

Bio Linéaires : Bonjour en direct de Natexpo, j’ai le plaisir d’accueillir sur le stand de Bio Linéaires, le président du Conseil de surveillance de La Vie Claire, Régis Pelen. J’avais une question à vous poser M. Pelen, quel est votre ressenti sur la situation actuelle du marché bio en magasin ?

Régis Pelen : Écoutez, il ne faut pas se cacher que la situation n’est pas enthousiasmante. Le pourcentage de décroissance diminue depuis le début de l’année mais c’est beaucoup plus parce qu’on se compare à des mauvais chiffres de l’an dernier que parce que nos chiffres augmentent en valeur absolue donc, bien entendu, il faut manœuvrer souplement et s’adapter à cette nouvelle situation.

« il y a peut-être un peu trop de magasins ? On a peut-être pas assez défendu notre sigle AB… »

Je suis confiant pour l’avenir mais il y a une restructuration qui se fait dans la profession, comme elle s’est faite dans beaucoup d’autres professions, il y a peut-être un peu trop de magasins ? On a peut-être pas assez défendu notre sigle AB par rapport à toute la concurrence du local, du HVE, et cætera… Il faut que collectivement on se remue et qu’on s’adapte à cette nouvelle situation ! Mais je ne je ne pense pas que par un coup de baguette magique, ça va se redresser d’un seul coup en quelques semaines…

Propos recueillis par Antoine Lemaire

Natexpo 2022 : du 18 au 20 septembre à Eurexpo Lyon. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here