NUMERO : sept -oct 2012

Évaluer les compétences de vos collaborateurs

 

 

Deux cas de fi gure peuvent se produire. Soit les postulants se bousculent au portillon et il sera ardu de faire un choix, soit vous devrez prendre « le taureau par les cornes » et approcher votre collaborateur pour lui proposer le poste.

 

Comment aborder ces deux cas ?

Vous avez annoncé la création d’un nouveau poste en interne et vous recevez des candidatures de vos collaborateurs. Et c’est là que les soucis commencent…

En eff et, il peut apparaître que certains pourraient faire l’aff aire, d’autres non…

Et il vous faudra faire preuve de toute la diplomatie nécessaire pour motiver votre choix aux autres, ou pour justifi er votre refus à tout le monde !

Dans ce genre de situation, il ne vous reste, à mon humble avis, qu’une alternative…

 

Externaliser !

Un consultant en recrutement pourra, de façon objective et concertée, évaluer les diff érents postulants et donner des conclusions objectives. De cette manière, il pourra vous exonérer de la décision fi nale.

A lui de valider ou non. Comment procéder ? de la même façon que dans le cadre d’un recrutement. Il faut une fi che de poste, avec profi l et compétences recherchées, des entretiens de motivation et des tests…

Je vous propose de relire les précédents numéros de Bio Linéaires !

Seule diff érence et non des moindres, il faudra évaluer le potentiel évolutif des candidats. Si ces derniers postulent, c’est, à priori, que le poste représente pour eux un tremplin pour évoluer.

Seront-ils capables de prendre toute la mesure du poste, quelle sera ou seront leurs limites ? Le consultant devra permettre au postulant de se projeter dans le poste.

Dans le meilleur des cas, il validera l’une des candidatures. Il sera primordial qu’il vous accompagne pour justifi er ce choix auprès des autres afi n d’éviter toute rancoeur…

Dans le pire des cas, il rejettera toutes les candidatures internes et vous conseillera un recrutement externe.

Deuxième cas de fi gure, vous pressentez l’un de vos collaborateurs pour ce poste et vous souhaitez lui proposer. Dans ce cas de fi gure, vous faîtes confi ance à votre expérience avec la personne, à ses résultats, à son engagement au sein de votre entreprise et vous savez !

Qu’elle va y arriver.

Rien de plus simple dans ce cas là…

Vous proposez et vous voyez la réaction !

Que ce soit dans un cas comme dans l’autre, il faut toujours veiller aux susceptibilités des uns et des autres. Toujours justifi er votre choix ou non choix et le faire accepter.

Enfi n, pour terminer, je tiens à attirer votre attention sur le point le plus important dans ce genre de confi guration. Certains de vos collaborateurs ont postulé à votre poste en interne. À l’issue de vos évaluations, il s’avère qu’aucun ne convienne. Vous ouvrez donc votre recrutement à l’externe et vous engagez dans un processus de recrutement d’un nouveau collaborateur.

Quelques temps et quelques entretiens plus tard, vous engagez votre nouveau collaborateur qui prend ses nouvelles fonctions. N’oubliez pas de le prévenir au sujet de ses nouveaux collègues… Il doit savoir qui a postulé, surtout s’il s’agit de subordonnés. Il faudra à tout prix éviter que la planche soit savonnée pour ses premiers jours d’intégration. Il devra faire preuve de diplomatie aussi et faire en sorte que très vite, l’évidence apparaisse… Ses compétences sont supérieures et le choix est légitime…

Recruter un nouveau collaborateur n’est pas une chose simple… Evaluer le potentiel d’un de ses collaborateurs et lui permettre d’évoluer n’est pas simple non plus ! Mais qu’y a t-il de mieux pour un manager ?

 

 

 

 

Forum PME & Développement Durable le 22 septembre 2012

Dans un contexte économique di cile pour les acteurs historiques de la bio et face à l’enjeu de croissance du réseau de distribution spécialisé, Bruno Anquetil, dirigeant fondateur du Pain de Belledonne (73), souhaite fédérer les professionnels acteurs de la  lière biologique (agriculteurs, transformateurs, distributeurs) pour leur permettre de partager leur vision d’un développement durable de leur activité et d’échanger sur leurs bonnes pratiques. Dans le cadre préservé du massif de Belledonne, cette journée de rencontres se veut conviviale et interactive, avec des ateliers thématiques, des témoignages d’entreprises, des tables rondes avec des experts. Ce forum sera placé sous le patronage d’Elisabeth Laville, auteure et pionnière en matière de développement durable, qui interviendra et animera les débats. Cette initiative est amenée à être reconduite en 2013 par un autre acteur de la  lière bio. L’entrée est libre et l’invitation est adressée à tous les professionnels de la bio. Ce 1er Forum PME & Développement durable aura lieu le samedi 22 septembre 2012 sur le site de Pain de Belledonne à 30 minutes de Chambéry.

Au programme des ateliers thématiques

Dérèglement climatique : quelles conséquences pour l’agriculture biologique ? avec Michèle Rivasi, députée européenne Europe Ecologie

Nourrir la planète avec l’agriculture biologique : utopie ou réalité ? avec Philippe Desbrosses, agriculteur, directeur du Centre Pilote de la Ferme de Sainte-Marthe en Sologne, expert consultant auprès de l’Union Européenne

L’économie sociale et solidaire, source d’inspiration pour une économie marchande plus humaine ? avec Philippe Leconte, ancien Président et membre du Comité éthique de La Nef

Contact : Tel : 04 79 25 79 92 ou www.forum-pme-dd.fr

 

 

Colloque « Produits transformés Bio : quel développement possible ? »

L’Inter Bio Bretagne organise le 16 octobre à Rennes un colloque intitulé

« Produits transformés bio : quel développement possible ? »

en partenariat avec la Chambre de Commerce et d’Industrie de Rennes et ADRIA Développement. Cette manifestation qui s’adresse aux chefs d’entreprises, aux responsables qualité, R&D, marketing des IAA concernées ou intéressées par le bio, aux transformateurs et aux distributeursgrossistes abordera di érentes thématiques en lien avec le marché des produits bio :

● panorama chi ré du marché bio en France et en Europe,

● point sur les dernières évolutions réglementaires du cahier des charges bio (focus transformation et distribution)

● focus sur le consommateur bio : qui est-il, quelles sont ses attentes, ses besoins ?

● point sur la distribution des produits bio : évolutions des concepts actuels et nouvelles formes de distribution du bio. L’autre partie du colloque sera consacrée au thème Nutrition, Goût : quels leviers de développement pour les produits bio ? et abordera :

● les exigences réglementaires en matière d’information du consommateur (sous réserve)

● les relations entre produits bio et nutrition

● les axes d’innovation, de communication et marketing pour valoriser les produits bio auprès des consommateurs

Pour plus d’informations : Violaine CANEVET – 02 99 54 03 23

 

 

Manger bio, c’est mieux !

Enfin un manifeste qui répond à toutes les questions que l’on se pose sur l’alimentation bio !

Manger bio est-il plus cher ? Le bio est-il meilleur à la santé ? Doit-on craindre les contaminations microbiennes ? Peut-on nourrir la planète avec le bio ?

Écrit par trois éminents spécialistes de l’agriculture et de la nutrition, ce livre analyse de façon synthétique, percutante et accessible les dernières études parues dans le monde sur l’alimentation bio et conventionnelle. Les auteurs en tirent des conclusions objectives.

Oui, les produits bio sont plus riches en nutriments, en antioxydants…

Oui, les produits bio participent à la préservation de l’environnement et de notre santé. Avec 30 recettes bio à moins de 1,20 € par personne.

Un livre à mettre entre toutes les mains, que l’on soit sceptique ou déjà convaincu.

Par Claude Aubert, ingénieur agronome, pionnier de l’agriculture biologique en France et auteur de plusieurs ouvrages sur l’alimentation saine et les relations entre environnement et santé.

Par Denis Lairon directeur de recherche à l’INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale), biochimiste et nutritionniste, spécialisé sur les relations alimentation-santé et agriculture- qualité des aliments.

Par André Lefebvre, ingénieur agronome, premier conseiller bio en Chambre d’Agriculture en France. Il a participé à la recherche d’alternatives aux pesticides et au développement de l’agriculture bio.

En librairie le 12 octobre 2012 – 150 pages – 5€

 

 

Recevez le magazine internet BIO-Marché.info et le magazine Bio Linéaires pour seulement 112 euros !

BIO-Marché.info et Bio Linéaires proposent aux professionnels de la  lière bio un abonnement commun à un tarif préférentiel. Tous ceux qui désirent recevoir à la fois le magazine Bio Linéaires et le magazine internet BIO-Marché. info une remise de 40 % sera accordée. C’est-à-dire qu’il est possible de souscrire un abonnement à 70 euros TTC à Bio Linéaires et de béné – cier en plus d’un abonnement d’un an au magazine internet BIO-Marché.info à 42 euros TTC au lieu de 70 euros TTC soit un total pour les 2 abonnements de 112 euros TTC.

Pour profitez de cette offre spéciale : Rendez-vous sur le site www.biolineaires.com