Fruits et légumes bio : l’écart de prix se resserre entre magasins bio et grandes surfaces

En septembre 2020, Optimix avait relevé les prix des fruits et légumes dans deux circuits de distribution : les magasins spécialisés bio (MSB) et les grandes surfaces alimentaires (GSA). L’écart de prix, publié alors dans Bio Linéaires, était de 11 % en faveur des GSA sur une sélection de 20 produits. Un an après, en septembre 2021, l’écart se resserre à 5 % sur le global et surtout à 2 % sur les légumes – contre 10 % en 2020.

Ail, aubergine, carotte, poivron, oignon, salade mais aussi banane, citron, pomme ou raisin… Notre partenaire Optimix* a relevé les prix de 13 légumes et 7 fruits, dans 73 grandes surfaces et 82 magasins spécialisés bio. Avec un écart de plus en plus resserré entre les prix proposés en GMS et magasins bio.

À lire aussi -> Au sommaire de Bio Linéaires N°100

Comment l’expliquer ? Comme vous le découvrirez en détail dans Bio Linéaires N°100 (Mars-Avril 2022) plusieurs références ont à la fois augmenté en GMS et dans le même temps baissé en magasin bio. Résultat : les courbes de prix se rapprochent – parfois même en faveur de la distribution spécialisée. C’est, par exemple, le cas de l’aubergine, vendue en moyenne en GMS 3,81 € le kilo, en augmentation de +0,17 € sur un an ; un légume vendu 3,74 € en magasin bio avec -0,60 € sur un an. Soit un écart de 2 %.

Optimix a relevé des écarts encore plus forts – avec des légumes vendus jusqu’à plus de 20 % moins cher en magasin bio. En parallèle,  l’écart de prix peut dépasser les 30 % en GMS. À l’instar de la botte de radis vendue en moyenne 1,56 € en GMS contre 2,08 € en MSB.

*

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here