NUMERO : N°70 -Mars Avril 2017

Le figuier de Barbarie : un superfruit santé !

Peut-être vos clients seront-ils bientôt « piqués » par un cactus qui pousse désormais sous nos latitudes… le figuier de Barbarie ! Sans être piqués physiquement au niveau de la peau, ils pourraient bien l’être de manière métaphorique par son fruit et ses incroyables propriétés.

Le figuier de Barbarie ou Nopal (Opuntia ficus indica) est un cactus originaire d’Amérique tempérée et subtropicale, notamment du Mexique. Importé sur d’autres continents, dans d’autres régions tempérées chaudes, on le retrouve même en France au niveau du bassin méditerranéen où il pousse facilement sur les sols pauvres et secs. De ses larges raquettes recouvertes d’épines, sortent des fruits charnus et comestibles, les fameuses figues de Barbarie.

Composition et vertus

Les fruits de Nopal

On retrouve dans ses fruits en plus de la vitamine C, des pigments de la classe des bétalaïnes, parfaitement biodisponibles :

  • la bétanine (bétacyanine) un pigment rouge comme dans la betterave rouge .
  • et surtout l’indicaxanthine, un pigment jaune.

Ces deux substances sont retrouvées en proportions variables en fonction des variétés et de la couleur du fruit. La consommation de ses fruits va donc fournir des antioxydants spécifiques, qui selon les dernières données scientifiques, seraient capables :

  • de limiter l’oxydation du LDL-cholestérol et l’inflammation de la paroi interne des artères (endothélium), ce qui pourrait être utile en cas de maladie vasculaire (type athérosclérose)1.
  • de diminuer les phénomènes oxydatifs au niveau du cerveau puisque ces substances sont capables de passer la barrière hémato-encéphalique, qui sépare le cerveau du reste de l’organisme. Les fruits pourraient donc être une aide en cas de maladies neurodégénératives2 et après un AVC de type ischémique (caillot qui bloque l’apport de glucose et d’oxygène d’une partie du cerveau)3. De plus, des travaux ont démontré que la présence de quercétine, un flavonoïde antioxydant, aurait également de possibles effets neuroprotecteurs4 .
  • d’agir contre la rétention d’eau (effet diurétique), tout en conservant une grande partie des minéraux de l’organisme de par sa richesse en potassium et calcium5 . Ils seraient donc utiles pour diminuer les sensations de gonflement des membres inférieurs avec impressions de jambes lourdes.
  • de limiter la sévérité de la gueule de bois quand les extraits de nopal sont pris 5 heures avant de boire de l’alcool .

Les raquettes de nopal

Sont quant à elles riches en fibres, et plus particulièrement en fibres solubles (pectines, mucilages) qui ont la capacité de se gorger d’eau et ont donc une action similaire au psyllium ou au konjac, même si elles ne bénéficient pas d’une allégation santé :

  • un effet satiétogène (effet coupe-faim) quand pris en début de repas.
  • une protection de la paroi de l’estomac et du tractus digestif, avec une efficacité contre les douleurs gastro-intestinales par exemple.
  • une baisse de la vitesse d’absorption du glucose et donc une possible action sur la maîtrise du diabète.
  • une diminution de l’assimilation des graisses alimentaires, de par leur capacité lipophile (c’est à dire à retenir les graisses), à la manière du chitosan.

Comment conseiller le Nopal ?

Vous pouvez trouver facilement le fruit chez certains fournisseurs sous forme :

  • de jus à boire
  • de coulis-confiture
  • de vinaigre (après fermentation alcoolique et acétique des fruits).

Les feuilles (raquettes) déshydratées sont disponibles sous forme de gélules le plus souvent.

En usage externe

Les graines du fruit sont aussi utilisées en usage topique comme anti-âge pour freiner le vieillissement des cellules cutanées et atténuer les rides et ridules. L’huile obtenue est traditionnellement utilisée pour soulager les petites brûlures ou encore les piqûres d’insectes, mais elle se conseille plus volontiers pour revitaliser et tonifier les peaux atones et fragilisées par le stress et l’âge, apaiser les zones sensibles et les irritations cutanées et surtout protéger la peau contre les radicaux libres.

Angélique Houlbert

Nutritionniste

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here