NUMERO : N°70 -Mars Avril 2017

Le moringa le super green food !

Dans la famille des super aliments, on retrouve les algues comme la spiruline ou la chlorella ; les super-fruits dont l’açaï, le goji, l’acérola ; les graines et les herbes de céréales mais aussi des feuilles… Et l’arbre maître en la matière est le moringa.

Le Moringa oleifera est un arbre tropical appartenant à la famille des Moringaceae.

Originaire d’Inde, il pousse rapidement sous des climats tropicaux ou subtropicaux (Afrique, Amérique latine…) et peut atteindre jusqu’à 15 mètres de haut.

Surnommé « arbre de vie » ou « arbre miracles », ses feuilles, ses fruits, ses graines et ses fleurs ont été traditionnellement utilisés depuis de nombreuses années et dans plusieurs médecines (ayurvédique par exemple) pour soulager de nombreux maux.

Aujourd’hui vous retrouvez dans vos rayons, les feuilles de Moringa à la composition exceptionnelle.

De quoi sont composées les feuilles ?

Les feuilles de Moringa peuvent se consommer comme des légumes ou des herbes séchées mais en France elles ne sont pas encore parvenues jusqu’à nous sous cette forme.

Dans vos rayons, ces feuilles sont présentées en sachet de poudre ou en gélules.

Les feuilles fraîches sont naturellement des sources :

  • de protéines végétales contenant tous les acides aminés essentiels (ceux que l’organisme ne sait pas fabriquer) (entre 20 et 30 %)
  • de vitamines (bêta-carotène, vitamine C, certaines vitamines du groupe B…)
  • de minéraux et oligo-éléments (calcium, fer, chrome, zinc, cuivre)
  • de fibres (35-47 %)
  • de chlorophylle et d’antioxydants divers.

Ces teneurs en nutriments varient en fonction de la maturité des feuilles et de la saison de la récolte.

En poudre séchée (en vrac ou en gélules) ces teneurs peuvent aussi varier et plus particulièrement la teneur en vitamine C, qui est une vitamine fragile. Il est alors souhaitable d’opter pour des poudres garanties « crues », c’est à dire séchées à basse température.

Quels sont ses intérêts nutritionnels ?

De par sa richesse en nutriments, vous allez pouvoir conseiller la poudre de feuilles de Moringa (sous forme de gélules ou de poudre en sachet) pour :

  • pallier les déficiences en nutriments, notamment en protéines, en fer, chez les personnes âgées par exemple, celles suivants un régime végétalien ou Vegan ou ayant un mauvais équilibre alimentaire…
  • stimuler le système immunitaire au sens large en fournissant l’ensemble des substances qui lui sont nécessaires. Certaines études préliminaires montreraient même des effets anti cancer (poumon, foie) 1 et attribueraient ces propriétés aux glucosinolates que les feuilles renferment (des substances également présentes dans les choux)2 .
  • stopper une fatigue passagère.
  • soutenir les sportifs dans leurs performances (endurance, énergie).
  • augmenter le statut antioxydant sanguin comme le démontrent les dernières études chez des adultes volontaires3.

Comment le conseiller ?

En poudre

1 à 4 cuillères à café par jour (soit de 5 à 20 grammes), saupoudrées sur toutes les préparations (salades, soupes, sauces, légumes, poissons, volailles, riz…) ou dans les boissons (jus, smoothies…), en évitant de la faire cuire afin d’en garder l’essentiel des nutriments.

Ainsi pour 20 grammes de poudre, l’apport en protéines est d’environ 4-5 grammes, soit autant que dans 30 grammes de noisettes par exemple. Vous pouvez donc la conseiller en complément ou en alternance avec la spiruline.

En gélules

La poudre de feuilles peut être seule dans la gélule ou associée à d’autres plantes (Camu camu, Aloe, Curcuma, Ginkgo biloba).

La poudre de feuilles de Moringa est parfois aussi ajoutée à des barres de fruits.

Bientôt une nouvelle source d’émulsifiant ?

L’huile de graines de Moringa est très riche en émulsifiants, c’est à dire en substances capables de mélanger les milieux aqueux et lipidiques et de stabiliser l’émulsion ainsi formée. C’est une des raisons pour lesquelles, une société vient de déposer un brevet afin de substituer les émulsifiants classiques du conventionnel dans les pâtes à tartiner et/ou les margarines par des composants de l’huile de graines de Moringa. Cette plante n’a donc pas fini de faire parler d’elle !

Angélique Houlbert

Nutritionniste-Écrivain –

Facebook.com/pages/Angélique-Houlbert

1) Jung IL1, Lee JH1, Kang SC2. A potential oral anticancer drug candidate, Moringa oleifera leaf extract, induces the apoptosis of human hepatocellular carcinoma cells. Oncol Lett. 2015 Sep;10(3):1597-1604. Epub 2015 Jul 10.

2) Förster N1, Mewis I2, Glatt H3, Haack M4, Brigelius-Flohé R4, Schreiner M5, Ulrichs C1. Characteristic single glucosinolates from Moringa oleifera : Induction of detoxifying enzymes and lack of genotoxic activity in various model systems. Food Funct. 2016 Nov 9;7(11):4660-4674.

3) Ngamukote S1,2, Khannongpho T3, Siriwatanapaiboon M3, Sirikwanpong S4, Dahlan W5, Adisakwattana S4,6. Moringa Oleifera leaf extract increases plasma antioxidant status associated with reduced plasma malondialdehyde concentration without hypoglycemia in fasting healthy volunteers. Chin J Integr Med. 2016 Dec 29. doi : 10.1007/s11655-016-2515-0

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here