NUMERO : Novembre-Decembre 2014

Le glaucome

Partagez cet article

L’humeur aqueuse est constituée d’eau mais aussi de glucose, d’acide lactique et de vitamine C. C’est elle qui nourrit la cornée et le cristallin.

En cas de glaucome, son excrétion diminue et la pression à l’intérieur de l’oeil augmente donc. Le nerf optique et quelques régions de la rétine peuvent alors être touchés et devenir insensibles aux rayonnements lumineux. Le champ visuel peut ainsi être plus ou moins altéré.

Angle ouvert ou angle fermé ?

Le glaucome à angle ouvert est le plus commun. Il évolue sans symptômes pendant 10 à 20 ans et les deux yeux sont généralement atteints. Sont alors observés : une augmentation de la pression intraoculaire, une destruction des fibres nerveuses et une baisse du champ visuel.

Le glaucome à angle fermé survient quant à lui soudainement, le plus souvent sur un seul oeil au départ, et provoque une douleur vive, une baisse de la vision et des halos colorés autour des lumières.

Quels sont les facteurs de risque ?

Le risque de glaucome augmente après 60 ans, en cas de prédispositions familiales, de certaines pathologies (diabète, hypothyroïdie, hypo ou hypertension, troubles cardiaques, myopie prononcée, cataracte) et de prise de médicaments (corticoïdes). La consommation régulière de café augmenterait également la pression intraoculaire.

Les solutions naturelles préventives

Vous devez conseiller à vos clients de passer régulièrement des examens de la vue (avec fond d’oeil et test du champ visuel), de maintenir un poids de forme et une pression artérielle normale.  alimentation, il est préférable de limiter la consommation de sel et d’aliments en contenant (pains, fromages, charcuteries) et d’augmenter les antioxydants en misant sur les légumes et les fruits colorés.

La vitamine C et les flavonoïdes

Cette vitamine hydrosoluble augmente l’osmolarité du sang et agit sur la production et l’écoulement de l’humeur aqueuse. Elle participe également à la synthèse du collagène, indispensable à l’intégrité de tous les tissus dont le tissu oculaire.

Associée aux bioflavonoïdes, elle permet de préserver intacts les vaisseaux capillaires et lutter contre les attaques de radicaux libres . Dans ce cas, il est souhaitable d’avoir recours à au moins 1 g par jour de vitamine C associée avec des bioflavonoïdes.

L’acide alpha-lipoïque

Certains essais tendent à montrer que les niveaux d’antioxydants dans le liquide lacrymal sont inversement proportionnels à l’avancée du glaucome.

Ainsi une supplémentation quotidienne de 150 mg d’AAL pendant un mois peut améliorer les paramètres biochimiques du glaucome en agissant directement sur le métabolisme du tissu oculaire et la fonction visuelle, selon une étude réalisée sur 45 patients atteints de glaucome à angle ouvert.

Le L-glutathion

Au premier stade du glaucome à angle ouvert, les chercheurs ont observé une baisse notable des défenses antioxydantes au niveau des tissus oculaires, et plus particulièrement des taux très bas de L-glutathion.

Hors, cette substance étant très fragile, il est préférable de la conseiller par voie sublinguale, à raison de 100 mg par jour, à faire fondre sous la langue.

Le Ginkgo biloba

L’extrait de Ginkgo biloba est reconnu pour ses vertus antioxydantes et ses capacités vasodilatatrices.

Au niveau du glaucome, des travaux indiquent que la prise de 40 mg de ginkgo biloba, trois fois par jour pendant un mois, améliore de manière significative le flux sanguin dans les artères ophtalmiques et la pression intraoculaire.

Les oméga-3

Tout comme le Ginkgo biloba, les acides gras oméga-3 à longues chaînes sont capables d’agir sur la microcirculation sanguine au niveau oculaire. Les personnes souffrant de glaucome possèdent généralement des taux bas d’EPA et de DHA et à l’inverse, les peuples consommant beaucoup d’EPA et DHA sont parmi ceux ayant la plus faible prévalence de glaucome.

Même si aucune étude à ce jour n’a mis en avant un réel intérêt de ces précieux oméga-3 sur la prévention du glaucome, il est toujours souhaitable de supplémenter les personnes à risques.

Angélique Houlbert
Nutritionniste

1) Wang SY1, Singh K, Lin SC. Glaucoma and vitamins A, C, and E supplement intake and serum levels in a population-based sample of the United States. Eye (Lond). 2013 Apr;27(4):487-94. doi : 10.1038/eye.2013.10. Epub 2013 Feb 22.

2) Filina AA, Davydova NG, Endrikhovskiĭ SN, Shamshinova AM. Lipoic acid as a means of metabolic therapy of open-angle glaucoma. Vestn Oftalmol. 1995 Oct-Dec;111(4):6-8.

Partagez cet article