NUMERO : N°70 -Mars Avril 2017

Les épices brûle-graisses

Les épices et aromates sont surtout utilisés en cuisine pour leurs saveurs, leur pouvoir conservateur ou leur vertu de colorants naturels. Au-delà de ces bienfaits, les épices peuvent servir de plantes condimentaires pour « perdre du poids », certaines ayant un effet dit de « brûle-graisse ». Il n’existe pas d’aliments-miracle…

En stimulant le système digestif, certaines épices améliorent la sécrétion de sucs digestifs, ce qui accélère le métabolisme et donc permet de brûler davantage de graisses.

Les meilleures épices qui aident les gourmands… à contrôler leur poids :

La cannelle

Coupe-faim, cette épice est précieuse pour acquérir une discipline de moindre ingestion calorique. Aromate réputé pour limiter les fringales et la recherche anarchique de sucre et de mets sucrés, la cannelle aide à réguler la fabrication d’insuline en charge du stockage des graisses.

La cardamome

L’épice des mille et une nuits au parfum inimitable, réputée elle aussi brûle-graisse, capable d’apaiser le système digestif et de lutter contre les ballonnements (idéal pour garder un ventre plat). À intégrer dans de nombreuses recettes et à consommer sous toutes ses formes.

Le citron

Ce fruit est un partenaire intéressant dans l’accompagnement de nombreux aromates et épices. Sa teneur élevée en acide citrique est un facilitateur de la digestion. Son jus et son zeste (provenant exclusivement de citron bio, évidemment) sont des assainisseurs du conduit intestinal et en même temps des réducteurs de calories inutiles.

Le cumin

Il a un effet stimulant sur le pancréas et la vésicule biliaire. Il permet de réguler le taux de glycémie dans le sang, avec une action directe sur la prise de poids et sa stabilisation. C’est une épice passe-partout à effet détoxifiant très précieux.

Le curcuma

Depuis plusieurs années, ses vertus amincissantes sont vantées par de nombreuses études  : la racine favorise une meilleure digestion des lipides et facilite l’élimination des tissus gras, et même, réduit la formation des tissus adipeux. Combiné avec le poivre noir, il facilite la pénétration de la curcumine dans le sang et donc, son effet brûle-graisses.

Le curry

Complexe d’assaisonnement qui réunit en un seul bouquet un ensemble d’épices différentes (dont le cumin, le curcuma, le poivre, la cannelle,…). Une consommation régulière permet de contrôler le poids, de réguler le taux de cholestérol, de stimuler la digestion, de décomposer les graisses, c’est-à-dire d’empêcher la croissance des tissus adipeux et d’éviter la fabrication trop importante d’insuline, un des facteurs à l’origine du stockage des graisses.

Le gingembre

Réputé comme aromate coupe-faim, il semble une aide précieuse pour brûler les calories. Son gingérol est un principe actif qui favorise le flux sanguin vers le système digestif et accélère le métabolisme des graisses.

Le piment

La capsicaïne qu’il contient est un accélérateur du métabolisme qui permet à l’organisme de « brûler » des calories, c’est-à-dire être un atout pour faire fondre des gras.

Le safran

Cette épice est utilisée depuis longtemps comme régulateur de l’appétit. En augmentant la sérotonine cérébrale, il permet de limiter les envies de grignotages compulsifs (de sucre ou de gras) puisqu’il est apaisant face au stress et apporte une impression de plénitude.

Le sumac

Il offre des propriétés apparentées au sel et est souvent recommandé pour limiter la consommation de celui-ci. Il fait même partie des mélanges d’épices pour remplacer le sel.

La vanille

La saveur naturellement douce (quasiment sucrée) de cet aromate permet de réduire la quantité de sucre apportée. Il s’agit, pour beaucoup de mangeurs compulsifs, d’une aide salutaire. Chez les personnes anxieuses, en situation de stress, c’est un antidépresseur utile en cas de grignotage désordonné.

En résumé, le bon choix des épices et aromates peut aider à perdre du poids. Il ne faut pas négliger leurs autres vertus :

  • ils permettent de concocter des repas savoureux
  • ils normalisent la digestion
  • ils apportent un sentiment de plénitude (sentiment de satiété qui est de l’ordre de 1,5 plus long qu’un met non épicé).

Jean-Claude Rodet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here