Les Français ont besoin d’être davantage informés sur les garanties du bio

Le 19e Baromètre de consommation et de perception des produits biologiques Agence BIO/Institut CSA souligne une hausse du nombre de Français qui consomment du bio plus régulièrement, que ce soit au moins une fois par mois (76 % vs 73 % en 2020) ou au moins une fois par semaine (52 % vs 47 %). Malgré une légère baisse des nouveaux consommateurs (11 % en 2021 contre 15 % en 2020), 91 % des Français indiquent consommer du bio. Si tout autant déclarent faire confiance au label bio, seul un Français sur deux s’estime suffisamment informé sur ses garanties, la réglementation de l’agriculture biologique et les contrôles des produits bio. 

Les marchés et les artisans ont la côte

Si les Français consomment de plus en plus de produits bio, ils diversifient davantage les circuits de distribution. Ce baromètre souligne ainsi un recul de l’achat bio en grande surface depuis deux années consécutives (69 % en 2021 ; 74 % en 2020 ; 77 % en 2019) au profit des marchés locaux (35 % en 2021 contre 26 % en 2020) et des achats effectués directement auprès des artisans (31 % contre 25 % en 2020). D’autant que les Français disent privilégier, à 93 %, l’origine française des produits.
L’étude démontre également une baisse du frein prix, particulièrement chez les jeunes (60 % en 2021 contre 83 % en 2020 pour les 18-24 ans et 64 % en 2021 contre 75 % en 2020 chez les 25-34 ans) ainsi que chez les plus modestes (74 % en 2021 contre 77 % en 2020) et chez les inactifs (69 % en 2021 contre 73 % en 2020). 

77 % veulent maintenir leur niveau d’achat en bio

Si 12 % des consommateurs de bio déclarent vouloir augmenter leur consommation à l’avenir – plus encore chez les consommateurs réguliers de bio (14 %) – les consommateurs quotidiens souhaitant maintenir leur niveau d’achats en produits bio sont en baisse (77 % en 2021 contre 80 % en 2020) et 9 % souhaitent la restreindre. Pour Laure Verdeau, directrice de l’Agence Bio, « Ce baromètre démontre qu’il est plus que jamais nécessaire de lancer une grande campagne d’information globale, pour répondre à l’attente et aux besoins d’information des Français sur les garanties et bienfaits du bio. Rappelons que l’agriculture biologique est le fer de lance de la transition écologique et alimentaire et, à ce titre, doit être un moteur de la transition écologique et alimentaire des Français ».

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here