NUMERO : Nov-Déc 2011

BioFach 2012, pose de nouveaux jalons durables…

Congrès sur le développement durable dans le secteur bio

Quelles sont les caractéristiques d’une véritable gestion durable dans le secteur de la production alimentaire et comment la branche bio définit-elle l’un de ses thèmes clés, à savoir le développement durable ?
Telles seront les grandes questions posées lors du congrès sur le développement durable dans le secteur bio. En effet, en 2012, l’IFOAM (l’International Federation of Organic Agriculture Movements) qui patronne la « famille » des salons BioFach au niveau mondial ainsi que l’association allemande des producteurs, préparateurs et distributeurs bio (BÖLW) en tant que promoteur national de BioFach, attirent l’attention sur les questions écologiques, sociales et économiques afférentes au développement durable au sein de la branche. C’est pourquoi, tous les espaces spéciaux du BioFach et du Vivaness participeront aux échanges dans le cadre de forums : forum du commerce spécialisé, forum du commerce équitable, forum de la gastronomie, forum des textiles, forum Vivaness et forum des vins.

Pleins feux sur « l’or vert » liquide de l’olivier

Cette année encore, Biofach sera le plus grand forum consacré à l’huile d’olive biologique. Le bar et le concours de l’huile d’olive seront l’un des pôles d’attraction du salon. Déjà en 2011, le public professionnel avait primé les meilleures huiles d’olive parmi les 108 échantillons soumis au concours. L’année 2012 promet de nouveau une excellente qualité et un régal méditerranéen pour les yeux, le nez et le palais. Rappelons que sur près de 430 000 tonnes d’huile d’olive biologique produites en 2009 dans l’espace méditerranéen, environ un quart – soit plus de 107 000 tonnes – provient d’Italie. L’Espagne suit de près avec 100 000 tonnes. La Tunisie occupe la troisième place.

L’inde pays à l’honneur

Les pionniers de l’écologie indienne présenteront leur savoir-faire aux professionnels du secteur bio. En effet, l’Inde sera le pays de l’année dans le cadre du BioFach 2012. Le gouvernement et l’économie privée soutiennent l’agriculture biologique avec des objectifs ambitieux pour le marché intérieur et les exportations. Avec ses 1,2 milliard d’habitants, l’Inde est la plus grande démocratie de la planète et le pays des contrastes qui est en voie de se classer à la pointe de l’économie mondiale. Le secteur bio propose ainsi de nombreux atouts que le souscontinent présentera en février prochain.

Exploiter le grand potentiel de l’agriculture biologique
Selon Rahul Kullar, Ministre du Commerce, «Dans cinq ans, nous devrions atteindre un chiffre d’affaires d’un milliard d’USD au niveau des exportations d’aliments bio, de coton bio et autres produits non alimentaires». L’objectif à moyen terme est d’atteindre d’ici 2012 deux millions d’hectares de surface agricole certifiée bio et une forte hausse du chiffre d’affaires d’ici 2015. L’Etat a réalisé des conditions idéales pour le secteur bio dont les principales sont le NPOP (National Programme for Organic Production), les normes bio, un label étatique bio ainsi que le Tracenet mis en place voici quelque temps par APEDA pour faciliter la traçabilité des produits depuis la terre cultivée jusqu’à la vente. Grâce à des subventions et à des cours de formation pour les agriculteurs souhaitant se convertir à l’agriculture biologique, la surface cultivée en bio a pu être doublée rien qu’entre 2007 et 2009, passant à 1,2 million d’hectares. Notamment les petites entreprises familiales sont particulièrement intéressées car les agriculteurs gagnent beaucoup à cultiver les surfaces dans ce mode d’agriculture.

Renseignements pratiques
Lieu : Parc des expositions de Nuremberg. Il est relié à l’aéroport et à la gare par le réseau métropolitain.
Dates : du mercredi 15 au samedi 18 février 2012
Heures d’ouvertures : 9 h 00 – 18 h 00 sauf le samedi 9 h 00 – 17 h 00.

Contact en France : BCFA – Catherine Fleury
Tel : 09 77 19 77 52

www.biofach.de