NUMERO : Mars/Avril 2012

Éco-innovation : Les initiatives d’aujourd’hui qui anticipent 2020

Amap dans un quartier populaire – Photo : www.bastamag.net

5 – Circuits ultra-courts de production

Le principe du circuit court vit actuellement une extraordinaire diversité de développement, signe de la richesse intrinsèque du concept. La tendance actuelle est aux circuits ultra-courts, à la démocratisation, à une recherche de production bio intensive et diversifiée, et aux micro-usines locales :
● Objectif petit prix : les Amap inventent le low-Cost de qualité en circuit court en s’invitant dans les cités populaires : www.bastamag. net/article2054.html
● Qualité ET quantité : une ferme sur un toit d’immeuble qui peut nourrir jusqu’à 2000 personnes ! www.greenpeace.org/canada/ fr/Blog/une-ferme-sur-les-toits-de-montral/blog/36865/
● Du toit à l’assiette : un hôtel de luxe se fournit en produits bio cultivés sur son propre toit : www.greenetvert.fr/2011/09/30/un-jardin- 5-etoiles-sur-le-toit-du-royal-york-fairmont/34154
● Une pisciculture au dessus de ma tête : l’agriculture urbaine innove avec du poisson tout frais élevé sur des toits d’immeubles : www.fructidor.fr/newsdetail.aspx?idn=13030
● Circuit ultra-ultra court : la chaîne de restauration rapide Subway cultive à Tokyo ses propres salades à l’intérieur du restaurant : www.japanfs.org/en/pages/030270.html
● Le retour du brassage de la bière artisanale à Paris : une petite brasserie s’installe au coeur de la capitale. S’Inspirant des métissages culturels du quartier de la Goutte d’Or, elle renoue avec la tradition du Paris de 1900 : www.brasserielagouttedor.com

« Une marque verte doit veiller aujourd’hui à un engagement sociétal poussé avec ses salariés… »

● Aller plus loin : 13 cas de circuits courts français style Amap qui décortiquent la richesse des pratiques : http://www.fnab.org/index. php?option=com_content&view=article&id=325&Itemid=23

6 – L’émergence de la nouvelle distribution

Quel serait le magasin idéal ? Imaginons un lieu inséré dans une communauté, une offre alimentaire locale et bio élargie, des parkings spéciaux réservés aux covoitureurs, des services gratuits de réparation de vélos, des jardins potagers bio sur les toits cultivés par un CAT, en passant par le recyclage et le compostage des détritus…

En attendant ce beau jour, voici quelques jolies initiatives actuelles :
● Un bon exemple de magasin bio allemand innovant : fournisseurs locaux, sorties avec les clients, feng-shui, restauration de saison : www.bio-marche.info/web/Europe/Allemagne/Tagwerk/ 363/397/0/11056.html
● Le centre commercial durable du futur à Zürich : marques locales, marché alimentaire couvert, slow-food… http://ow.ly/1s6xAd
● Le supermarché durable du futur à Londres : toit-jardin, producteurs locaux, actions sociales, commerce équitable, électricité verte : http://bit.ly/dVW42b
● La grande distribution style Carrefour sera aussi demain… une coopérative agricole qui soutiendra l’agriculture durable et le recyclage alimentaire. Un exemple avec le japon : www.japanfs.org/ en/pages/030486.html
● Swap-o-matic, le premier distributeur automatique collaboratif pour troquer entre particuliers : http://ow.ly/1F8Uwj – Des fermiers installent en plein champ un distributeur automatique de produits fermiers locaux : http://ow.ly/1DgWgd Amap dans un quartier populaire – Photo : www.bastamag.net

7 – Les marques s’engagent

Aujourd’hui, une marque verte doit aussi veiller à un engagement sociétal poussé avec ses salariés et la société, et montrer qu’ériger une société meilleure est toujours un combat, qui va bien au dela du seul souci de maintenir une croissance à deux chiffres. Notons que la notion d’engagement social interpelle aussi de plus en plus les grands groupes conventionnels.

– Ben et Jerry’s, la marque américaine de glaces naturelles milite ouvertement contre les financements occultes des entreprises dans la vie politique des États-Unis ! www.benjerry.com/?ps=us
– Filet-bleu : cette biscuiterie, spécialisée dans la fabrication de biscuits « à façon » avec une gamme de produits bio, possède une crèche d’entreprise, travaille sur la réduction des emballages et la substitution de l’huile de palme par de l’huile de colza. : http://ow.ly/1CrFR9
– 1 nouvelle race d’entreprises qui mettent l’emploi, et non les seuls bénéfices au coeur de leur projets : http://ow.ly/8yHhB

– Starbucks se transforme en Pôle Emploi ! La plus grande chaîne de cafés lance aux États-Unis une campagne citoyenne : « Let’s create Jobs », pour aider les entreprises et les chomeurs face au problème de l’emploi : http://www.influencia.net/fr/actualites1/ starbucks-transforme-pole-emploi,35,2002.html

8 – Les nouveaux liens sociaux

Le rôle de la communication est en train d’évoluer profondément : il s‘agit aussi désormais d’entrer en « conversation » avec son client en créant un lien véritable non marchand, de l’inviter à participer à la communication, et de favoriser le lien et le partage entre ses clients.
● Franprix : l’enseigne, en partenariat avec l’association “Voisins Solidaires”, a organisé une crêpe-partie gratuite à l’occasion de la chandeleur, et au cours de laquelle les habitants d’un même quartier se sont retrouvés avec les équipes du magasin : www.e-marketing.fr/ Breves/Franprix-mes-voisins-et-la-chandeleur-43980.htm
● State Farm, cette compagnie d’assurance basée à Chicago vient de lancer un café coaching-communautaire. Jouant la carte de la proximité et se voulant un véritable lieu de rencontre, ce café atypique et novateur dispense des cours gratuits de gestion quotidienne de son argent. Les coachs financiers ont l’interdiction de vendre le moindre produit financier : www.nextdoorchi.com/
● KLM : la compagnie aérienne encourage, avec son nouveau service « Meet and Seat » la rencontre entre passagers. Ces derniers peuvent partager leur profil Facebook ou LinkedIn et voir les profils d’autres passagers pour être assis à coté : www.klm.com/travel/fr_fr/prepare_ for_travel/on_board/Your_seat_on_board/meet_and_seat.htm

« Les vendeurs et les marques vont être de plus en plus secondés par les clients ambassadeurs… »

9 – Liaison à 3 : le vendeur, l’espace de vente et internet

Le magasin et ses vendeurs vivent de drôles de jours : ils sont aujourd’hui concurrencés par Internet (pour la recherche d’informations), et par la démocratisation des smartphones qui facilitent sur place la comparaison de prix, et la recherche virtuelle d’avis clients (75 % des usagers de smartphone l’utilisent en magasin). Mais le rôle des vendeurs, loin de diminuer est aussi mis en vedette…
● Les applications pour smartphones : Shopwise, qui favorise les produits bio, propose par scan de code barre ou recherche directe de tout savoir sur les produits alimentaires (présence d’OGM, additifs dangereux, graisse hydrogénée, Etc.) : www.shopwise.com. D’autres applis comme Prixing, ciblé grande distribution (www. prixing.fr.), autorisent en plus une comparaison locale directe des prix et la détection d’offres promotionnelles. Ces services, encore imparfaits mais en progression constante s’inspirent de ceux plus matures trouvés aux États-Unis avec une offre verte plus large.

● Amazon offre aux États-Unis jusqu’à cinq dollars de réduction aux consommateurs situés dans un magasin physique concurrent et qui opteront, après comparaison de prix sur leur smartphone, pour un achat en ligne d’un produit similaire sur Amazon ! RueDuCommerce propose en France le même type d’application, sans contrepartie financière.
● La Fnac valorise sur son site Internet ses vendeurs passionnés pour aider les consommateurs à explorer leur passion dans tous les domaines (livres, high-tech, cuisine…), chaque vendeur animant son propre mini-blog : www.fnac.com (Menu Communauté).

10 – Sachez mobiliser vos clients !

Votre produit est innovant ? Laissez parler ceux qui l’utilisent.
Les vendeurs et les marques vont être de plus en plus secondés par… les clients ambassadeurs, des consommateurs ou fans qui relaient leur intérêt pour un produit ou une initiative, spontanément, ou guidés par le magasin ou l’entreprise. Qui mieux qu’un client satisfait peut parler de vous ?

● Seat, « petit » constructeur automobile, mobilise ses clients pour convaincre de nouveaux acheteurs hésitants. Un site internet dédié fait se rencontrer vrais clients et internautes pour qu’ils dialoguent ensemble en créant un lien véritable : www.seat-connected-people.fr/
● Kinect, nouveau périphérique sans manettes pour la console de jeux vidéo Xbox 360, a désormais d’autres utilisations, comme aider les enfants autistes ou rééduquer des patients… Le site Internet présente les médecins, chercheurs, etc qui explorent de nouveaux usages : http://www.xbox.com/fr-FR/Kinect/Kinect-Effect
● Innocent, la marque de smothies lance tous les ans une campagne humanitaire «Mets ton bonnet » : elle invite son public à tricoter des petits bonnets en laine qui coiffent ses bouteilles. 0.20€ sont versés aux petits frères des Pauvres pour chaque bouteille vendue : http://www.innocent.fr/mets-ton-bonnet/mets-ton-bonnet

 

M. Sauveur Fernandez est expert indépendant en marketing vert et innovation responsable. Fondateur de l’Éconovateur en 2000, pionnier français des principes de la communication responsable, il décrypte les tendances à venir, et aide les entreprises à la création de produits et services éthiques.
4 rue de Chaffoy – 30 000 Nîmes – Tél. : 06 11 40 19 91
Mail : – Site : www.econovateur.com
Twitter : twitter.com/econovateur – Viadeo : www.viadeo.com/fr/profile/sauveur.fernandez