Ecotone investit 20 M€ dans son usine de boissons végétales 4.0 

Établie sur le site de Badia Polesine depuis 1993, Ecotone vient d’y faire un investissement de 20 millions d’euros. Photos Ecotone.

Ecotone vient d’investir 20 millions d’euros dans son site de production de boissons végétales de Badia Polesine, dans le Nord de l’Italie. Cet investissement a notamment permis la création d’une nouvelle ligne de production, déjà en activité, faisant de l’usine l’une des plus importantes en Europe sur la production de boissons végétales. Cet investissement entraînera la production de 27 millions de litres de boissons végétales supplémentaires par an, et augmentera ainsi la capacité de production de l’usine de près de 30 %. 

Ecotone en chiffres

9 sites de production, dont 2 en France
20 ans d’expérience dans la fabrication de boissons végétales
1 600 personnes employées
725 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2021

Renforcer la compétitivité

Cet investissement s’inscrit dans la stratégie du groupe qui vise à renforcer la compétitivité de ses sites de production, en privilégiant l’innovation et l’automatisation. Avec pour objectif de faire du site de Badia Polesine un fleuron de l’industrie 4.0, l’accent a été mis sur l’automatisation, avec notamment la mise en place d’un système de gestion du flux de palette interne via des véhicules à guidage laser. La réorganisation de l’atelier de production permet par ailleurs une automatisation accrue : 50 % de l’intralogistique ne nécessite aucune intervention humaine, avec un flux de production entièrement automatisé entre l’embouteillage et le chargement des palettes dans les camions. Cette nouvelle installation, à travers une palettisation plus efficace, permet par ailleurs de réduire de 15 % l’utilisation de plastique, et optimise le transport avec la suppression de 58 tonnes de CO2.

120 millions de litres de boissons végétales sortent chaque année de l’usine

L’usine produit les boissons végétales biologiques pour les marques Bjorg, Bonneterre, Isola Bio, Abbott Kinney’s et EcoCesta.

Établi sur le site de Badia Polesine depuis 1993, Écotone a fait le choix de cette localisation pour être au plus près des bassins de production des matières premières biologiques nécessaires à la fabrication de ses produits. L’usine qui produit les boissons végétales biologiques pour les marques Bjorg, Bonneterre, Isola Bio, Abbott Kinney’s et EcoCesta emploie aujourd’hui 163 personnes pour un site qui s’étend sur 14 000 m2, en faisant l’un des plus grands sites de production européen dans son genre. Avec cinq lignes de production, ce sont 120 millions de litres de boissons végétales qui sortent chaque année de l’usine, dont 50 % sont destinés à la France, où Ecotone réalise 60 % de son chiffre d’affaires. Les investissements réalisés au cours des trois dernières années pour amener la production aux normes de l’industrie 4.0 et l’ouverture d’une ligne de production supplémentaire ont également généré 32 créations de postes, principalement dans les fonctions technique et R&D. D’autres embauches sont à prévoir à mesure que le volume de production augmentera. 

« Cet investissement d’envergure a pour objectif de venir renforcer la compétitivité industrielle d’Écotone, sur un marché des boissons végétales en croissance », Christophe Barnouin

« Fortement implanté dans toute l’Europe, Ecotone veut rester proche de ses valeurs et montrer la voie vers plus d’innovation et de durabilité dans l’industrie agroalimentaire. Je souhaite saluer la mobilisation sans faille des équipes ces trois dernières années, qui a permis au projet d’aboutir et de faire de l’usine de Badia Polesine un fleuron industriel européen », déclare Christophe Barnouin, directeur général d’Écotone.

Fonctionnement exclusif aux énergies renouvelables

Une partie de l’investissement effectué a également été dédiée à l’amélioration de la performance énergétique de l’usine. Le site de production, qui fonctionne exclusivement grâce aux énergies renouvelables, s’est également doté de solutions durables, avec notamment la mise en place d’un système de circularité totale de l’eau : les eaux de lavage industrielles connaissent un traitement biologique par boues activées et sont ensuite réutilisées dans les processus de production agricoles. Un cogénérateur innovant, permettant de récupérer l’énergie des processus de production de l’usine, alimente le site en énergie à hauteur de 40 %. 

Pionnier du bio et des alternatives végétales en France et en Europe, leader européen de l’alimentation bio, végétarienne et équitable (Allos, Alter Eco, Bjorg, Bonneterre, Clipper, Destination, Danival…), Écotone est présent dans six pays européens, avec un siège près de Lyon. Ecotone a réalisé en 2021 un chiffre d’affaires de 725 millions d’euros. 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here