L’agriculture conventionnelle utilise quatre fois plus de cuivre que l’agriculture biologique

Alors qu’il est souvent reproché à l’agriculture biologique son usage du cuivre, tout particulièrement de ses adversaires, Générations Futures rappelle que l’agriculture conventionnelle utilise plus de quatre fois plus de cuivre que le bio. 

Par contre, rappelle l’association, “ces mêmes personnes oublient de rappeler que si l’agriculture biologique utilise des composés à base de cuivre, elle n’est pas la seule”. En effet, l’agriculture non-bio en utilise dans des proportions importantes comme le révèle une publication1 de l’ANSES de février 2022 sur l’utilisation du cuivre en agriculture.

Ce rapport précise que si « L’agriculture biologique est la plus concernée par l’utilisation du cuivre (…) compte tenu des surfaces totales en production, l’agriculture conventionnelle utilise plus de cuivre en tonnage que l’agriculture biologique ». Le tableau (ci-dessous), réalisé par Générations Futures, témoigne en effet d’une quantité totale de cuivre utilisée en agriculture non bio de manière 4,37 fois plus importante que celle utilisée par l’agriculture bio en France.

Tableau Générations Futures.

“Les problèmes environnementaux liés au cuivre en agriculture sont donc globalement bien d’avantage liés à l’agriculture non bio qu’à l’agriculture bio”, conclut Générations Futures.

Anses – Cartographie des utilisations des produits phytopharmaceutiques à base de cuivre en France en considérant leur application en agriculture biologique et conventionnelle.

Communiqué de Générations Futures sur l’usage du cuivre en agriculture conventionnelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here