Manger bio pour la planète : l’affichage environnemental peut-il orienter le choix des consommateurs ?

Partagez cet article

LaMatinaleBio, un live organisé par l’Agence bio le 16 avril avec pour thème :

Manger bio pour la planète : l’affichage environnemental peut-il orienter le choix des consommateurs ?

Ce live avait pour objectif de faire le point sur l’affichage environnemental des produits bio, suite au débat soulevé par la décision un peu rapide de l’Ademe de leur appliquer la méthodologie ACV (Analyse de Cycle de Vie). Ce qui avait été vivement critiqué par les organisations bio car elle concluait, par exemple, que des pommes conventionnelles, qui reçoivent en moyenne 36 traitements par saison, avaient une bien meilleure note environnementale que des pommes bio ! Une conclusion qui avait deux explications : d’une part l’estimation de l’impact était par kg produit, ce qui favorise les modes de production intensifs, avec des rendements très élevés. D’autre part le fait que la méthodologie ACV, conçue pour des produits industriels, ne prend pas en compte des critères essentiels en agriculture comme la biodiversité, les traitements pesticides et l’impact sur la fertilité des sols.

Participaient à ce live, outre l’Ademe et l’ITAB, plusieurs organisations impliquées : Openfoodfacts, une organisation professionnelle (Adepale), un groupement de producteurs bio (Invitation à la ferme), une organisation de consommateurs (CLCV). L’objectif était de débattre de cette problématique et de faire le point sur la stratégie proposée par l’Ademe pour sortir de l’impasse. Un appel à candidatures a été lancé par l’Ademe pour que chaque organisation qui le souhaite propose sa méthodologie, chaque proposition devant être soumise à expérimentation. Les débats ont porté sur les diverses questions soulevées : quelle place donner aux différents critères non pris en compte par les ACV ? Ajouter un étiquetage de plus est-il pertinent ? L’étiquetage devra-t-il être facultatif ou obligatoire ?, etc.

Les diverses propositions seront mises en ligne prochainement par l’ADEME, et l’expérimentation devrait prendre fin en automne 2021.

Replays de l’émission du 16 avril 2021

Partagez cet article