Marcel&Fils : un positionnement axé sur le goût et la relation client

Partagez cet article

Dans un marché tendu en 2021 pour la bio, Marcel&Fils a su tirer son épingle du jeu. Emmanuel Dufour, son fondateur, confie à Bio Linéaires les nouveautés mises en place par l’enseigne et livre son regard sur le marché bio.

Emmanuel Dufour, fondateur de Marcel&Fils.

Bio Linéaires : Quel bilan tirez-vous de l’année 2021 ?
Emmanuel Dufour : Une année pour Marcel&Fils avec une forte accélération de la croissance. Sur 14 mois, on est passé de 35 à 45 magasins, à la fois par des ouvertures et des acquisitions. Une année riche en termes de développement, avec une offre Marcel&Fils dont l’objectif est de trouver des produits originaux qu’on ne trouve pas partout, principalement de notre région d’attache, la Provence.

BL : Quelles nouveautés avez-vous lancé en 2021 ?
E. D. : On a ouvert un atelier traiteur (Ndlr : fin novembre 2021) de 1 500 m2 à Grans, à côté de Salon-de-Provence qui livre des plats pour alimenter notre service arrière et le rayon frais. On a fortement développé l’offre fromage. L’ensemble du parc de magasins sera doté d’un service arrière en 2022, avec un traiteur, du fromage et de la charcuterie. On a aussi renforcé notre offre en produits locaux et régionaux, qui représentent 20 à 25 % de notre chiffre d’affaires.

BL : Qu’est-ce qui, selon-vous, fait votre différence ?
E. D. : Historiquement, on a un positionnement axé sur le plaisir, sur le goût, je suis convaincu que le bio doit être associé au goût, au local, à l’objectif de cuisiner et de se mettre autour de la table, avec une offre en phase avec cette stratégie. On est fort sur le rayon santé-beauté avec une offre très développée et une présence de conseil très forte en magasin avec entre 1 et 3 naturopathe sur chaque magasin : c’est de la compétence, du conseil et de la fidélisation. À tout moment, il y a toujours un naturo présent en magasin. S’il n’y a personne dans les rayons, quelle est la différence avec un supermarché ?

Prix : « Si l’écart se creuse trop entre le réseau spécialisé et la grande distribution, c’est un vrai risque »

À lire aussi -> Marcel&Fils acquiert l’enseigne Onalavie

BL : Êtes-vous inquiet quant à l’évolution du marché ?
Je ne suis pas inquiet mais je suis perplexe. Avec les hausses de prix des matières premières, on va être obligé de répercuter ces hausses sur les prix, ça va secouer le marché. Le prix est un élément important pour le client. Si l’écart se creuse trop entre le réseau spécialisé et la grande distribution, c’est un vrai risque.

Propos recueillis par Laura Duponchel

Développement de l’offre et du parc magasins de Marcel&Fils, e-commerce, formation… Retrouvez l’ensemble de l’interview d’Emmanuel Dufour dans Bio Linéaires N°99 – Janvier / Février 2022. 

Partagez cet article