Plantes à parfums aromatiques et médicinales : la filière bio résiste mieux

En 2019, les Plantes à Parfums Aromatiques et Médicinales (PPAM) bio représentent 18 % des surfaces de PPAM en France contre 7,5 % en moyenne toute production confondue. Il s’agit d’une production emblématique de la région Auvergne-Rhône-Alpes qui concentre 28 % des surfaces de PPAM bio françaises en 2019, comme le détaille Bio Linéaires dans un supplément régional co-réalisé avec le Cluster Bio. A découvrir dans le dernier numéro de Bio Linéaires* et dans une version tirée à part diffusée auprès des acteurs régionaux de la bio en avril prochain.

Les PPAM sont des plantes emblématiques de la région Auvergne-Rhône-Alpes comme la lavande dans le Sud Drôme autour de Grignan et Nyons. La crise sanitaire a d’abord impacté l’aval de la filière et les producteurs en vente directe toutefois aujourd’hui l’ensemble des maillons est impacté avec une situation très hétérogène.

Une tendance à la baisse sur les lavandes et lavandins bio

Là où le marché du lavandin conventionnel s’écroule en 2020 (-50 % en valeur), le bio montre sa résilience avec une baisse mesurée. Cette
évolution permet de retrouver une différence plus cohérente entre les cours du conventionnel et du bio. En effet, les excellentes récoltes
2020 conjuguées avec la progression des surfaces de plantations et une demande stable a fait chuter les cours en conventionnel. Dans un tel contexte, l’engagement sur le long terme montre toute son importance.

Quelle consommation pour l’aromathérapie en France ?

Le Consortium H.E. a mené une enquête en 2020 auprès de 27 000 consommateurs réguliers d’aromathérapie pour mieux connaître les usages. Il ressort que les H.E. Les plus consommées sont les menthes, le tea tree, le ravintsara, les citrons et l’eucalyptus radié. Par diffusion, ce sont les lavandes, l’eucalyptus et l’orange douce. Un quart des répondants ont un usage quotidien et 42 % à minima
hebdomadaire. Les lieux d’achats privilégiés sont la pharmacie et la parapharmacie suivie de l’e-commerce et les magasins bio.

La bio dynamise le secteur des infusions

Avec 182,3 millions d’euros de CA en GMS en janvier 2020 (source : IRI), on note une augmentation de 3,3 % en valeur sur un volume
presque stable (+0,2 %) sur le marché global des infusions. Le prix moyen des infusions augmente en faveur du qualitatif. Depuis 2017, elles sont en constante augmentation (+30 % en volume, +35 % en valeur). Les principales allégations revendiquées concernent le sommeil et la relaxation avec la camomille comme plante principale. Pour ces allégations, on note une tendance croissante sur la lavande et le gingembre.

La filière Plantes à Parfums Aromatiques et Médicinales (PPAM) englobe la culture de plus de 300 espèces :
• Les plantes à parfums représentent les premières surfaces (lavande, lavandin, sauge sclarée) et sont cultivées dans le Sud Est,
• Les plantes médicinales se sont développées historiquement dans le bassin du Maine-et-Loire : camomille, mélisse, …
• Les plantes aromatiques fraîches sont localisées en Bretagne, mais également dans les départements de la Drôme, de l’Ardèche et du
bassin parisien : persil, coriandre, fenouil, menthe.

Sources : Note de conjoncture France Agri Mer Décembre 2020 – Agence bio – Mintel.

* Version consultable pour nos abonnées / Version numérique achetable au numéro

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here