Une année 2020 riche d’actions pour Terre de Liens

Partagez cet article

La Fondation Terre de Liens vient de publier son rapport financier 2019-2020*. Malgré la crise sanitaire, la clôture de cet exercice est marquée par un léger excédent grâce à l’engagement des donateurs (6 281 et 105 mécènes) dont 1 177 nouveaux. 2 048 891 € de dons et legs ont ainsi été reçus témoignant de la pertinence de cette fondation qui œuvre à la préservation des terres agricoles et au développement de l’agriculture biologique et paysanne. « Si cette année a été teintée d’incertitudes par le virus du Covid, elle aura eu le mérite de replacer la production de notre alimentation au centre des préoccupations. L’utilité publique de la Fondation Terre de Liens y a pris tout son sens », analyse Franck Bernard, le président de la Fondation.

Six nouvelles fermes acquises

748 hectares de terres agricoles sont préservées en bio grâce à l’action de la fondation. Terre de Liens compte désormais 30 fermes (45 paysans installés), six nouvelles fermes ont été acquises qui représentent près de 1,3 M€ pour plus de 140 ha. « Dans le même temps, la fondation a augmenté son soutien à d’autres acteurs qui œuvrent à la préservation des terres, précise Franck Bernard. Ainsi 978 410 € de subventions ont été accordées par la fondation, en 2019-2020, soit 43 % de son budget, c’est 10 % de plus qu’en 2019. Des attributions qui ont notamment été possibles grâce à un partenariat avec la Fondation Léa Nature. En effet, 151 000 € de financement à des structures d’utilité publique externes au réseau Terre de Liens ont été attribués au terme d’un appel à projet à travers un partenariat avec la Fondation Léa Nature qui permit de doubler les montants disponibles au financement des initiatives retenues. Ce partenariat sera renouvelé dans le cadre d’une opération similaire.

Terre de Liens articule son action via la mobilisation citoyenne et la sensibilisation des collectivités afin qu’elles s’engagent sur le terrain de la sauvegarde du foncier agricole. Bel exemple de cet engagement des élus avec la région des Hauts-de-France où un partenariat avec Terre de Liens en 2014 a permis, depuis, l’acquisition de quatre fermes (menées en bio) par la fondation, en 2015, 2018, 2019 et 2020. « A Terre de Liens, nous sommes convaincus que ce sont les citoyens et les élus territoriaux qui détiennent l’avenir alimentaire de leur territoire. Gageons que ce beau succès des Hauts-de-France se poursuive et donne des idées à d’autres territoires », conclut Jérôme Deconinck, directeur de la Fondation. 

Terre de Liens, qui comprend une fédération de 19 associations territoriales, compte également une foncière (entreprise d’investissement solidaire) dont l’objectif est d’acheter des fermes et de les louer à des paysans engagés dans une agriculture paysanne, biologique et à taille humaine.

* Retrouvez le rapport du commissaire aux comptes et le rapport financier complet sur www.terredeliens.org 

Partagez cet article