Une étude prouve que l’agriculture biologique est la plus performante d’un point de vue économique

L’agriculture biologique est “la plus performante d’un point de vue économique” selon une étude de France Stratégie*. Pour étayer cette étude, l’organisme a analysé les données économiques de la littérature scientifique et ainsi « constaté que, dans la plupart des contextes étudiés, l’AB présentait d’importants bénéfices économiques » grâce à la réduction des charges liées à l’achat de produits phytosanitaires de synthèse, un prix de commercialisation plus élevé, la contractualisation des filières et la diversité des productions.

Que dit ce rapport ? Tout d’abord, il rappelle que : « les exploitations agroécologiques présentent en général des résultats économiques à moyen terme supérieurs à ceux d’exploitations conventionnelles. C’est particulièrement le cas des exploitations en agriculture biologique (AB) qui affichent le plus souvent un gain économique au terme de leur transition, au regard d’exploitations conventionnelles comparables ». 

« dans la plupart des contextes étudiés, l’AB présentait d’importants bénéfices économiques » 

Pour étayer cette étude, France Stratégie a analysé les données économiques publiées dans la littérature scientifique et ainsi « constaté que, dans la plupart des contextes étudiés, l’AB présentait d’importants bénéfices économiques ». Principalement en raison de « la réduction des charges liées à l’achat et à l’utilisation d’engrais et produits phytosanitaires de synthèse, ainsi que les prix de commercialisation des produits bio, plus élevés. Pour l’agriculture biologique, les bénéfices observés compensent le plus souvent les coûts induits. (…) À la meilleure rentabilité finale de l’AB s’ajoute le plus souvent une moindre dispersion et une meilleure stabilité du résultat d’exploitation des entreprises agricoles au sein des échantillons d’études. Cela s’explique notamment par une plus grande régularité des rendements globaux, sur l’ensemble de l’exploitation, sur le long terme et par des prix des produits qui sont moins volatils car le plus souvent contractualisés sur le moyen terme ».

Selon cette étude, cette « meilleure stabilité globale des rendements est due à la diversité des productions et à la culture de variétés rustiques qui rendent le système moins dépendant de la conjoncture climatique et moins soumis aux attaques des bioagresseurs − la pousse des plantes adventices étant notamment favorisée par les retours fréquents d’une même culture sur une même parcelle. Les résultats économiques sont d’autant plus favorables à l’AB que les prix des produits en conventionnel sont faibles et que la conjoncture climatique est difficile ».

* Institution autonome placée auprès du Premier ministre, France Stratégie contribue à l’action publique par ses analyses et ses propositions. Elle produit également des évaluations de politiques publiques à la demande du gouvernement. Les résultats de ses travaux s’adressent aux pouvoirs publics, à la société civile et aux citoyens. Créée par un décret du 22 avril 2013, France Stratégie a pris la suite du Commissariat général du Plan (1946-2006) et du Centre d’analyse stratégique (2006-2013). 

** Les performances économiques et environnementales de l’agroécologie (note d’analyse).
Les performances économiques et environnementales de l’agroécologie (dossier de présentation).
Améliorer les performances économiques et environnementales de l’agriculture : les coûts et bénéfices de l’agroécologie (document de travail).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here