Vin bio : 50 % de consommateurs en plus en 6 ans

Selon l’Observatoire européen de la consommation de vin biologique de Millésime Bio, conduit avec Ipsos, plus d’un Français sur deux (54 %) consomme du vin bio. C’est 50 % de plus qu’en 2015 ! La consommation augmente en France mais aussi en Europe* où plus d’un consommateur sur trois (39 %) déclare en boire (+ 9 points en six ans).

Les motivations pour boire du vin bio

Selon cette étude, l’acte d’achat du vin bio est guidé, pour 67 % des Français, par la volonté de consommer un produit plus respectueux de l’environnement qu’un vin non bio. Plus d’un Français sur deux (56 %) considère également privilégier les vins bio car ils sont plus respectueux du producteur.
Des motivations d’achat partagées par nos voisins européens qui confient acheter des vins bio car ils sont plus respectueux de l’environnement dans 61 % des cas au Royaume-Uni et dans 55 % des cas en Allemagne.
Des préoccupations et des motivations qui entrainent une hausse de la consommation de vin bio puisque plus d’un Français sur deux en consomme au moins de temps en temps (54 %, + 18 points) et plus d’un Européen sur trois (39 %, + 9 points).

Le profil du consommateur de vin bio

Plutôt citadin (75 % des Parisiens consomment du vin bio), le consommateur type est diplômé et fait partie des CSP +. Il est également de plus en plus jeune. En 2015, les principaux consommateurs de vin bio avaient plus de 45 ans tandis qu’en 2021, c’est près d’un Européen sur deux, de moins de 35 ans, qui déclare consommer du vin bio (46 %). La consommation de vin bio devient également de plus en plus paritaire : en effet, 42 % des hommes et 35 % des femmes déclarent consommer du vin bio en 2021, selon cet observatoire.

La consommation de bière en hausse

Les Français sont les champions d’Europe, 30 % déclarent avoir consommé au moins une fois de la bière biologique contre 16 % en Allemagne et 20 % au Royaume-Uni. L’achat de bière bio, réalisé dans la majorité des cas en grande surface (62 % des Européens et 66 % des Français), est motivé par la curiosité pour près d’un consommateur français sur deux (49 %). Le respect de l’environnement est également un levier important pour 42 % des Français et 38 % des Européens. Les jeunes hommes de moins de 35 ans représentent le cœur de cible de ce marché en pleine expansion.

MÉTHODOLOGIE
Échantillon : 3 000 personnes de 18 ans et plus (1 000 pour l’Allemagne, 1 000 pour la France et 1 000 pour le Royaume-Uni) constituant un échantillon représentatif des populations concernées.
Dates : du 22 septembre au 08 octobre 2021
Échantillon interrogé par Internet. Méthode des quotas : sexe, âge, catégorie socio-professionnelle, région et catégorie d’agglomération.
Résultats : Ipsos.

* “Les Européens” désigne le panel de consommateurs français, allemands, britanniques de l’étude.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here