Vrac : l’écart de prix se resserre entre GMS et magasin bio

Depuis mai 2020 (post-confinement), notre partenaire Opti-Mix (Fabien Hennebo) suit le prix de piliers du vrac bio largement distribués en GMS. Parmi lesquels l’amande décortiquée, la noix de cajou et la pistache coque dont les fluctuations nous paraissaient marquantes. Et, à chaque fois, comme vous le verrez, les prix les plus attractifs sont en réseau bio !

L’amande décortiquée : un écart toujours plus fin…

En GMS, le prix de l’amande décortiquée bio a connu une certaine stabilité des prix jusqu’au deuxième trimestre 2021 avant de connaître deux baisses successives (-6 % au total sur 1 an). L’écart de prix entre la GMS et les magasins spécialisés bio (MSB) se resserre puisque les prix restent plus stables sur ce circuit.

… comme pour la noix de cajou 

En GMS, le prix de la noix de cajou bio a connu une baisse progressive de mai 2020 à septembre 2021 avant de se stabiliser et légèrement remonter début 2022 (-7 % au total sur 2 ans). Là aussi, l’écart de prix entre la GMS et les MSB se resserre puisque les prix restent plutôt stables sur ce circuit.

La pistache en forte baisse 

En GMS, le prix de la pistache coque bio a connu de fortes fluctuations, notamment une forte baisse entre le second trimestre et le quatrième trimestre 2021. Pour les magasins spécialisés bio, la baisse de prix est constante entre le troisième trimestre 2020 et le troisième trimestre 2021 (-11 % sur 1 an).

Retrouvez ces données dans le cahier vrac (13 pages) de Bio Linéaires N°101 – Mai / Juin 2022 qui comprend également une enquête consommateurs avec un comparatif de la consommation vrac depuis 2011, les nouveautés équipements et produits, l’interview d’un magasin vrac, et un zoom sur l’actualité vrac en Allemagne. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here