15 % de nouveaux consommateurs de produits bio en 2020

Partagez cet article

La famille de consommateurs de produits biologiques s’est étoffée en 2020 de 15 %, selon le 18e baromètre de l’Agence Bio. Les jeunes, les personnes au revenu modeste et les femmes (qui sont déjà de grandes acheteuses de produits bio) ont ainsi renforcé les rangs de la famille bio (21 % chez les 18-24 ans, 20 % chez les CSP- et 17 % chez les femmes).

À lire aussi -> Le marché bio flirte avec les 12 milliards d’euros

Laure Verdeau, directrice de l’Agence Bio, et Philippe Henry, président, ont présenté ce vendredi 19 mars le 18e baromètre de l’Agence Bio dédié à l’année 2020, « un baromètre atypique puisqu’il s’agit du premier baromètre covid », comme le souligne Philippe Henry.

On y apprend qu’en 2020, les consommateurs de produits bio ont délaissé les grandes surfaces (-3 points vs 2019) au profit des petits producteurs. Les marchés, producteurs à la ferme, artisans (boulangers, bouchers…) et magasins spécialisés bio enregistrent une hausse de 6 points par rapport à 2019, lors du premier confinement. Autre enseignement : un consommateur de produits bio sur dix n’est pas retourné acheter des produits bio en GMS post-confinement. Les consommateurs ont également utilisé davantage de produits locaux (+ 12 %) et de produits biologiques (+ 5 %).

Une consommation actée et renforcée

« Le bio est vraiment entré dans les mœurs », se réjouit Laure Verdeau, qui a détaillé le profil des 9 Français sur 10 qui consomment des produits bio : à 73 %, ils en mangent au moins une fois par mois (71 % dans le précédent baromètre), à 13 % tous les jours. 10 % des sondés indiquent ne jamais manger de produits bio.

Par ailleurs, 80 % des Français envisagent de maintenir leur consommation future de produits bio et 11 % de l’augmenter. Une bonne nouvelle dans ce contexte économique difficile. Autre bonne nouvelle qui confirme l’ancrage du bio auprès des consommateurs : la part du budget consacré aux produits bio reste stable pour 53 % de la population.

On consomme de plus en plus bio pour l’environnement

La raison principale qui motive la consommation de produits bio demeure la santé à 61 %, suivie de la préservation de l’environnement (48 %) avec un marqueur très fort chez les 18-24 ans, lesquels indiquent à 62 % consommer bio au moins une fois par mois pour préserver l’environnement. Parmi les autres moteurs à la consommation bio, 39 % des sondés font état d’une plus grande disponibilité des produits bio dans les lieux d’achats habituels et que 38 % arguent des raisons éthiques. 

Quant aux critères d’achat, le goût est toujours en tête à 61 %, suivi de la restriction des additifs (51 %), l’origine France (49 %), la fabrication française du produit (47 %) et l’origine locale/régionale ex-aequo avec le prix (45 %). 

Le prix n’est plus un frein à l’achat

Laure Verdeau a rappelé qu’en 2019, 80 % des Français sondés indiquaient que le prix était le principal frein à leur consommation de produits bio, un chiffre qui a enregistré en 2020 une baisse de 7 points (73 %). « On peut avancer l’hypothèse que les consommateurs comprennent de plus en plus les tenants et aboutissants en agriculture biologique et le léger surcoût qui va avec », souligne Laure Verdeau qui rappelle que les consommateurs de produits bio achètent davantage de produits bruts, cuisinent davantage et achètent plus en circuits courts, ce qui leur permet également de faire des économies.

Une image de produits plus naturels aux meilleures qualités nutritionnelles 

Quant à l’image de la bio, elle reste très positive avec pour 86 % un impact sur la préservation de l’environnement, la qualité des sols et des ressources en eau. 82 % des sondés mettent en avant des produits plus naturels cultivés sans produits chimiques de synthèse et, à 81 %, des produits meilleurs pour la santé. Enfin, 72 % estiment que les qualités nutritionnelles des aliments y sont mieux préservées.

Partagez cet article