NUMERO : N°66 -Juillet Août 2016

Actualité cosmétique Juillet Août 2016

Une étude sur les tendances d’achat en cosmétique

Au mois d’avril dernier, le cabinet Simon Kucher&Partners a publié les résultats d’une étude réalisée au mois de février 2016 auprès de 1000 femmes françaises, en partenariat avec Research Now. Celle-ci donne une image actuelle des tendances de consommation des soins visage et du maquillage, les deux familles de produits qu’elle recouvrait. Les produits les plus utilisés, même si ce n’est que de façon ponctuelle, sont d’abord du maquillage : le mascara pour 74  % des répondantes, le vernis à ongles pour 65 %, le rouge à lèvres pour 64 % et les crayons pour les yeux et eyeliners pour 61  %, chiffre qui est le même pour les démaquillants. Avec seulement 44  % de réponses, le premier soin visage cité est la crème visage sans action anti-âge, le contour des yeux étant utilisé par 33 % de femmes seulement. Mais le fait qu’un produit soit utilisé par un grand nombre de femmes ne signifie pas qu’il est utilisé plus souvent. Car si on regarde l’usage quotidien, le classement s’inverse presque : 89 % des femmes ont déclaré utiliser une crème de jour chaque jour, 86 % un démaquillant, 85 % une crème de nuit anti-âge, 71 % un contour des yeux, 71 % également du mascara, 69 % un fond de teint ou une poudre, 67 % un crayon pour les yeux ou un eyeliner, 64 % du rouge à lèvres.

Cette étude a par ailleurs révélé que les femmes surestiment leurs dépenses : alors que les chiffres moyens du marché donnent une dépense annuelle moyenne de 253 €, les répondantes ont estimé leur dépense annuelle à 413 € (225 € pour le maquillage et 188 € pour le soin visage). Autre enseignement : les femmes sont souvent en possession de plusieurs produits de marques différentes pour un même usage, ce qui s’explique par une attirance particulière pour l’innovation et l’envie de tester de nouveaux produits. Mais si le maquillage est majoritairement un achat d’impulsion, face notamment à des offres promotionnelles, c’est l’inverse pour le soin visage, qui est un achat plus réfléchi et anticipé, ce qui fait que les femmes sont plus fidèles aux marques de soin visage (53 % d’entre elles) que pour celles de maquillage (39 %).

La même différence de comportement se retrouve avec les lieux d’achat. Pour le maquillage : parfumeries (27 %), GMS (18 %), boutiques de marque propre (16 %), Internet (11 %) et pharmacies/parapharmacies (5 %). Pour le soin visage : GMS (25 %), pharmacies/parapharmacies (19 %), parfumeries (11 %), boutiques de marque propre (10 %) et Internet (12 %). Les parfumeries et les boutiques de marque propre attirent avant tout par leur large choix et les promotions importantes, la GMS pour les prix bas, les pharmacies/parapharmacies pour le conseil. À noter qu’à l’heure où de nombreuses études prédisent une grosse croissance de l’achat en ligne, une femme sur deux environ n’achète jamais en ligne, la tendance étant encore plus forte pour le soin visage, Internet étant par contre souvent utilisé (en particulier sur place dans un magasin, via un smartphone) pour comparer les prix ou trouver des avis sur un produit.

L’étude portait également sur la notoriété de certaines marques, l’efficacité des promotions et la notion de seuil psychologique pour les prix.

Les motivations et le profil des acheteurs de cosmétique bio

C’est également au mois de février 2016 que OpinionWay/ Senseva a réalisé pour COSMEBIO et Organics Cluster une autre étude, auprès d’un échantillon de 1076 acheteurs de produits bio, portant sur le « profil des consommateurs et pratiques d’achat de cosmétique et alimentation bio ». Nous y reviendrons plus en détail dans le dossier « Spécial cosmétique » du prochain numéro de Bio Linéaires, mais ses grandes lignes méritent qu’on s’y arrête d’ores et déjà.

Il ressort ainsi de cette enquête que 85 % des acheteurs de cosmétiques bio ont également acheté un produit alimentaire bio au cours des 12 derniers mois, la consommation de produits bio étant déclarée plus importante pour eux (74 %) que pour les consommateurs  d’alimentation bio. Pour 62 % des acheteurs de cosmétique bio, le principal déclencheur d’achat est la prise de conscience des impacts écologiques, des problèmes de santé, des scandales sanitaires, chiffre également plus important que celui des acheteurs d’alimentation bio.

Les consommateurs de cosmétique bio achètent leurs produits à part égale (autour de 30 %) en GMS, pharmacies/parapharmacies et magasins bio. Les produits les plus achetés sont les soins visage (20 %), les produits capillaires (20 %) et les soins du corps (16 %).

70 % sont venus à la cosmétique bio depuis moins de 5 ans, les 4 raisons principales de ce changement étant une volonté de se rassurer (préserver sa santé et sa peau, consommer des produits sains) pour 41 %, une question de valeur (préserver la planète, consommer de manière éthique) pour 26 %, de plaisir (consommer des produits agréables qui font rêver et voyager) pour 21 % et enfin de peur (pesticides, produits chimiques) pour 15 %.

La 9e édition du Congrès International de la Cosmétique Naturelle et Bio

En 2015, 240 personnes du monde entier – chiffre en croissance constante – avaient assisté au Naturkosmetik Branchenkongress de Berlin, le seul congrès international consacré exclusivement à la cosmétique naturelle et bio en Europe, dont Bio Linéaires est partenaire.

Se tenant cette année les 27 et 28 septembre, le thème central des deux journées de conférences, précédées du traditionnel « Trendtour » permettant de découvrir des points de vente berlinois où la cosmétique naturelle « bouge », sera « Le marché entre mise en scène et authenticité ». Seront entre autres évoqués le problème du numérique, les stratégies différenciées pour atteindre aussi bien les consommateurs historiques « puristes » que les jeunes de la « génération Y », et les dernières tendances du marché. Pour les congressistes, la soirée « Go together » sera encore une fois l’occasion de se créer de nouveaux contacts internationaux.

www.naturkosmetik-branchenkongress.de/en

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here