NUMERO : Mai – Juin 2015

Dysfonctionnements érectiles…

 

Cette incapacité à atteindre ou à maintenir une érection suffisante implique le système nerveux central (SNC) et périphérique, ainsi que des paramètres vasculaires et hormonaux.

Certains facteurs peuvent également être aggravants comme :

● Le stress, l’anxiété et le manque de sommeil qui réduisent fortement le taux de testostérone au profit du cortisol,

● L’abus d’alcool et de tabac,

● Le surpoids, puisque l’aromatase, une enzyme qui convertit la testostérone en oestradiol, est présente dans les graisses sous cutanées,

● La prise de certains médicaments (antihypertenseurs, antihistaminiques, anticholestérolémiants),

● Certains troubles vasculaires, hormonaux ou neurologiques.

Ainsi les premiers conseils que vous devez donner à votre client sont des recommandations d’hygiène de vie : limiter la consommation d’alcool et de tabac, pratiquer régulièrement une activité physique, dormir suffisamment, perdre du poids si nécessaire et opter pour une méthode naturelle qui permet de combattre le stress et l’anxiété.

Vos conseils alimentaires
Vous devez recommander de :

● Limiter les aliments contenant en excès des graisses saturées et/ou des sucres ajoutés (biscuits, gâteaux, glaces, sodas, charcuteries, fromages, viennoiseries).

● Privilégier les graisses mono-insaturées (huile d’olive, avocat) et polyinsaturées oméga-3 (petits poissons gras, huile de colza).

● Privilégier, pour leur richesse en antioxydants protecteurs vasculaires : fruits, légumes, thé vert, vin rouge (modérément), curcuma, cannelle, gingembre.

● Limiter la consommation de soja, riche en phytoestrogènes qui risquent en excès de perturber l’équilibre hormonal.

Quels compléments préconiser et pourquoi ?

Pour augmenter la production de monoxyde d’azote

Le monoxyde d’azote, encore appelé oxyde nitrique, ou NO, est indispensable à la fonction érectile. Il permet le relâchement des muscles lisses du corps caverneux, attirant le sang à ce niveau et provoquant ainsi la compression des veines jusqu’à ce qu’elles soient pratiquement fermées et ne laissent plus sortir le sang présent dans le corps caverneux. Le NO joue donc un rôle prépondérant au niveau de l’endothélium des parois vasculaires et favorise ainsi la vasodilatation

La L-arginine et le Pycnogénol

Cet acide aminé est le précurseur du NO. Pour renforcer son action, certains chercheurs ont prouvé que l’ajout de Pycnogénol (extrait de pin des landes) permettait de stimuler une enzyme, l’oxyde nitrique synthase, qui favorise cette production de NO et de retrouver pour la majorité des sujets une érection normale dans un laps de temps plus court et une durée plus longue.

Le Ginkgo biloba

En renforçant l’action de l’oxyde nitrique synthase, il permet l’augmentation de NO et donc la vasodilatation. Son effet sur la fonction érectile a été particulièrement démontré chez les personnes prenant des antidépresseurs.

 

 

Le ginseng (panax ginseng)

Cette plante adaptogène, traditionnellement utilisée en médecine chinoise pour toni er l’organisme, possède aussi la capacité de stimuler la production de NO, en agissant sur le SNC.

 

 

Le magnésium

Non seulement il est reconnu pour son pouvoir anti-stress mais il permet également, d’augmenter la production de NO.

Pour augmenter la libido

Le Tribulus terrestris

Reconnu pour diminuer la fatigue et augmenter la libido, il augmente légèrement le taux de testostérone libre chez les hommes dont le taux est naturellement effondré en sensibilisant certaines cellules qui produisent cette hormone.

 

 

La Maca

Cette plante adaptogène n’est pas un aphrodisiaque mais un stimulant hormonal global qui diminue la fatigue et augmente la libido.

 

 

L’ashwagandha

Le Whitania somnifera est également une plante adaptogène traditionnelle ayurvédique utilisée pour augmenter la libido et améliorer la fonction sexuelle

 

 

L’avoine

L’Avena sativa renferme un alcaloïde, l’avénine, chimiquement proche de la testostérone. Elle stimule le SNC et permet surtout l’activation de la testostérone

 

 

Le muira puama

L’Acanthea virilis a fait l’objet de deux essais cliniques qui indiquent que cette plante améliore aussi la fréquence et l’intensité du désir.

Angélique Houlbert
Nutritionniste