Les ventes s’effondrent en GMS

Les ventes en GMS (bio et non bio) sont en berne sur la dernière semaine de juin, souligne notre partenaire IRI. Si on observe le chiffre d’affaires par rayon, seule l’épicerie sucrée progresse avec + 4,8 % par rapport à 2020 et + 9,8 % vs 2019. Le rayon spiritueux et champagne gagne aussi 2,8 points par rapport à 2019… mais en perd 7,2 vs 2020. Tous les autres rayons sont en négatif, tant par rapport à 2020 que 2019.

Lors de la quatrième semaine de juin 2020, les mesures sanitaires étaient encore allégées, incitant au retour sur les lieux de travail et dans les établissements scolaires. Les ventes de produits de grande consommation (PGC) en Frais Libre Service (FLS) en grandes et moyennes surfaces (GMS) enregistraient un recul de -1,7 %, les produits de l’été étant particulièrement mal orientés en raison d’une canicule l’année précédente. En 2021, les discours relatifs à la sortie de la crise sanitaire sont encourageants, les cafés et restaurants ouverts et la météo pour le moins mitigée. Ainsi, les ventes de PGC FLS reculent nettement vs 2019 et vs 2020 la semaine dernière*.

Sans surprise, les liquides (-10,7 %) sont les premiers contributeurs à cette décroissance par rapport à 2020. Tous leurs rayons sont mal orientés, bières et cidres compris (-11,9 %).

Tous les rayons en berne sauf …

Seul rayon en progression, l’épicerie sucrée (+4,8 %) se développe vs 2020, portée par la biscuiterie (+14,3 %), la pâtisserie industrielle (+10,2 %) et la confiserie (+9,8 %).

Les différents formats de magasins reculent par rapport à 2020, e-commerce GMS compris (-1,8 %). Les enseignes
d’hypermarchés réalisent une nouvelle fois les moins bonnes performances (-7 %). Quelque soit la taille des points de vente, la fréquentation des magasins retrouve son niveau de 2020, très décroché de celui de 2019, conclut IRI.

Les produits bio concernés aussi  

Il en est de même pour les ventes de produits bio en grandes surfaces, comme le souligne IRI dans le dernier numéro de Bio Linéaires (N°96 – disponible en version consultable pour nos abonnés ou à acheter au numéro). Juliette Favre, Insights manager pour IRI, y fait état d’une décroissance sur la période de mars-avril 2021. Cette baisse des ventes de PGC bio est bien plus importante que celle des ventes de produits conventionnels. Le poids du bio (5,2 %) recule donc au sein des PGC FLS vs 2020 de 0,3 point.

* Données du 21 au 27 juin 2021 PGC FLS – Tous circuits GSA hors EDMP – Evol. CA.

Dans son numéro de rentrée (N°97 – Septembre / Octobre 2021), Bio Linéaires consacrera un dossier spécial à la GMS.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here